Leurre Caperlan Natori 100

Tests Carnassiers > Leurres Carnassier > Leurres souples

 

Rappel Fishandtest : Les tests sont réalisés avec modestie, simplicité et passion. Notre volonté est de valoriser le partage d'expérience, nous n’avons en aucun cas la prétention de proposer des vérités absolues. Un test, dès lors qu’il est réalisé par un être humain, est en partie subjectif, la perception des choses étant propre à chaque individu. En revanche, nous pouvons vous certifier que la totalité des tests n’est soumise à aucun sponsor ou partenaire, nous prônons en effet la neutralité et la liberté de parole.

 

 

Testeur : Vincent F - Non sponsorisé

 
Usage du Test : Pêche des carnassiers en lac et en rivière

 
Données constructeur :  100mm - 5,4g - Silencieux - Coulant  

 

 
Le shad n’est aujourd’hui plus un leurre à présenter car je pense que chacun d’entre nous en possède au moins un dans sa boîte. Ce type de leurre a en effet su se faire une véritable place, plus que légitime, au sein du monde de la pêche. C’est pourquoi la plupart des marques ont décidé de se lancer sur le marché apportant chacune (ou presque) leur petite touche personnelle. J’ai donc décidé de vous parler du Natori de Caperlan qui est, à mon avis, excellent sur la plupart des carnassiers. Il faut noter que Caperlan est une marque qui n'innove que rarement car cette dernière cherche surtout à imiter des articles existant déjà sur le marché afin de les proposer à des prix défiant toute concurrence.

 

 

Construction

 

Le Natori est un shad dont le bâti est semblable à la majorité de ses congénères à quelques détails près. Le corps à proprement parler mesure 55mm de long pour 8mm d’épaisseur et est constitué de PVC sans phtalates (des plastifiants toxiques). Sur la première moitié du leurre (jusqu’au niveau de la nageoire pelvienne), son apparence se rapproche beaucoup de celle d’une ablette mais au-delà il retrouve les caractéristiques classiques du shad. Il possède un paddle (queue) fin et plat de 2mm d’épaisseur pour 15mm de hauteur et 12mm de largeur rattaché au reste du corps par une queue longue de 30mm et épaisse de 2mm. Ce Shad possède également deux solides rainures ventrales et dorsales destinées à monter le leurre avec un hameçon texan allant de la tête à la naissance de la queue. Le Natori de Caperlan est par ailleurs décliné en plusieurs tailles à savoir 5,5 cm, 7,5 cm, 10 cm et 13 cm. Il faut noter que ce test concerne la version de 10 cm.

 

 

Ce shad a une souplesse intéressante et une bonne tenue lors de l’animation dans la mesure où il nage même lorsqu’il est monté par le flanc. Pour vous donner une idée de son élasticité et de sa résistance, il est possible de l’étirer jusqu’à une quinzaine de centimètres environ sans que la queue ne cède. D’autre part, le Natori ne possède pas d’imitation d’œil par collage mais le moule inclut tout de même un léger relief en forme d’œil et d’ouïe, bien que ceux-ci soient très minimalistes. La face du leurre est plate et inclinée vers le bas, ce qui permet de venir aisément insérer une tête plombée.

Le leurre souple est disponible en de très nombreux coloris, de quoi palier toutes les situations. Cependant, le seul bémol provenait de ses couleurs et plus particulièrement du "masque". En effet, le Natori est teint dans la masse avant que n’y soit appliqué un "masque" pour imiter les aspects d’un poisson mais celui-ci avait la fâcheuse tendance à se décoller après quelques heures d’utilisations. Je dis bien "avait" car Caperlan a décidé de remédier à ce problème en changeant le processus d’application du masque qui tient désormais très bien.

 


 

Nous avons donc là un leurre simple et bien construit. Le seul bémol aurait pu venir de son masque, mais ce problème est aujourd’hui résolu. Ce shad Natori est donc une pièce de qualité qui trouve sa place dans la cour des grands malgré une conception très simple.

 

 

Performances

 

La queue du Natori de Caperlan bat rapidement de droite à gauche offrant une nage très serrée à l'inverse d'autres leurres où les battements sont plus amples.  Le corps, quant à lui, reste dans l’axe de la ligne et ne subit quasiment aucun effet de "rolling" (roulement du leurre sur lui-même) ou de "woobling" (oscillement de droite à gauche). Cela ressemble plus à un frétillement qu’à une véritable nage. Le leurre ne va donc pas brasser beaucoup d’eau mais arrive tout de même à tirer son épingle du jeu grâce cette nage rapide.

  

 

Le leurre souple s’anime à la moindre sollicitation ce qui est très agréable. J’aime l’utiliser avec une simple tête plombée ou un montage texan mais il fonctionne aussi très bien avec un montage "drop-shot". Son corps dense (5,4 g) lui permet une bonne propulsion, et ce même lorsqu’il est équipé d’une tête plombée légère, à condition d’avoir un diamètre de fil assez fin (moins de 25/100 à mon avis). Léger bémol : il nécessite une traction constante en "weightless" (sans plombée), pour pouvoir entrer en action, c'est-à-dire que sans animation suffisante le Natori restera immobile et coulera comme un simple morceau de plastique. Ceci dit, il arrive qu’une "non-animation" puisse décider un poisson bien que cela reste assez rare... A vous de voir donc si il s'agit d'un point faible ou d'un point fort.

 

 

Par ailleurs, il est possible de l'utiliser aussi bien en linéaire qu'en verticale. Afin de vous donner un ordre de grandeur, bien qu'une multitude de paramètres différents puissent influer sur le grammage, pour la pêche en verticale en lac je plombe généralement  le leurre de 10g en ajoutant 1g par mètre de profondeur : par exemple si vous pêchez dans 17 mètres, vous pouvez le plomber de 27g. En ce qui concerne le linéaire, la plombée "type" consiste quant à elle à ajouter 1g par mètre de fond. Il faut noter qu'en rivière ces données ne s'appliquent que rarement car il est impératif de prendre en compte la puissance du courant et d'adapter sa plombée en conséquence.  

 

Du côté des touches, si vous êtes un adepte de la "cartouche" violente, alors ce leurre est fait pour vous.

 

 

Performances/Prix

 

Caperlan a su placer la barre très haut en terme de performance/prix, dans la mesure où le Natori est vendu par pack de 3 pour 3 euros, ce qui est plus que raisonnable. La marque tient donc ses promesses de produits accessibles à tous, tout en parvenant à conserver une agréable qualité de fabrication sans non plus se montrer révolutionnaire au niveau de la conception.

 

 

POINTS FORTS

  • Prix
  • Polyvalence
  • Coloris
  • Multi-espèces

POINTS FAIBLES

  • Nage en weightless
  • Tenue peinture sur les anciens modèles

CONCLUSION

 
Caperlan nous propose donc un shad redoutable capable de séduire nombre de nos carnassiers. La conception résolument classique mais terriblement efficace de ce dernier nous permet de prospecter quasiment tous nos plans d’eau et rivières et ce pour un prix extrêmement bas comparé au reste du marché français. Ainsi, mis à part quelques défauts comme le problème de nage en "weightless" ou de peinture sur les anciens modèles que certains doivent encore posséder, il n'y a pas grand chose à redire.