Test leurre souple Daiwa Duckfin Shad

Tests Carnassiers > Leurres Carnassier > Leurres souples

  

  

Testeur : JEREMY - Non sponsorisé

Usage du test : Pêche de la truite et des petits carnassiers

 

  

DAIWA, société japonaise mondialement connue, a sorti en 2013 le Duckfin shad. A l’origine disponible en une seule taille, la gamme s’est étendue pour en proposer plusieurs modèles afin de répondre aux attentes des pêcheurs. La marque nous l’annonce comme étant doté d’une nage étonnante et d’un réalisme dès la mise à l’eau. Mais qu’en est-il réellement ?

 

 

CONSTRUCTION

 

Les leurres sont vendus dans une pochette plastique contenant un support rigide afin de bien les séparer (chaque leurre à sa place). Dès l’ouverture, nous sommes agressés par cette forte odeur de plastique qui s’en dégage.

  

DAIWA DUCKFIN SHAD

 

Une fois le Duckfin en main, nous sommes frappés par son réalisme et sa finition exemplaire, on apprécie le souci du détail apporté à sa fabrication, ses yeux qui sont collés renforcent ce réalisme et cette impression de vivant.

 

Le leurre commence par une tête fine et profilée puis un corps bien dodu pour finir par un fort rétrécissement avant d’arriver à cette fameuse imposante padle en forme de patte de canard qui lui a valu son nom. Il possède une fente sur le dos pour pouvoir y glisser un hameçon texan.

   

DAIWA DUCKFIN SHAD

  

Il est conçu avec un plastique mou et plutôt solide sur lequel les couleurs ont été apposées et c’est bien là son premier défaut. En effet, cette application des couleurs, telle une fine peau intégrale, ne tarde pas à se disloquer après seulement quelques passages dans la bouche des carnassiers. Le Duckfin dévoile alors peu à peu son corps blanc qui lui fait perdre de son réalisme et occasionne des refus de la part des prédateurs les plus méfiants.

  

DAIWA DUCKFIN SHAD

 

Même si le leurre perd en esthétisme, on ne peut pas lui reprocher sa solidité. En effet, il encaisse aisément les attaques répétées des carnassiers tels que perches et sandres et supporte assez bien les dents acérées des brochets.

  

Il s’agit là d’un leurre remarquablement bien fini et soigné, doté d’un grand réalisme mais qui ne tarde pas à s’estomper au cours des pêches fructueuses. Les treize coloris proposés permettent de satisfaire les besoins du pêcheur et ne laissent pas les prédateurs indifférents.

 

 

PERFORMANCES

 

J’aime utiliser ce leurre dans ses deux plus petites versions, à savoir 6 et 9 centimètres, pour rechercher truites et petits carnassiers sur lesquels il s’avère redoutable d’efficacité.

 

Il est possible de l’utiliser de différentes manières suivant la configuration des lieux. Il se lance plutôt bien et précisément.  Il ne s’emmêle que très rarement en animation verticale. J’aime l’associer avec une tête plombée simple et ronde, le grammage dépend du courant et des profondeurs prospectées. Dès la tombée dans l’eau, comme l’indique le constructeur, il est attractif par son réalisme et son action à la descente.

  

daiwa duckfin

 

En action linéaire, il offre un fort rolling et une action caudale régulière que l’on ressent très bien dans la canne, il faut tout de même une certaine vitesse avant que tous ces éléments ne se mettent en action.

  

En animation dite « dent de scie », il reste stable et attractif, notamment sur les perches et les truites qui n’ont aucun mal à s’en saisir. Il sait séduire les prédateurs aguerris.

  

DAIWA DUCKFIN SHAD

 

Il est également possible de le travailler dans les courants assez soutenus en faisant des dérives contrôlées avec une plombée adaptée. Il se laisse alors porter dans les veines d’eaux où les poissons sont à l’affût de nourriture en suspension.

 

En combinant toutes ces animations, il est possible de tirer son épingle du jeu lors de chaque session, même les plus compliquées.

  

DAIWA DUCKFIN SHAD

  

Dans ses tailles plus imposantes, il ne laissera pas indifférents sandres, brochets ou silures qui n’en feront qu’une bouchée.

  

Plutôt à son aise dans de nombreuses configurations, il rentre dans la catégorie des leurres souples efficaces. Novices et confirmés devraient rapidement être séduits par son action, sa polyvalence et sa régularité.

 

 

RAPPORT PERFORMANCES/PRIX

  

Avec des prix allant de 6 à 10 euros suivant les tailles (la plus petite version n’est pas la moins chère) et des pochettes de 9 leurres pour la taille 6cm puis respectivement 7, 5 et 2 leurres pour les plus gros (or le modèle xl vendu à l’unité), le Duckfin shad est un très bon investissement. Son efficacité sur les carnassiers est remarquable, il est simple d’utilisation et devrait plaire aux pêcheurs débutants comme avertis.

  

POINTS FORTS

  • Performant
  • Réaliste
  • Belle finition
  • Simple d’utilisation
  • Prix

 

 

POINTS FAIBLES

  • Odeur de plastique
  • Revêtement fragile

CONCLUSION

   

Les promesses du constructeur sont bien réelles malgré cette odeur qui s’estompe à la longue et sa belle peau fragile. Il n’en reste pas moins un leurre attractif et apprécié de nos chers carnassiers. De la truite au silure, les différentes versions sont en capacité de satisfaire tous les pêcheurs aux leurres. Comme on peut l’entendre couramment au bord de l’eau : « il fait le taf ! », et plutôt très bien !