Leurre Illex Deraball

Tests Carnassiers > Leurres Carnassier > Leurres souples

  

Rappel Fishandtest : Les tests sont réalisés avec modestie, simplicité et passion. Notre volonté est de valoriser le partage d'expérience, nous n’avons en aucun cas la prétention de proposer des vérités absolues. Un test, dès lors qu’il est réalisé par un être humain, est en partie subjectif, la perception des choses étant propre à chaque individu. En revanche, nous pouvons vous certifier que la totalité des tests n’est soumise à aucun sponsor ou partenaire, nous prônons en effet la neutralité et la liberté de parole.

  

    

  

Testeur : Thibault R - Non sponsorisé

Usage du Test : Pêche des carnassiers en lacs et rivières

Données constructeur : 80mm - 26g - Coulant

   

   

  

En ce début de saison 2018, j'entends partout (ou presque) que le brochet est difficile, très difficile... En même temps, s’il ne l'était pas, quel intérêt y aurait-il à le pêcher ? Toujours est-il que cette première partie de saison me réussit particulièrement bien et c'est pourquoi j'ai décidé de vous parler aujourd'hui d'un leurre avec lequel j'obtiens un franc succès en ce moment : le Deraball de la marque japonaise Jackall et distribué depuis 2017 en France par Illex. Il se trouve que c'est Gael Even qui me l'a fait découvrir lors d'un guidage et, bien que je sois loin, très loin de l'égaler, je vais tenter de vous présenter au mieux ce petit leurre qui m'a tout de suite séduit.

 

 

CONSTRUCTION

   

Le Deraball est un leurre défini comme étant un "hybride à mi-chemin entre un crank et un shad à classer dans la catégorie des Swimbaits"... Autant ne pas le définir du tout à ce compte-là !

 

En réalité, il est entièrement fait de la même matière qu'un leurre souple classique et nage comme un shad, c'est-à-dire que le corps rond reste immobile tandis que la queue s'agite de droite à gauche lors de l'animation. Ainsi, lorsqu'on prend le leurre en main, on a l'impression d'avoir devant soi une balle de caoutchouc très souple, pourvue d'une queue et de petits ailerons sur ses côtés ainsi que d'un semblant de branchies en relief.

illex deraball

La matière est toutefois très solide et "malgré" la prise de nombreux brochets, elle reste quasiment intacte. Cette caractéristique est notamment liée au système "Line True" dont bénéficie le leurre : il s'agit d'un tube de plastique creux d'environ 2mm de diamètre traversant le corps de la tête au ventre et permettant de glisser son bas de ligne à l'intérieur afin de le relier au triple.

  

illex deraball système

 

L'intérêt d'un tel système est évidemment d'épargner le leurre de la morsure des brochets car celui-ci est en quelque sorte éjecté lors de la touche et vient coulisser le long du fil tandis que seul le triple reste planté dans la gueule... Je dois néanmoins vous avouer que ce système ne fonctionne pas toujours, il arrive ainsi que le leurre subisse quelques sévisses lorsque le brochet le "coffre" en entier. Je rajouterai aussi qu'il m'a fallu recoller le tube, ce qui est un peu dommage car ce dernier présentait un certain "jeu" au niveau de la tête bien qu'il fut solidement fixé dans le corps.

  

test leurre souple illex deraball.

  

Du côté des énormes yeux noirs et or qui l'équipent (12mm de diamètre), ils sont assez qualitatifs et plutôt bien collés, même si j'ai aussi rajouté dès le début un petit point de colle sous ceux-ci afin d'être sûr de ne pas les perdre.

 

Concernant les coloris, il en existe 6 en France allant du très naturel au très flashy mais je trouve qu'il en manque un ou deux comme un blanc ou un orange, bien qu'il ne s'agisse que d'un avis strictement personnel. Je dois ajouter que les finitions sont très agréables et que le coloris tient bien dans le temps même s’il se décolle légèrement (un peu comme une mue) autour du tube en plastique... Bien heureusement ce phénomène ne s'étend pas au reste du corps.

    

test leurre brochet illex deraball

   

Enfin, côté armement Illex innove et nous présente un ingénieux système. Le Deraball est ainsi armé d'un solide hameçon triple de couleur sombre qui possède la particularité d'avoir deux tiges de métal très fines d'environ 2cm ligaturées sur sa hampe et pointant vers l'œillet. On remarquera que la ligature constituée de fibres recouvertes de vernis noir, aura tendance à s'effilocher après quelques prises sans pour autant laisser partir les tiges. Elles sont d'ailleurs destinées à être plantées dans le corps souple afin de maintenir le triple en place lors des lancers et de l'animation mais sont prévues pour se détacher aisément lors de la touche afin de libérer le leurre. Cela ressemble fortement au système des 3D et 4D Trout de chez Savage Gear bien que celui d'Illex soit un peu plus performant à mon sens car il maintient mieux le triple.

De plus le triple, qui est très piquant par ailleurs, est relié à un émérillon baril à l'aide d'un solide anneau brisé. L'utilité est d'empêcher le brochet de se décrocher lorsqu'il tournoie sous l'eau ou lorsqu'il prend appui sur le leurre ou l'hameçon. Mon seul regret est la taille de l'œillet de l'émérillon baril qui est un peu petit à mon goût : je trouve qu'il est difficile de bien faire son nœud de raccord avec un bas de ligne de gros diamètre (75/100 et plus).

   

avis leurre illex deraball

   

  

PERFORMANCES

  

La distance de lancer du leurre Illex Deraball est tout à fait satisfaisante : du haut de ses 26 grammes il se projette assez loin et précisément car il n'offre qu'une faible résistance au vent. Toutefois il est un peu bruyant lorsqu'il touche l'eau et il sera préférable d'utiliser un ensemble casting afin de le freiner en fin de course et donc gagner en discrétion. D'autre part, son rendement de lancers est excellent et il n'arrive que rarement que la queue se prenne dans le triple, autrement il rentre toujours immédiatement en action.

   

Concernant la nage du Illex Deraball, il n'y a pas plus simple : la seule animation qui lui convient est indéniablement le lancer/ramener. En effet, la tête du leurre déplace énormément d'eau tandis que sa queue vibre en s'agitant rapidement de droite à gauche lors de la traction. Mon seul regret est que la queue n'entre pas en action à la descente et reste désespérément immobile... Mais ce petit défaut ne m'a pas empêché de prendre un brochet à la descente.

  

Son constructeur annonce que le Deraball est fait pour pour prospecter des zones très peu profondes dites "Shallow" et c'est bien vrai : malgré un poids assez conséquent, il coule extrêmement lentement et nage au maximum à 50cm sous la surface. Il convient donc d'adopter une cadence très lente lors de la récupération pour que le leurre ne vienne pas "décrocher" à la surface. Néanmoins, il sera judicieux d'ajouter un plomb balle de 3 à 7 grammes sur son bas de ligne afin de lui faire prospecter des spots plus profonds. Cela aura l'avantage d'actionner la caudale à la descente et les plus pressés d'entre nous (et ils sont nombreux) pourront ramener légèrement plus vite.

    

deraball illlex leurre.

  

Par ailleurs, son efficacité sur les poissons est redoutable : il m'a permis de prendre de nombreux carnassiers en ce début de saison même s’il n'est pas non plus LA solution miracle. Bien entendu je l'utilise dans des zones peu profondes (pas plus de 2 mètres) et surtout en bordure. Mon coloris préféré est le Tonomosa Frog car il se trouve qu'au printemps les grenouilles viennent de se reproduire et pullulent sur les berges... Pour le plus grand bonheur des brochets. Ainsi, dans les milieux où elles sont présentes, je lance le plus près possible de la berge et je ramène immédiatement afin de ne pas accrocher d'herbe. A ce sujet, il est vous sera possible d'utiliser la tête imposante du Deraball à la manière d'une bavette de crankbait pour éviter d'accrocher dans les milieux encombrés en plantant tout simplement le triple plus près de la queue. En rivière, je l'utilise pour longer les bordures en le lançant vers l'aval afin de profiter du courant qui actionne de lui-même la queue.

 

Mais le plus intéressant c'est que tous les carnassiers sont susceptibles de l'attaquer et les touches sont d'ailleurs souvent violentes en raison de la faible vitesse du leurre.

   

Pour finir, je vous conseille d'utiliser un ensemble en 7/28gr avec une canne médium-fast afin que l'action progressive de la canne permette au poisson de mieux se piquer.

 

 

RAPPORT PERFORMANCES/PRIX

  

Vendu aux alentours de 15€, je trouve que ce petit leurre souple est tout de même un peu cher ! En effet, mis à part l'armement fourni (mais qui ne doit pas valoir des sommes mirobolantes non plus) rien ne justifie un tel prix, pas même sa redoutable efficacité ! C'est donc pour cette raison que je n'accorde que 3,5 à cette partie ce qui est bien dommage car il est en passe de devenir l'un de mes leurres préférés.

 

 

POINTS FORTS

  • Efficacité
  • Armement
  • Nage
  • Solidité

 

 

POINTS FAIBLES

  • Prix
  • Caudale qui ne nage pas à la descente

CONCLUSION

   

Le Deraball d'Illex est une arme de destruction massive qui séduit tous les carnassiers sans exception. Sa nage le destine à une récupération en linéaire uniquement et son poids à des zones shallow mais il fera des ravages dans ces eaux-là. On regrettera simplement le fait que sa caudale ne nage pas à la descente et qu'Illex ait fixé un prix si élevé pour un leurre souple, malgré le système d'armement innovant qui l'équipe.