Test leurre Westin Swim 120

Tests Carnassiers > Leurres Carnassier > Jerkbaits

  

Rappel Fishandtest : Les tests sont réalisés avec modestie, simplicité et passion. Notre volonté est de valoriser le partage d'expérience, nous n’avons en aucun cas la prétention de proposer des vérités absolues. Un test, dès lors qu’il est réalisé par un être humain, est en partie subjectif, la perception des choses étant propre à chaque individu. En revanche, nous pouvons vous certifier que la totalité des tests n’est soumise à aucun sponsor ou partenaire, nous prônons en effet la neutralité et la liberté de parole.

    

  

 

Testeur : Thibault R - Non sponsorisé

Usage du Test : Pêche du brochet et du silure en lac et en rivière.

Données constructeur : 12cm - 58g - Slow-Sinking - Bruiteur

     

    

  

De conception scandinave, ce jerkbait de type lipless (sans bavette) est sur le marché depuis 2014 mais malgré des caractéristiques très intéressantes, il est resté quelque peu en retrait dans l'arsenal des pêcheurs, son homologue le Buster Jerk lui ayant volé la vedette. Du haut de ses 58 grammes, ce leurre rentre dans la catégorie des petits bigbaits. Néanmoins, je l’ai utilisé muni d’un ensemble spinning d'une puissance de 20-60g accompagné d'un moulinet en taille 3000 garni d'une tresse en 18/100 et d'un bas de ligne en fluorocarbone de 80/100.

 

 

CONSTRUCTION

  

Le Westin Swim 120 est un leurre aux coloris soignés et diversifiés. Il en existe en effet 18 différents mais peu sont imitatifs ou alors de façon approximative. La peinture est plutôt résistante et tient bien dans le temps. Attention cependant aux morsures des brochets qui ont tendance à rayer irrémédiablement le leurre. Les finitions sont agréables mais très différentes selon les coloris et Westin a même poussé le vice jusqu'à recouvrir de vernis son leurre afin de protéger la peinture et de lui donner de légers reflets... Bref c'est très qualitatif.

   

Test leurre brochet westin swim 120

 

Au niveau du corps, c'est très classique : construit sans plomb et avec la même matière plastique que les Legos : l'ABS (Acrylonitrile Butadiène Styrène pour les puristes), il est trapu et enflé à l'avant puis s'affine énormément à l'arrière. Autrement le leurre est totalement plat sur les flancs (1,7 cm d'épaisseur) mis à part un semblant de branchie de forme triangulaire au niveau de la tête. Il est rempli de billes de métal provoquant un bruit d'une sonorité grave assourdissante. Cela lui confère une sorte de transfert de masse de la tête à la queue mais le Swim de Westin reste toutefois très bien équilibré et coule lentement tout en étant stable.

   

Quant aux yeux, ils ont été travaillés et ça se voit : différents sur presque chaque modèle, ils sont en 3D et bien intégrés au corps. Les teintes varient du jaune au rouge en passant par l'argenté ou le blanc tandis que leurs iris restent noires et circulaires. Aussi le Swim 120 est un leurre aux finitions simples mais soignées et dont la surface totalement lisse offre un très beau rendu esthétique.

leurre westin swim 120

Enfin, concernant l'armement, pour moi c'est un sans-faute : deux triples n°1 légèrement recourbés, énormes et extrêmement affûtés se chargent de faire de ce leurre une véritable arme. De couleur sombre et discrète, ils sont fermement maintenus en place par des anneaux brisés de grande qualité.

  

  

PERFORMANCES

  

Le jerkbait possède une précision de lancer moyenne et il a tendance à dévier légèrement de sa trajectoire de temps en temps. Par contre, concernant sa distance de lancer, elle est extraordinaire ! En effet, vous pouvez vider la moitié de votre moulinet lors d'un lancer réussi et atteindre ainsi des distances inespérées, tout cela sans vous soucier du vent car le Swim profite d'un excellent aérodynamisme.

   

En outre, le fil se prend rarement dans les hameçons bien que cela me soit déjà arrivé une fois ou deux sur plusieurs centaines de lancer. Il bénéficie aussi d'une mise en action rapide mais attention à ne pas le ramener trop vite s’il est près de la surface, il décrochera rapidement et sortira hors de l'eau.

   

test du leurre westin swim 120 carnassier.

 

La nage, elle, est vraiment attractive : il suffit de le ramener lentement en linéaire pour qu'il se mette à zigzaguer largement et d'accélérer la cadence pour resserrer les virages. Ne craignez pas de faire des pauses plus ou moins longues durant lesquelles votre leurre descendra doucement dans la couche d'eau et se stabilisera autour de 3 mètres de fond. De plus, ses billes internes provoqueront un son très puissant s'entendant même hors de l'eau ! Ce leurre n'est paradoxalement pas fait pour jerker (amples coups de scion répétés) mais réagira très positivement au twitching (petits coups de scion rapides et chaotiques visant à désaxer le leurre) où il adoptera une nage erratique et très prenante sur les brochets actifs.

  

test du leurre jerk westin swim 120 brochet

 

Le leurre est ainsi très efficace notamment sur le brochet et parfois sur le silure. Il est destiné à battre du terrain rapidement et à prospecter de vastes postes. Sa profondeur de nage privilégiée se situant entre 1m et 1m50, il sera parfaitement adapté pour survoler des herbiers immergés, notamment en automne lorsque les brochets s'y cachent, à l'affût d'une proie potentielle. En rivière, il vous suffira de longer les bordures avec pour déclencher de violentes attaques. Cependant ce leurre est tellement bruiteur qu'il fera parfois fuir des poissons méfiants ou éduqués. Je ne sais si le bruit des gouttes sur l'eau atténue le bruit des billes percutant le plastique mais j'aime utiliser ce leurre lorsqu'il pleut : j'ai l'impression qu'il en devient plus discret. J'ai par ailleurs pu remarquer que les coloris vaguement imitatifs (Natural Pike, Natural Perch...) étaient les plus prenants.

 

La promesse du constructeur est ainsi cohérente : Nous avons là un très bon poisson nageur qui est un véritable aimant à brochet et un concurrent sérieux pour de nombreux jerkbaits de cette catégorie mais qui hélas réagit mal aux jerks.

   

  

RAPPORT PERFORMANCES/PRIX

  

Son prix, fixé aux alentours de 14 euros, représente un investissement pour de nombreuses bourses mais reste dans la moyenne des prix pratiqués sur le lucratif marché français. Il demeure néanmoins légèrement moins cher que son concurrent direct, le Buster Jerk, tout en étant pourvu des mêmes qualités. De fait, je pense qu'il s'agit d'un achat envisageable pour quiconque aurait envie de se lancer dans ce type de pêche au leurre dur. Rappelons aussi qu'il est très simple d'utilisation et donc que vous le maîtriserez rapidement.

 

 

POINTS FORTS

  • Nage attractive
  • Efficacité
  • Fort bruiteur

 

 

POINTS FAIBLES

  •  Manque de coloris imitatifs

CONCLUSION

 

Pour conclure, nous pouvons dire que le Westin Swim 120 est une bouchée séduisante pour de nombreux brochets. Le bruit puissant qui en émane est toutefois à double tranchant car il peut provoquer la fureur des brochets tout comme leur fuite. Il n'en demeure pas moins un excellent leurre bénéficiant d'une distance de lancer impressionnante ce qui lui permettra de couvrir de grandes zones rapidement. Enfin, peu importe qu'il s'agisse d'un leurre dur, son coût reste conséquent, bien que correct comparé à la concurrence.