LEURRE DUO REALIS CRANKBAIT

Tests Carnassiers > Leurres Carnassier > Crankbaits

 

  

Rappel Fishandtest : Les tests sont réalisés avec modestie, simplicité et passion. Notre volonté est de valoriser le partage d'expérience, nous n’avons en aucun cas la prétention de proposer des vérités absolues. Un test, dès lors qu’il est réalisé par un être humain, est en partie subjectif, la perception des choses étant propre à chaque individu. En revanche, nous pouvons vous certifier que la totalité des tests n’est soumise à aucun sponsor ou partenaire, nous prônons en effet la neutralité et la liberté de parole.

  

  

Testeur : 

Hugo B - Non sponsorisé

 

Usage du test :

Pêche des carnassiers en barrage et fleuves 

 

Donnees constructeur :

60 mm - 13g - Bruiteur - Flottant

   

  

La pêche au crankbait reste aujourd’hui une arme redoutable pour leurrer les carnassiers de nos eaux tout en couvrant un large périmètre. C’est un leurre qui s’adapte à un grand nombre de biotopes. Chaque concurrent ou presque sur le marché de la pêche possède sa gamme de crankbaits et c’est le cas de la célèbre marque japonaise Duo. Le Power Fishing qui est une prospection rapide des postes en linéaires est une de mes techniques de prédilection durant la saison estivale pour traquer les carnassiers de nos eaux. C’est pourquoi j’ai décidé de m’orienter vers un crank que je ne connaissais pas auparavant : le Duo Realis Crankbait M62 5A. Je vais donc vous détailler mon test terrain concernant ce leurre à l’allure prometteuse. Pour cela je me suis donc équipé d’un ensemble médium avec une canne d'une puissance de 5-30g associée à un moulinet en taille 2000 garni de tresse en 12/100 comportant un bas de ligne en fluorocarbone de 25/100

 

 

CONSTRUCTION

 

C’est au premier regard que l’on se rend compte que le Realis Crankbait dispose d’un design réfléchi et de finitions soignées. Mais le premier regard étant parfois trompeur, plongeons plus en détails dans la construction de ce crankbait ! Avant toute chose, on constate tout de suite que le Realis Crank représente une belle “bouchée” puisqu’il s’agit d’un leurre aux formes assez rondes et trapues. Comme la grande majorité des crankbaits, ce dernier est large au niveau de la tête jusqu’au ventre et ensuite l’arrière du leurre s’affine très nettement. On peut donc dire que le design et la forme du leurre restent somme toute classiques. La grosse spécificité de ce leurre est sa bavette qui n’est pas très longue mais qui possède une forme très atypique puisque cette dernière est en forme de V constituée de deux bords bien droits liés dans l’axe du leurre. Elle permet à ce crank de réaliser quelques prouesses dans le “cover” (les obstacles immergés), nous y reviendrons dans la partie performances.

  

  

Concernant la sonorité du Duo Realis crank, on peut dire qu’elle est très importante. Ce sont des billes métalliques perforées qui sont intégrées dans la chambre prévue à cet effet au niveau ventral du leurre. L’usage de ce type de billes permet de donner au leurre une sonorité très importante mais plus grave que les autres crankbaits du marché à mon avis. Cette sonorité peut être très incitative sur les poissons en chasse ou attaquant par défense territoriale mais elle peut également être dissuasive sur des carnassiers éduqués... cela dépendra de la situation et du biotope, à vous de vous adapter. Les finitions qui agrémentent ce leurre sont réellement soignées et ont pour vocation de donner au Realis crank un mimétisme poignant. Il est vrai que les yeux agressifs emblématiques de la marque qui sont collés à la tête du leurre et les gravures de branchies en relief le rendent réaliste.

  

  
Ce crankbait est flottant comme la plupart des leurres de ce type, ce qui permet parfois de laisser dériver avec le courant jusqu’aux endroits les plus inaccessibles avant d’entamer la récupération. C’est quelque chose que j’apprécie particulièrement sur ce type de leurre afin d’aller pêcher dans des zones inaccessibles. Décliné en 3 tailles qui sont 62mm,65mm et 87mm, le Realis Crank permet s’adapte en fonction du carnassier recherché ou lorsqu’on essaye de sélectionner un peu les poissons. Une polyvalence de mensurations qui est appréciable ! Cependant, concernant les coloris il en existe seulement 5 différents certes plutôt complémentaires mais cela reste à mon goût insuffisant... Par exemple, il n’existe pas de coloris blanc qui est pour moi une couleur très efficace. Concernant l’usure des coloris, elle est correcte. Cette dernière dépendra surtout du substrat qui compose le fond du milieu dans lequel on pêche. Bien évidemment que si l’on pêche sur des zones au fond rocheux où des zones au fond sablonneux, les coloris ne se détérioreront pas à la même vitesse. En outre, l’armement du crank développé par Duo est plutôt qualitatif. Il se constitue de deux triples qui sont légèrement surdimensionnés par rapport à la taille du leurre. Quant à la robustesse de ces derniers, il n’y a rien à dire je n’ai jamais eu de problèmes de résistance ou d’oxydation. De plus, je n’ai décroché quasiment aucun poisson et pour le peu de fois où cela m’est arrivé ce n’était pas l’armement qui était en cause.

 

 

PERFORMANCES

 

On peut dire que les performances qu’offre le Realis Crank sont à la hauteur de sa construction. Dès les premiers lancers, on se rend compte que le Duo n’a aucun mal à se propulser à de très grandes distances grâce à un système de transfert de masse magnétique incorporé dans le corps du leurre. Il s’agit en fait d’un aimant qui se trouve dans l’avant du leurre et qui lorsqu’on propulse le crank se détache de l’avant pour se rendre à l’arrière du leurre. créant ainsi ce transfert qui permet d’atteindre des distances de lancers très importantes. C’est un point assez important pour un crank puisqu’il se destine au Power Fishing et permet donc de prospecter de larges zones. La seule chose que l’on peut reprocher au Realis Crank est la fâcheuse tendance qu’ont les hameçons triples à s’emmêler avec le corps de ligne. Et cela est sûrement dû à la taille légèrement trop importante de ces derniers par rapport au corps du leurre.

  

 
Comme vous l’avez compris, mon utilisation principale de ce leurre est lors de prospections rapides à la recherche de carnassiers actifs (en power fishing) que ce soit en float tube ou du bord. Que ce soit en lac de barrage, en fleuves ou même en rivières, ce leurre est très efficace pour prospecter les bordures en lancer/ramener dans les zones devenant vite profondes puisque le leurre atteint une profondeur maximale de nage de 1,5 à 2 mètres. Je récupère le leurre à une faible vitesse au départ obligeant le leurre à nager juste sous la surface puis j’augmente progressivement cette vitesse de récupération afin de faire plonger le leurre pour qu’il suive le fond. C’est une animation rapide et efficace lorsque les carnassiers sont actifs. D’autres animations sont particulièrement prenantes sur les carnassiers de nos eaux. Comme par exemple le « stop-and-go » qui est une des animations que j’apprécie beaucoup avec ce crankbait. Cela consiste à récupérer le leurre en linéaire à une vitesse plutôt importante afin qu’il plonge puis à stopper la récupération tout en gardant sa bannière tendue afin que le leurre flottant remonte légèrement. Et c’est souvent juste après cette pause que les carnassiers attaquent de peur que la proie leur échappe. Cette animation est très efficace et m’a permis de leurrer bon nombre de poissons.

  

 
La dernière animation que j’aime utiliser avec ce crank comme avec n’importe quel autre ou presque est le « bottom tapping » :  pour cela il faut ramener son leurre à une vitesse élevée afin que ce dernier fasse taper sa bavette sur le fond créant ainsi une sonorité décuplée mais désaxant également le leurre lors du contact avec le substrat. Cette animation est très efficace sur les perches peu éduquées. L’efficacité de ce leurre est tout de même impressionnante puisque sur des bancs de perches localisés au sondeur ou sur des poissons plus ou moins actifs, le Realis crank ne passe pas inaperçus par nos amis carnassiers ! Autant d’animations possibles avec ce crank sans jamais qu’il ne décroche. En effet, peu importe le débit d’eau, le Realis crank nage parfaitement. On apprécie donc sa polyvalence et son efficacité redoutable.

  

 
Le leurre est équipé de billes créant une sonorité particulièrement grave et qui est très incitative sur les perches ou autres poissons peu éduqués. Cependant, sur des zones où les poissons sont particulièrement méfiants cela peut être un inconvénient. Les perches restent les poissons les plus susceptibles d’être séduits par ce crank grâce à sa nage très serrée et terriblement incitative. Cependant, il n’est pas rare de toucher quelques brochets, sandres ou même silures. Je vous conseille donc de rester vigilants et de ne pas hésiter à ajouter à votre corps de ligne une longueur de fluorocarbone de diamètre important. Cette polyvalence sur l’ensemble des carnassiers de nos eaux reste un point non négligeable et très agréable.

 

 

RAPPORT PERFORMANCES/PRIX

 

Pour se procurer le Duo Realis Crankbait M62 5A, il vous faudra débourser la modique somme de 21.50 euros. Autant dire que le positionnement prix de ce leurre est très élevé et c’est un point qui peut dissuader plus d’un pêcheur à l’acquérir. Cependant, c’est un crankbait d’une polyvalence exemplaire que ce soit du point de vue des animations possibles ou de son efficacité sur l’ensemble des carnassiers de nos eaux. De plus, le duo Realis Crankbait possède des finitions proches de l’excellence et surpasse la plupart de ses concurrents sur ce point. Certes, quelques petits détails nous obligent à dire que le prix est tout de même trop élevé pour ce leurre, comme par exemple l’armement surdimensionné qu’il faudra changer et le manque de diversité concernant les coloris. Il est vrai qu’à ce prix-là on s’attend à un leurre parfait. Le Duo Realis Crankbait reste un leurre que je conseille à tous les pêcheurs puisqu’il est d’une efficacité indéniable.

 

POINTS FORTS

POINTS FAIBLES

CONCLUSION