Test leurre Caperlan Carpeau 10cm

Tests Carnassiers > Leurres Carnassier > Crankbaits

  

Rappel Fishandtest : Les tests sont réalisés avec modestie, simplicité et passion. Notre volonté est de valoriser le partage d'expérience, nous n’avons en aucun cas la prétention de proposer des vérités absolues. Un test, dès lors qu’il est réalisé par un être humain, est en partie subjectif, la perception des choses étant propre à chaque individu. En revanche, nous pouvons vous certifier que la totalité des tests n’est soumise à aucun sponsor ou partenaire, nous prônons en effet la neutralité et la liberté de parole.

    
     

Testeur : Rémy G  - Non sponsorisé

 
Usage du Test : Pêche du brochet en lac et rivère

 
Données constructeur : 10cm - 26g - Flottant - Bruiteur

  

  

Très prisé par les pêcheurs de brochets au vif, notamment pour son corps trapu et charnu, il allait de soi que le carpeau finirait par être imité par un leurre. Et c'est en effet ce qu'a tenté de faire la marque française Caperlan avec son Carpeau 10cm. Je me suis donc penché attentivement dessus afin de savoir si ce poisson nageur était capable de tromper la vigilance des brochets ou s'il s'agissait simplement d'un leurre à pêcheur.

    

   

construction

   

Le Carpeau de Caperlan est un leurre trapu au dos large. D'un poids de 26g pour 10cm de long, on se rend facilement compte que le leurre est assez volumineux pour sa taille. Le Caperlan Carpeau apparaît flottant en remontant très rapidement à la surface. Ce poisson nageur comporte une bavette assez imposante et épaisse. Le Carpeau est disponible en un unique coloris imitant une carpe commune mais ce n'est pas pour autant que le leurre a une couleur parfaitement réaliste. Cette dernière est en effet particulièrement brillante,  bien trop pour qu'elle semble naturelle. De plus, le pavage des écailles manque légèrement de superposition et de relief pour jouer la carte du mimétisme. Néanmoins, malgré les défauts de coloris évoqués, le rendu global n'est pas à considérer comme catastrophique mais plutôt comme surprenant.

 

Test leurre brochet Caperlan Carpeau

 

Au niveau de la résistance du coloris, celle-ci est tout à fait acceptable, bien qu'il puisse y avoir quelques petites éraflures dues à la morsure d'un brochet, mais cela reste minime. Concernant les finitions, on peut être un peu déçu : en effet la jonction entre l'oeillet d'attache et le leurre est esthétiquement grossière, le poisson nageur ne comporte aucun relief à sa surface et on dénotera notamment l'absence totale de nageoires, qui sont pourtant importantes dans une volonté de mimétisme à une carpe. De plus, la bavette donne une impression d'ajout et non de fusion avec le corps et les yeux du Carpeau sont constitués de simples autocollants recouverts par le vernis du leurre, ne présentant donc aucun relief une nouvelle fois. Saluons tout de même deux bons points : la courbure anale fait clairement penser à celle d'une carpe et les yeux sont résistants et très bien proportionnés. Concernant les billes bruiteuses, elles provoquent un bruit assez grave très attrayant.

  

test du leurre carpeau caperlan

 

Parlons maintenant de l'armement. Celui-ci est composé de deux hameçons triples dont un en queue et un au ventre. A l'achat, ils sont piquants, mais attention, ils s'émoussent assez facilement. Heureusement que l'inclinaison du leurre lors de sa nage protège les triples des cailloux. Néanmoins, l'hameçon ventral est très bien placé : presque toutes mes prises se sont piquées dessus, et je n'ai eu jusqu'à lors aucun poisson manqué à déplorer.

   

carpeau caperlan test

  

Le Carpeau de Caperlan est donc un leurre imitant correctement une carpe mais offrant des finitions approximatives.  De même, le fait qu'il n'y ait qu'un unique coloris est décévant, notamment car ce dernier est peu esthétique.

  

  

performances

 

Le Carpeau de Caperlan se lance assez bien si l'on recherche la distance, mais en matière de précision des lancers, on aurait pu espérer mieux. Ainsi, sur les premiers mètres le leurre zigzag en l'air rendant sa trajectoire incertaine sur de faibles distances, et il s'avère particulièrement sensible au vent, rendant la précision à grande distance tout aussi difficile à gérer. Curieusement, malgré les zigzags au début des lancers, le leurre ne s'emmêle que peu souvent ce qui apparaît agréable en action de pêche.

 

 

Le Carpeau coule rapidement à la récupération mais remonte très vite à la surface lors de l'arrêt. Ceci est un avantage si l'on veut pêcher en "Bottom Tapping" (taper le fond avec la bavette du leurre pour attirer les carnassiers) ou s'il y a des obstacles ponctuels totalement immergés au milieu de l'eau. Dans cette situation, il suffit d'arrêter de mouliner pour que le poisson nageur remonte au-dessus de l'obstacle puis de ramener doucement pour ne pas s'accrocher véritablement. Toutefois, si vous êtes en présence d'herbiers, il sera plus judicieux de changer de leurre au risque de vous accrocher en permanence.

 

Concernant l'animation, il est possible de pêcher en linéaire ou bien d'effectuer de petites tractions. En lancer-ramener, j'estime que le Carpeau nage dans environ 2,50m d'eau (le constructeur annonce 1.5m) d'une manière plutôt bruyante tout en se déhanchant la tête inclinée vers le bas, ce qui peut donner l'illusion que le poisson recherche de la nourriture sur le fond. Concernant le rythme a imposer au leurre, plusieurs vitesses de récupération lui conviennent, d'une animation lente à rapide. En revanche, si vous le ramenez vite, le leurre exercera une forte pression sur le canne, pression parfois plus importante que certains big-baits ! Votre matériel devra donc être adapté en conséquence. Si vous jerkez le poisson nageur, il se désaxe bien, mais remonte vraiment vite ce qui n'est intéressant que lors de pêches dynamiques. Vous pouvez tout de même pincer un plomb fendu sur l'hameçon central pour palier à cela et donc pêcher plus lentement.

  

test leurre brochet perche caperlan

 

Du côté de son efficacité sur les poissons, je trouve que ce leurre offre un rendement intéressant. Durant les tests, les brochets capturés mesuraient majoritairement entre 60 à 70cm. De manière générale, la fréquence des touches est assez honorable, surtout quand les gros leurres ne sont que suivis ou attaqués très timidement et que les petits ne donnent pas de résultats exceptionnels. Il s'agit donc d'un entre deux qui peut s'avérer utile dans certaines situations.

   

   

rapport performances/prix

  

Pour 8,50€, le Carpeau offre de bons résultats et n'est pas si cher compte tenu de sa capacité à prendre du poisson. Sans être un produit d'une efficacité redoutable et d'une qualité de construction exemplaire, ce leurre a tout de même le mérite d'offrir des performances correctes à un prix maîtrisé.

    

   

POINTS FORTS

  • Prix
  • Efficacité appréciable
  • Distances de lancer correctes
  • Allure

POINTS FAIBLES

  • Finitions
  • Coloris unique
  • Hameçons
  • Taille unique
  • Précision lancer

  

  

CONCLUSION

 

Le Carpeau 10cm de Caperlan est un leurre imitant correctement une jeune carpe. Néanmoins, en l'observant plus en détail, on s'aperçoit rapidement que les finitions manquent de qualité pour être véritablement réalistes et immitatives. De son côté, l'aspect volumineux du leurre permet de présenter une bouchée intéressante aux brochets. Le Carpeau peut être animé de plusieurs manières : en linéaire, en bottom tapping ou en jerks, mais coulant aussi vite qu'il flotte, cela impose un rythme important pour cette dernière animation. Enfin, proposé à un prix assez attractif, le Carpeau permet de s'essayer aux leurres relativement volumineux à un coût maîtrisé.