Caperlan Smite 30

Tests Carnassiers > Leurres Carnassier > Crankbaits

 

Rappel Fishandtest : Les tests sont réalisés avec modestie, simplicité et passion. Notre volonté est de valoriser le partage d'expérience, nous n’avons en aucun cas la prétention de proposer des vérités absolues. Un test, dès lors qu’il est réalisé par un être humain, est en partie subjectif, la perception des choses étant propre à chaque individu. En revanche, nous pouvons vous certifier que la totalité des tests n’est soumise à aucun sponsor ou partenaire, nous prônons en effet la neutralité et la liberté de parole.

 

 

Testeur : Aubin H - Non sponsorisé

 
Usage du Test : Pêche des carnassiers en lac et rivière

 
Données constructeur : 3cm - 2,5g - Flottant - Bruiteur

 

 

Lorsque l’on évoque les leurres Caperlan nos pensées se dirigent naturellement vers le Barn, le Quizer 100 (le test ici) ou encore le Lud 45. Néanmoins, ce ne sont pas les seuls qui existent, à l’exemple du Smite 30, ce petit crankbait qui depuis plus d’un an s'est taillé une place de choix dans ma boîte à leurre. L'utilisant régulièrement, cela me permet aujourd’hui de vous faire le bilan de mon expérience fructueuse avec ce produit.

 

 

Construction

 

Le Smite 30 de Caperlan fait partie de la famille des crankbaits et comme la plupart de ceux-ci il arbore un corps court et trapu composé d'ABS (Acrylonitrile Butadiène Styrène), c'est-à-dire un polymère léger présentant une bonne tenue face aux chocs. A noter que la bavette du leurre est elle aussi composée d'ABS et qu'elle s'en montre donc relativement résistante. De plus, Caperlan affirme que le Smite 30 est capable de supporter une pression de 3.5 bars pendant 5 minutes avant que celui-ci ne commence à avoir d'importants problèmes d'étanchéité (3.5 bars correspondant à la pression subite à une profondeur de 25 mètres), ce qui est impressionnant contenu de la petite taille du leurre. N'ayant toutefois pas d'instruments adéquats pour étudier plus en profondeur cette aptitude il faut prendre l'information avec précaution. J'ajouterais enfin que le leurre est bruiteur grâce à une unique bille d'acier.

 

Du côté des coloris c'est un peu décevant car le panel de couleurs se restreint à deux pauvres possibilités :

-Un coloris naturel : « Fario Trout », très détaillé mais peu réaliste, il permet de pêcher dans une multitude de situations et dans certains cas de convaincre des poissons difficiles.

-Un coloris flashy : « Yellow Mat » qui se compose d’un dégradé de vert et de jaune vif ce qui est utile lors des heures les moins ensoleillées.

La peinture est de bonne facture mais j’ai constaté l’apparition d’éclats à la suite de lancers appuyés sur des galets, ce qui vient malheureusement gâcher l’aspect physique qui était pourtant déjà décevant à cause de son manque de réalisme. Nous pouvons tout de même saluer les efforts fournis par la marque pour la mise en relief des écailles et la pose de deux yeux 3D à la pupille noire cerclée de blanc et teintée d'orange.

 

 

Du côté de l'armement, Caperlan a équipé le leurre d’anneaux brisés en acier inoxydable ce qui permet d’avoir des attaches solides et durables dans le temps pour les hameçons. De plus, pour permettre le ferrage d’un maximum de prises, les hameçons triples sont de deux tailles distinctes. Il s’agit d'hameçons VMC 9651 BN T14 et T12 qui sont parfaitement affûtés mais qui pâtissent d'un lourd défaut : la solidité. Effectivement, à partir du moment où les prises sont vives et/ou puissantes les hameçons s'ouvrent, ce qui est extrêmement handicapant bien que cela ne m'ait  jamais conduit à décrocher un poisson. Cela reste tout de même le défaut majeur de la construction du Smite 30. L’achat d’hameçons de rechanges est donc à envisager.

 

 
Ce crank se veut simple, efficace et durable dans le temps. Des améliorations seraient tout de même les bienvenues au niveau de la solidité des hameçons, du panel de couleurs et du réalisme.

 

 

Performances

 

Compte tenu de ses petites dimensions (3cm, 2,5g), le Smite 30 a du mal à se lancer sur de longues distances bien qu’il brille par son aérodynamisme. Equipé d’un ensemble assez léger (UL/L) tout en effectuant des lancers appliqués la précision obtenue est excellente ce qui est très appréciable. De plus, même lors des lancers appuyés, le leurre ne virevolte pas ou très peu ce qui réduit ainsi considérablement le risque d’emmêlement au lancer bien que cela puisse toujours arriver.

 

 

Grâce à sa bavette, la quantité d’eau déplacée par le Smite 30 éveille régulièrement la curiosité des poissons. Aux vues des caractéristiques du leurre (flottant puis coulant lors de la traction grâce à la bavette), de nombreuses animations sont possibles :

- Le "Stop and Go" : qui consiste en une récupération linéaire basique ponctuée régulièrement de pauses. Attention, le leurre est ici flottant avec une profondeur maximale de nage de 1 mètre, il est donc important de ne pas trop faire durer la pause sous peine d’éveiller la méfiance des poissons.

- Le "Steady Retrieve"(littéralement "récupération constante") :  qui est en fait un simple lancer/ramener continu mais en anglais. La vitesse de récupération est à choisir selon la profondeur et la réceptivité de nos carnassiers. Personnellement, j’augmente la vitesse jusqu’à ressentir l’action du leurre dans la canne.

- Le "twiching"  : qui consiste à ponctuer un lancer/ramener de petits coups de scion secs et répétés tout en ayant une vitesse de récupération continue afin de provoquer une nage erratique censée simuler un petit poisson en fuite.

- Une animation en surface (à vue ou pas) : une fois le leurre sur l’eau, j’effectue de petites tirées courtes et seiches le fil détendu tout en ramenant très lentement et en faisant de longues pauses. Le leurre va ainsi rider la surface à l’image d’un petit insecte tombé à l'eau. Attention, il ne faut pas que le leurre plonge sous la pellicule d’eau c'est pour cela que je vous recommande d'animer canne haute. Bien que cette animation déclenche de nombreuses touches, elles ne sont pas simples à ferrer à cause du fil détendu. Les chevesnes se montrent très friands de cette nage durant les journées chaudes et ensoleillées.

 

 

A noter que lors d’une pêche à vue, il faut éviter de lancer directement sur le poisson mais plutôt à  quelques dizaines de centimètres en amont pour ne pas l'effrayer. Les zones "Shallow" (peu profondes) sont donc idéales pour l'utiliser et les prises de brochets, de perches, de chevesnes, de black bass et de truites sont courantes avec le crankbait de Caperlan.

 

Le Smite 30 est très polyvalent et son efficacité peut permettre de tirer son épingle du jeu bien qu'il ne soit pas toujours la solution à la pêche.

 

 

Rapport Performances/Prix

 

Le Smite 30 est vendu à 5€ ce qui le rend très attractif. Bien qu’on puisse y ajouter l’éventuel changement d’hameçons cela reste très abordable pour un crankbait de cette qualité. Il convient donc  parfaitement aux débutants, aux budgets serrés et à tout pêcheur à la recherche d'un leurre polyvalent. Au vu de sa solidité et de sa durée de vie il est à mon avis presque impossible de trouver un meilleur rapport performances/prix.

 

 

POINTS FORTS

  • Précision lancers
  • Leurre multi-espèces
  • Prix

POINTS FAIBLES

  • Armement fragile
  • Panel de coloris restreint
  • Résistance peinture

CONCLUSION

 

Le Smite 30 est un crankbait très abordable  qui n’a pas grand-chose à envier à ses concurrents plus onéreux. Sa conception permet de l’animer de multiples façons et il est efficace sur tous nos carnassiers dans des zones "Shallow". Il présente néanmoins des défauts contraignants comme l’armement qui est trop fragile ou le choix de coloris qui est très restreint.