LEURRE MOLIX JUBARINO

Tests Carnassiers > Leurres Carnassier > Jerkbaits

    

Rappel Fishandtest : Les tests sont réalisés avec modestie, simplicité et passion. Notre volonté est de valoriser le partage d'expérience, nous n’avons en aucun cas la prétention de proposer des vérités absolues. Un test, dès lors qu’il est réalisé par un être humain, est en partie subjectif, la perception des choses étant propre à chaque individu. En revanche, nous pouvons vous certifier que la totalité des tests n’est soumise à aucun sponsor ou partenaire, nous prônons en effet la neutralité et la liberté de parole.

   

     

Testeur :

Fabrice L – Non sponsorisé

    

Usage du Test : 

Pêche de la truite en rivière

  

Données  constructeur : 

50mm – 2,5g – Coulant - bruiteur

   

        

Un leurre au nom original pour une marque peu présente dans les leurres durs à truite, le Jubarino de chez Molix est de fait un leurre singulier. Nous allons voir si cela rime aussi avec efficacité...

  

  

CONSTRUCTION

  

Comment parler de ce leurre sans évoquer sa forme. Il est fin, très fin même. De la moitié du corps environ à l'attache de l'anneau brisé en queue de leurre, ce dernier arbore une forme tubulaire assez homogène. La tête est très petite également. De forme triangulaire et presque pointue à l'extrémité, on y trouve un œil en plastique incrusté prenant toute la place entre l'insertion de la bavette et le dessus du leurre. Le ventre est complètement plat et le dos très bombé, vraiment proéminent par rapport au reste du leurre. Vu du dessus, on voit tout de suite ce dos accentué. Clairement, Molix a choisi de mettre une densité maximale entre le quart et la moitié du leurre. C'est d'ailleurs là qu'on trouve la bille bruiteuse provoquant un son assez puissant. Le but de cette construction est d'éviter un maximum les décrochages dans les courants en présentant des flancs réduits au maximum alliés à une densité importante dans la partie juste après la bavette. En effet, si les flancs sont larges et le poids mal réparti, les risques de voir le leurre ne pas tenir le courant sont amplifiés.

  

  

La bavette est relativement large et ne m’a posé aucun souci de solidité. Le leurre a beau être coulant, il ne pèse que 2,5g ! Donc si vous voulez le faire descendre suffisamment, outre le travail mécanique évoqué précédemment, il lui faudrait aussi une bavette plus large et inclinée un peu plus que la normale vers le haut. On se rapproche ainsi presque d'un crankbait dans la conception. L'idée étant clairement d'utiliser le force du courant pour descendre plus profondément. A noter que le leurre est coulant mais descend lentement. Parlons de maintenant l'armement : le Jubarino est équipé de deux hameçons triples de qualité moyenne, solides mais au piquant peu prononcé. Ce que je n'ai pas aimé concernant ces hameçons, c'est qu'ils sont en taille 10 ce qui est gros pour un leurre à truite de 5 cm. Pour cette taille, je préfère utiliser une taille 12. Toutefois, si les truites qui hantent vos eaux sont plutôt grosses ou si vous vous attaquez à des truites arc-en-ciels de réservoir, la taille peut tout à fait convenir.

  

  

Enfin parlons des coloris et de la peinture. Autant le dire tout de suite, celle-ci est de bonne qualité et tient dans le temps. Après 5 saisons et plusieurs poissons sortis, elle n'a presque pas bougé ! En ce qui concerne les coloris, on trouve une gamme très complète car Molix destine aussi le Jubarino pour la pêche du chevesne, de la perche et même du bord de mer. Les coloris les plus naturels me paraissent les plus indiqués pour nos chères truites comme le coloris 35 (Truite fario, mon préféré), le 93 ou le 08. Rien ne vous empêche de tenter d'autres coloris si le coeur vous en dit, y compris les plus vifs !

  


  

Si la construction de ce leurre n'atteint pas le niveau qualitatif de certaines références de la pêche à la truite, le Molix Jubarino a néanmoins de sérieux arguments à mettre en avant. Sa forme originale, sa solidité et ses coloris qui tiennent bien dans le temps sont autant de qualités à souligner. Il est simplement regrettable que l’armement ne soit pas mieux affûté et un rien trop imposant.

  

  

PERFORMANCE

   

Dans le courant, lors de lancers vers l’aval, le Jubarino de Molix tient le courant, c'est indéniable. La profondeur de nage, annoncée entre 0,3 et 1m se rapproche plus de 0,3 que de 1m mais il ne décroche pas et descend assez correctement. Il est même assez bluffant quand on pense qu'il ne pèse que 2,5g. Le pari de Molix sur l'aérodynamisme et la bavette large et moins inclinée que la normale est réussi. Sans être très performant, il est même capable de nager en lançant en amont à condition qu'il y ait du fond en ramenant plutôt vite.

  

  

Du fait de cette large bavette, le wobbling du Jubarino est plutôt prononcé ce qui donne une nage peu naturelle. Si le leurre est efficace sur des poissons actifs, il a peu de chance de décider un poisson tatillon. « Peu » ne voulant pas dire « pas », sa nage non conventionnelle, presque grossière, pourra peut-être décider des poissons qui n'auront vu passer que des leurres très classiques. Cela m'est arrivé, mais deux ou trois fois pas plus. A noter que malgré son faible poids, il se lance correctement bien qu’il ne faille pas non plus s’attendre à parcourir des distances prodigieuses. Sur les zones plus calmes, il est possible de le twitcher mais il ne répond que moyennement à ce type de nage. Il faut être assez violent pour que cela fonctionne, à la limite du jerk. Ce n'est donc pas son point fort. Toutefois, comme pour la pêche en amont, il est aussi capable de nager en linéaire sur une zone calme avec un petit peu de profondeur. Ce n'est pas optimal mais il nage tout de même correctement. La nage n'est pas serrée et pas des plus naturelles mais si l'urgence de lancer se fait sentir (à vue par exemple) et que vous n'avez pas le temps de changer de leurre, il peut faire « le travail ».

  

  

RAPPORT PERFORMANCES/PRIX

  

Le Molix Jubarino est vendu aux alentours de 13 euros et se positionne donc dans la fourchette supérieure des prix de leurres moyen de gamme. Si la construction est plutôt de qualité, la nage elle est plutôt grossière pour un leurre à ce prix. Sa tenue dans le courant est correcte sans être hors norme. Nous pouvons néanmoins saluer sa construction soignée malgré le manque de piquant des triples. Il est capable de s'en sortir lors d’une pêche amont, aval et en linéaire mais sa spécialité reste tout de même la pêche dans les courants même s’il ne s’agit pas du meilleur leurre pour ce type d’utilisation.

  

POINTS FORTS

POINTS FAIBLES

CONCLUSION