Test LEURRE SAVAGE GEAR THE 3D HYBRID PIKE

Tests Carnassiers > Leurres Carnassier > Big baits - Swimbaits

  

Rappel Fishandtest : Les tests sont réalisés avec modestie, simplicité et passion. Notre volonté est de valoriser le partage d'expérience, nous n’avons en aucun cas la prétention de proposer des vérités absolues. Un test, dès lors qu’il est réalisé par un être humain, est en partie subjectif, la perception des choses étant propre à chaque individu. En revanche, nous pouvons vous certifier que la totalité des tests n’est soumise à aucun sponsor ou partenaire, nous prônons en effet la neutralité et la liberté de parole.

     

  
  

Testeur : Thibault R - Non sponsorisé

Usage du Test : Pêche du brochet et du silure en lac et rivière

Données constructeur :  17cm - 45g - Slow sinking

   

   

La marque danoise Savage Gear est aujourd'hui mondialement reconnue pour la pêche du brochet et nombre de leurs produits ont prouvé que, comme le dit Numa Marengo :

"Les européens peuvent surpasser les japonais comme les américains."

Nous pouvons donc légitimement nous demander si l'Hybrid Pike est digne de cette réputation. C'est pourquoi je l'ai testé dans sa version 17cm en vente depuis 2015.

 

 

CONSTRUCTION

 

The 3D Hybrid Pike est doté de la technologie 3D Scan, qui consiste à créer des produits très imitatifs d'espèces existantes et donc en l'occurence d'un jeune brochet.

  

Sa fabrication très atypique se constitue en deux parties : la moitié supérieure du leurre est en plastique dur, non-bruiteuse et contient un lest fixe proche du "tire-bouchon", tandis que la queue est totalement souple. Cette conception originale l'est d'autant plus que le leurre est vendu avec deux queues : une de type virgule et l'autre de type shad... A savoir que Savage Gear a même inséré un rattle amovible (une chambre bruiteuse) en verre avec à l'intérieur deux billes de métal dans le paddle du shad !

 

test leurre souple savage gear brochet

 

De plus, vous pourrez changer les queues à votre guise grâce à un système de "tire-bouchon" où il suffit de visser ou de dévisser (d'environ 3,5 tours) le paddle ou la faucille. On dénotera cependant une certaine fragilité de la partie souple après plusieurs changements.

  

Il est vrai que l'imitation est plutôt réussie et fidèle à la réalité : chaque nageoire est retranscrite sur le leurre, les branchies sont bien dessinées et le corps reste profilé, exactement comme celui d'un jeune brochet. Les parties souples intègrent elles aussi deux nageoires et le leurre bénéficie ainsi de bonnes finitions dans l'ensemble. Les yeux sont quant à eux tout à fait normaux car il s'agit simplement de papier imprimé recouvert de plastique transparent mais restant réaliste.

     avis Leurre brochet SAVAGE GEAR THE 3D HYBRID PIKE.jpg

 

Concernant les coloris, c'est tout à fait convenable : ils sont de très bonne qualité et ne semblent pas s'altérer avec l'âge sur la partie dure, bien qu'il arrive que la peinture se décolle par endroit sur la partie souple mais rien de bien grave. Les coloris vont du très naturel au flashy, toutefois je trouve dommage qu'il n'en existe que 7 différents.

    

test du leurre savage gear hybrid

  

Enfin, du côté de l'armement, il est équipé d'un unique hameçon triple n°1 Tournament bien affûté et lui arrivant au milieu du corps mais qui s'est révélé être une ou deux fois insuffisant lorsque l'attaque se produisait au niveau de la queue. Il est maintenu par un ingénieux système appelé "Release Rig" qui consiste à le lier grâce à un solide anneau brisé à une tige d'acier qui est elle-même reliée au leurre par un émérillon baril. Cela lui permet ainsi de pivoter sur lui-même afin d'empêcher le poisson de prendre appuie sur une partie du leurre pour se décrocher. Le tout est "clipsé" dans deux encoches et s'apparente au montage Shallow sur les leurres souples. En effet, lors de la touche, la tige s'écarte du corps et préserve des marques de dents dévastatrices des brochets.

 

 

PERFORMANCES

 

Avec ce type de leurre, on ne s'attend pas à une précision de lancer incroyable et c'est effectivement le cas. Par contre, je suis un peu déçu du constat de la distance de lancer plutôt moyenne et de sa capacité à offrir une grosse prise au vent ce qui n'est pas pratique en lac de plaine.

  

En outre, je n'ai eu à dénoter aucun emmêlement ce qui est très agréable en action de pêche. Néanmoins, la virgule ne se met pas toujours en action à la descente ce qui m'amène justement à vous parler de la nage.

    

Il ne faut très clairement pas être pressé lorsqu'on anime l'Hybrid pike : il mérite son titre de slow-sinking et bénéficie ainsi d'une nage excessivement planante. De ce fait, il coule très lentement dans l'eau, la tête légèrement inclinée vers le bas, pour finir par s'immobiliser aux alentours 1,80m, chose promise par le constructeur. Ce dernier avait toutefois aussi annoncé que, selon l'inclinaison de la queue en virgule (vers le haut ou vers le bas), le leurre nagerait différemment... Il ne m'a cependant pas semblé remarquer une nage sensiblement différente.

   

test leurre brochet savage gear hybrid

 

De plus, le gros défaut du leurre se situe dans ses queues qui ne papillonnent pas d'elles-mêmes à la descente ou alors de façon imperceptible, donnant simplement l'impression qu'un poids coule dans l'eau. Le linéaire est indéniablement la seule animation valable et il faudra veiller à l'animer très lentement afin de ne pas lui faire crever la surface de l'eau.

 

Il ne perd pas son efficacité pour autant : les attaques sont souvent brusques car les brochets, très territoriaux et cannibales, pensent avoir affaire à un rival. Il dévoilera tout son potentiel en survolant les herbiers immergés ou les structures peu profondes car le leurre évolue assez près de la surface (de 10 à 90cm de profondeur selon la vitesse de récupération).

  

Généralement je commence par monter la queue en virgule et si les carnassiers se montrent réceptifs, je passe au paddle du shad qui émet de plus fortes vibrations.  Il est utile de faire des pauses, notamment sur des postes marqués afin de déclencher les attaques des poissons méfiants. En rivière, lancez plutôt vers l'aval afin que le courant face onduler la queue dans le courant, même à l'arrêt.

 

 

RAPPORT PERFORMANCES/PRIX

  

Vendu au aux alentours de 18 euros, The 3D Hybrid Pike est assez cher, c'est un fait. Bien qu'il soit innovant et qu'il séduise souvent les poissons, seule la moitié du corps est dure et la souple s'abîme lentement mais sûrement : non pas à cause des attaques mais à force de changer les queues. Il faudra ainsi en racheter séparément de temps en temps. Aussi, je pense que le prix reste un peu excessif (mais saluons tout de même le fait que deux queues soient vendues directement avec le corps dur) et que le leurre ne doit être acheté que dans le cadre d'une utilisation bien précise (peu de profondeur).

  

POINTS FORTS

  • Finitions
  • Innovant 
  • Système de "Release Rig"           
  • Deux queues vendues                    

POINTS FAIBLES

  • Coloris restreints
  • Prix
  • Queues ne s'animent pas à la descente
  • Queues fragiles après plusieurs changements 

 

 

CONCLUSION

   

L'Hybrid Pike de Savage Gear est un leurre très original alliant plastique dur et souple mais qui joue surtout sur les vibrations entre paddle et virgule. Comme de nombreux leurres de la marque, il est très imitatif (ici d'un jeune brochet) et son action de nage slow-sinking le destine principalement à des eaux peu profondes et chargées d'obstacles. Il saura aussi stimuler l'agressivité de nombreux brochets en empiétant sur leur territoire. Il reste toutefois un peu cher à mon goût surtout qu'il faudra racheter de temps en temps de nouvelles queues à force de les échanger.

  

Tests de cannes carnassier

Tests de moulinets carnassier