Test leurre Daiwa D Popper Frog

Tests Carnassiers > Leurres Carnassier > Leurres de surface

  

Rappel Fishandtest : Les tests sont réalisés avec modestie, simplicité et passion. Notre volonté est de valoriser le partage d'expérience, nous n’avons en aucun cas la prétention de proposer des vérités absolues. Un test, dès lors qu’il est réalisé par un être humain, est en partie subjectif, la perception des choses étant propre à chaque individu. En revanche, nous pouvons vous certifier que la totalité des tests n’est soumise à aucun sponsor ou partenaire, nous prônons en effet la neutralité et la liberté de parole.

   

        

Testeur : Thibault R - Non sponsorisé

Usage du Test : Pêche des carnassiers en lacs et rivières 

Données constructeur : 65mm - 14g - Flottant

   

  

Sortie en 2015, la D-Popper Frog de chez Daiwa est une adaptation de sa D'Frog, dont l'innovation réside en l'ajout d'une bouche creuse de type popper; c'est-à-dire qui produit un son semblable à un "pop" en frappant la surface de l'eau. Imitant une grenouille comme son nom l'indique, ce leurre est originellement destiné à des pêches d'été en surface. Je l'ai testé en étant muni d'une canne spinning 7-28g à action fast, associée à un moulinet taille 2500 garni de tresse en 12/100, le tout complété d'un bas de ligne en fluorocarbone allant de 25/100 à 70/100 selon l'espèce recherchée.

   

  

CONSTRUCTION

  

Le D-Popper Frog profite d'une conception innovante. Son corps relativement cylindrique est constitué d'une matière souple caoutchouteuse large de 1,7cm de diamètre au niveau de la tête et s'évasant le long de son corps jusqu'à atteindre un renflement d'environ 2,5cm à l'arrière. D'une longueur totale de 6,5cm, cette imitation d'une petite grenouille est plutôt réussie, bien que Daiwa ait pris le parti de mettre une vingtaine de filaments élastiques longs de 7cm de chaque côté, au lieu des pattes si caractéristiques des batraciens.

   

La bouche est creuse comme celle des poppers mais le "pop" est assez aléatoire lors de l'animation. Les yeux sont quant à eux travaillés bien qu'ils fassent partie intégrante du plastique du corps. Identiques sur tous les modèles, ils imitent à merveille de véritables yeux.

     leurre daiwa frog test

   

Particularité intéressante sur ce leurre : annoncé par son constructeur comme flottant (ce qui est vrai), vous pourrez toutefois vous amuser à modifier la profondeur de nage en le remplissant d'eau ! En effet, comme pour d’autres grenouilles du marché, il suffit d'appuyer sur le leurre comme sur une pipette quand il est sous l'eau pour qu'il s'en remplisse au niveau du trou entre les hameçons et le corps. Ainsi, totalement rempli, le leurre ne pèse plus 14 mais 25g, et il coule franchement jusqu'à 2m environ alors qu'habituellement sa ligne de flottaison se situe un peu au-dessous des yeux. Je serai amené à reparler de cette aptitude dans la partie des performances. Néanmoins, il se trouve que cette caractéristique représente également un défaut car lors d'animations en surface, si vous "poppez" la frog un peu sèchement, celle-ci se remplira légèrement d'eau. Pas entièrement certes, mais assez pour qu'elle coule très lentement au lieu de flotter. 

   

Côté coloris, c'est assez intéressant bien que très peu fourni. En effet, il n'en existe que 4 et ceux-ci restent assez naturels. Résistants et durables, on regrettera néanmoins que les coloris des ventres soient tous de cette pâle couleur blanche et jaune (même si cela est plus fidèle à la réalité) car tous les détails du dos ne sont visibles que par le pêcheur et non par le poisson ce qui les rend donc purement esthétiques, tout du moins lorsque le leurre flotte. Les finitions du dos sont cependant qualitatives et certaines imitent très bien la robe d'une grenouille, notamment la version Green Tea.

 

avis frog daiwa d popper.

 

En ce qui concerne l'armement, je suis très mitigé. Comme sur de nombreuses Frogs, le leurre est équipé de deux hameçons simples avec ardillons, solidement reliés à l'anneau de tête par un émérillon baril. Ils fonctionnent sur le système des hameçons texans et leurs pointes ne dépassent aucunement du leurre, ce qui est très pratique pour prospecter des secteurs extrêmement encombrés.

 

Cependant, de cet avantage provient aussi un défaut (problème inhérent à la famille des Frog) : lors de la touche, si le poisson ne se saisit pas correctement du leurre, il vous sera presque impossible de le ferrer. En effet, le système fonctionne de telle manière qu'il faut que le carnassier presse le plastique pour faire ressortir les hameçons afin qu'il se pique dessus.

daiwa frog popperDe plus, le piquant des hameçons laissant grandement à désirer, je vous conseille de les affûter régulièrement. Mais il faut reconnaître que ceux-ci sont extrêmement solides et que de toute façon le système et les problèmes qu'il engendre sont identiques sur quasiment toutes les autres Frogs du marché.

 

A ce jour, la seule astuce que j'ai trouvé pour palier à ce problème de ferrage a été de faire pivoter les hameçons simples grâce à l'émérillon baril afin de les faire ressortir du leurre mais en me privant donc du privilège de pouvoir passer dans les obstacles. Cette solution n'est donc utilisable que dans des conditions bien précises, à savoir des eaux dégagées.

   

test leurre frog daiwa

   

 

PERFORMANCES

  

La distance de lancer du D-Popper Frog est tout à fait satisfaisante, notamment lorsque celui-ci est rempli d'eau, auquel cas il sera capable de couvrir de grandes distances.Toutefois, le leurre offre une certaine prise aux forts vents mais rien de bien gênant, voire normal compte tenu du pofil du leurre. De plus, sa précision lors d'un lancer est elle aussi très agréable et il vous sera aisément possible de viser dans des trous d'eau parmi les obstacles.

 

Tout cela est complété par l'excellent rendement de lancer dont bénéficie le leurre qui ne s'emmêle jamais grâce à son système d'armement, bien que sa mise en action dans l'eau ne soit pas toujours immédiate et qu'il décroche parfois au lieu de "popper" à la surface (surtout lorsqu'il est proche de vous).

   

test leurre frog daiwa d popper brochet

 

La nage, elle, est assez aléatoire : il arrive parfois au leurre de décrocher comme dit précédemment mais son animation reste sinon sommaire. En effet, il suffit de l'animer canne basse de petites tirées sèches afin de provoquer le "pop" si caractéristique, tout en veillant à faire des pauses plus ou moins longues pour décider les carnassiers. Le bruit résultant des tirées attirera les carnassiers actifs mais fera fuir ceux méfiants. C'est ainsi une arme à double tranchant mais qui peut rapporter gros si la première option s'offre à vous.

 

En outre, la Frog réagira très mal au linéaire car elle donnera simplement l'impression de tirer un poids à la surface de l'eau. Les variations d'animations interviendront lorsque le leurre sera rempli d'eau : tel un poisson nageur, il vous suffira de le laisser couler à la profondeur désirée puis de l'animer soit en dent de scie, soit de jerks (amples coups dans le scion répétés) très fermes et entrecoupés de longues pauses pour imiter la véritable nage des grenouilles. Pour maximiser le réalisme il sera judicieux de ne pas remplir totalement d'eau la Frog pour que celle-ci remonte tout doucement à la surface, comme si elle cherchait à respirer. A noter, lors des pauses, les filaments de caoutchouc s'étendent de façon tentaculaire autour de la Frog tout en planant dans l'eau.

   

daiwa frog pop.

 

Son efficacité sur les poissons est indéniable et il sera parfois même inutile de l'animer si vous voyez des attaques en surface : lancez simplement dans la mêlée, l'attaque est violente et survient presque instantanément. Mais surtout, à la touche, ne ferrez pas tout de suite et laissez le poisson engamer le leurre dans la mesure du possible afin d'avoir une chance de le piquer. C'est un leurre fait pour les eaux calmes et encombrées que les brochets et les black-bass affectionnent particulièrement mais qui ne laissera pas insensible une perche non plus. Le mieux est d'animer dans les trouées des nénuphars ou dans les zones dégagées des zones encombrées en faisant de longues pauses sur celles-ci afin de décider un poisson hésitant. Il conviendra de l'utiliser durant l'été et dans des eaux peu profondes.

  

  

RAPPORT PERFORMANCES/PRIX

    

Vendu moins de 7€, le prix est tout à fait correct pour un leurre si étonnant. Bien que n'ayant que 4 coloris à son actif et une fâcheuse tendance à mal piquer les poissons (comme beaucoup dans la catégorie), il me semble bon d'en avoir un dans sa boîte pour tenter votre chance les soirs d'été sur des poissons bien actifs, notamment dans des zones encombrées. D'autre part, c'est un véritable passe-partout de par sa taille et son armement et vous ne pourrez presque jamais le perdre, ce qui justifie d'autant plus cet investissement.

   

   

POINTS FORTS

POINTS FAIBLES

CONCLUSION