LEURRE PANTHER MARTIN SALAMANDRA

Tests Carnassiers > Leurres Carnassier > Leurres métalliques

 

Rappel Fishandtest : Les tests sont réalisés avec modestie, simplicité et passion. Notre volonté est de valoriser le partage d'expérience, nous n’avons en aucun cas la prétention de proposer des vérités absolues. Un test, dès lors qu’il est réalisé par un être humain, est en partie subjectif, la perception des choses étant propre à chaque individu. En revanche, nous pouvons vous certifier que la totalité des tests n’est soumise à aucun sponsor, nous prônons en effet la neutralité et la liberté de parole.

 

 

Testeur : 

Thibault R - Non sponsorisé

 

Usage du test :

Pêche de la truite en petite et moyenne rivière

 

Donnees constructeur :

N°3 - 4g - Coulant - Silencieux


  

  

Après avoir écrit à propos de la cuillère Panther Martin Original j'ai décidé de me procurer la Panther Martin Salamandra. D'apparence assez similaire, comme beaucoup de cuillère de la marque, je me suis penché dessus afin de savoir ce que valait réellement ce leurre pour séduire les truites. Armé d'une canne spinning d'une puissance de 2-7g à l'action moderate et d'un moulinet en taille 2000 garni de fluorocarbone en 16/100 je l'ai donc testé durant de longues semaines au bord de nos rivières.

  

  

CONSTRUCTION

  

La Panther Martin Salamandra possède une palette de 26mm de long légèrement incurvée en forme de feuille de saule "willow" aux bords relativement effilés. La palette est dite "In Line Blade" ou "IL", c'est-à-dire qu'elle est traversée directement par la corde à piano (fine tige d'acier) constituant le corps de la cuillère. Cette tige est entortillée à ses deux extrémités afin de servir d'accroche à l'hameçon et d'oeillet pour y attacher le fil. Elle est assez solide bien qu'il soit déjà arrivé qu'une grosse truite la torde légèrement. A noter qu'il ne faut pas oublier d'ajouter un émérillon baril à l'oeillet de la Salamandra afin d'éviter le vrillage du fil du fait de la rotation de la palette. Sous cette dernière sont enfilés sur la corde à piano une petite perle de métal ainsi qu'un lest coloré en forme de goutte d'eau à l'allure assez grossière permettant de stabiliser le leurre. Ce dernier est fixe en apparence mais coulisse légèrement si l'on tente de le faire volontairement. Il a d'ailleurs aussi pour but de maintenir l'hameçon en place car la corde à piano est pliée en deux pour former l'oeillet accueillant le triple. Je vous rassure, Panther Martin a pensé à rendre la tige assez longue pour que le lest ne la libère pas en coulissant par accident.

 

 

Du côté des coloris, il en existe un très grand nombre et varient au niveau des 10 bandes de peinture bordant la palette ainsi que sur le lest. La palette elle-même peut aussi arborer différentes teintes. La peinture s'écaille hélas inexorablement, notamment lors d'une utilisation en rivière rocailleuse, et je trouve qu'elle manque grandement de finitions au niveau du lest lui conférant cet aspect quelque peu grossier dont je vous parlais dans le paragraphe précédent.

  

 

Concernant l'armement, la Panther Martin Salamandra est équipée d'un hameçon triple avec ardillons à l'aspect sombre et d'une solidité impressionnante au vu de la taille du leurre. J'ai en effet pris lors de l'ouverture de la truite (2019) une carpe de taille respectable pour la rivière que je pêchais et l'hameçon s'est à peine tordu malgré les nombreux départs... Mais je reviendrai sur cet épisode dans la partie "performances". Le piquant est lui aussi irréprochable mais je trouve tout de même que l'hameçon est un poil trop gros comparé à la taille de la cuillère. Pour ceux qui souhaitent le changer pour équiper la Salamandra d'un hameçon simple par exemple, il vous suffira de couper à l'aide d'une pince l'oeillet du triple (qui sera alors inutilisable) et d'ajouter un anneau brisé d'environ 3mm de diamètre. Pour la taille de l'hameçon simple il me semble qu'un n°6 fera parfaitement l'affaire.

  

  

 

PERFORMANCES

  

La Panther Martin Salamandra se lance relativement loin et très précisément. Néanmoins il arrive que la palette ralentisse la course de la cuillère, notamment les jours de fort vent, mais son plus gros défaut est surtout de s'emmêler très régulièrement dans le bas de ligne. Le fil a en effet tendance à passer sous la palette ce qui empêche la cuillère de nager. C'est regrettable car la pêche de la truite nécessite souvent des lancers de précision ne laissant qu'une seule chance au pêcheur pour séduire le poisson... Et si le leurre ne nage pas, redevenant alors un simple morceau de métal dénué d'intérêt, le risque pour que la truite prenne peur augmente considérablement.

  

  

En ce qui concerne la nage, celle-ci est très régulière et la cuillère se met instantanément en action dès le premier coup de manivelle... Lorsqu'elle ne s'emmêle pas. La nage d'une cuillère relève d'un mécanisme très simple et il ne me semble pas nécessaire de vous expliquer à nouveau comment cela fonctionne. Je tiens cependant à ajouter que je préfère nettement les palettes "willow" aux "colorado" car elle se mettent en action plus rapidement et émettent des vibrations plus discrètes auxquelles les poissons semblent se montrer très réceptifs, ce qui est le cas pour la Salamandra. L'animation consiste en un simple lancer/ramener mais vous pourrez tout de même varier les vitesses de récupérations et la hauteur de la canne afin de faire nager plus ou moins profondément la cuillère. Ne vous attendez pas non plus à pouvoir prospecter des fosses car la Panther Martin nage difficilement en dessous de 1m de profondeur, tout du moins dans sa version de 4g.

 

  

Du côté de l'efficacité, celle-ci se trouve être excellente et comme je vous l'ai dit plus haut il m'est même arrivé d'attraper une carpe... Par la bouche ! Sur le moment j'ai vraiment cru à LA truite mais j'ai hélas vite déchanté... A contrario de mon moulinet qui n'en finissait plus de "chanter" ! Plus sérieusement, les truites semblent vraiment conquises par cette cuillère mais comme elles le seraient par un tout autre modèle, dirais-je si je voulais me faire l'avocat du diable. Toujours est-il que j'ai réussi à prendre un grand nombre de poissons avec la Salamandra, notamment en la lançant en plein amont et en ramenant rapidement pour lui faire dévaler le courant. Cela requiert donc un moulinet possédant une grande capacité de récupération et je ne puis que vous conseiller de choisir un modèle supérieur à 75cm/TMV (tour de manivelle) afin de ne pas avoir à mouliner trop rapidement.

  

  

RAPPORT PERFORMANCES/PRIX

  

La Panther Martin Salamandra est vendue aux prix de 3,70 euros à 4,30 euros selon les grammages. Elle reste donc assez bon marché et son efficacité vaut vraiment le détour. Elle possède néanmoins quelques défauts comme celui de s'emmêler trop souvent dans le bas de ligne l'empêchant donc de nager ou encore celui d'avoir une peinture qui s'écaille inexorablement au fil du temps que ce soit sur sa palette ou sur la perle ornant la corde à piano. Mais je me dois tout de même de saluer son armement absolument irréprochable qui ne vous fera quasiment jamais défaut.

  

POINTS FORTS

POINTS FAIBLES

CONCLUSION