Test moulinet DAIWA Ninja 2000A

Tests Carnassiers > Moulinets Carnassier

 

  

Testeur : VICTOR - Guide de pêche Carnassiers

Usage du Test : Verticale - Linéaire - Pêche à jigger

Mesures Labo FISHANDTEST : Poids 237.3 g - Ratio 4.8:1 - Frein Max 2.3 kg 

 

 

La gamme NINJA de chez DAIWA bénéficie de différentes technologies auparavant destinées à des moulinets plus haut de gamme.

 

Pour ma part, j'utilise ce moulinet dans le cadre de différentes pratiques : verticale, linéaire et pêche à jigger (dandiner). Il est monté sur deux cannes, une canne verticale MH (7-28g) et une canne linéaire M (5-21g). Son poids de 240g équilibre parfaitement ces deux combos.

 

  

CONSTRUCTION DU DAIWA NINJA

La molette de frein est plutôt bien conçue avec un relief intéressant qui permet une bonne prise en main, je regrette simplement l'utilisation d’un plastique « glissant ».

 
Le Ninja est équipé d'un pick-up relativement épais ce qui procure une sensation de solidité.

 

 

daiwa ninja molette

  

La manivelle est en aluminium forgé, certains regretteront sûrement son aspect brillant mais pour ma part, cela ne me dérange pas. La poignée est en plastique antidérapant comme sur de nombreux produits de la firme japonaise.

  

manivelle daiwa ninja

   

Le rotor et le bâti du Ninja sont composés de polycarbonate, une matière plastique très solide notamment utilisée pour réaliser les casques de moto ou encore les boucliers des forces de l’ordre.

  
Le rotor bénéficie également de la technologie « air rotor » qui réduit le poids, augmente la fluidité de rotation et la résistance à la déformation.

    

Le noir brillant, la petite touche de rouge sur la bobine et la forme donnée par la technologie « air rotor » offrent un design digne d'un moulinet plus haut de gamme.

  

   

Le ratio 4.8:1 permet au rotor de tourner 4,8 fois à chaque tour complet de manivelle. Sur une bobine correctement remplie, la récupération est de 65 cm, ce quiconvient parfaitement pour les pêches en linéaire aux leurres souples. En revanche, je le déconseille pour une pêche aux poissons nageurs, notamment en zone de courant.

   

   

Le Daiwa Ninja est un petit moulinet à la construction réussie. Qualité des matériaux, ergonomie et design sont en effet au rendez-vous.

 

 

PERFORMANCES  DU DAIWA NINJA

Commençons avec le Test du Frein du Daiwa Ninja 2000A dans le Labo FISHANDTEST.

     

Lors du test de la force maximale d'un frein sur Dynamomètre, quatre phénomènes peuvent se produire :

1.        Le galet vient au contact de la bobine (uniquement pour les moulinets spinning)

2.        La régularité du frein devient chaotique

3.        La bobine arrête de tourner

4.       La molette de frein est serrée à la main à son maximum

  

Selon le protocole FISHANDTEST, le seuil de force max d'un moulinet est atteint lorsque l'une des quatre situations évoquées est rencontrée.

   

Dans le cas d'un Ninja 2000, c'est la molette serrée à son maximum qui est le seuil de force maximale du frein. Ainsi, le frein délivre à son maximum 2.3 kg de force. Cette puissance est amplement suffisante pour l'usage de destination du produit.

  

A présent, voici le graphique du test de régularité du frein du Daiwa Ninja 2000A:

courbe daiwa ninja 2000

    

Analyse des courbes obtenues: 

0.3 kg de frein    -   oscillation des mesures de 15 g
0.5 kg de frein    -   oscillation des mesures de 83 g
0.6 kg de frein    -   oscillation des mesures de 52 g
0.75 kg de frein  -   oscillation des mesures de 150 g

 

Le Ninja 2000A fait preuve d'une régularité suffisante pour le terrain mais cependant relative. En effet, si les performances sont excellentes sur une puissance de frein très faible (0.3 kg), elles deviennent plus aléatoires passés les 0.5 kg de frein. Rassurez-vous, avec des modèles de cette taille, vous ne dépasserez que très rarement ce seul de frein, 0.3 kg - 0.6 kg étant la fourchette normale des pêches légères.

 

 

Laissons à nouveau la parole à VICTOR pour son analyse terrain.

 

Pour les pêches que je pratique, le frein est suffisamment régulier. Je n'ai jamais eu de problème de casse sur de jolis poissons à cause de la régularité du frein.

  

Le pick-up est très doux ce qui procure une sensation de fluidité sur des pêches en lancer/ramener.

  

Après plus d'un an d’utilisation, ce moulinet est toujours aussi souple et fluide, aucun point dur ni vibration parasite. La combinaison des technologies « air rotor » et « digigear » ( roue de commande de forme hélicoïdale) en fait un moulinet très agréable après de nombreuses sorties.

   

Daiwa a équipé ce petit moulinet d'un galet « twist buster » qui permet d'avoir un rangement de fil optimal et de réduire de manière flagrante le vrillage du fil. Je l'utilise régulièrement avec des tresses très fines de moins de 12/100 et je n'ai jamais rencontré de problème avec l'enroulement.

  

Pour les pêches que je pratique, la distance n'est pas réellement un critère de choix du moulinet. Cependant, je peux relever que Daiwa a tout fait pour optimiser les lancers de son Ninja 2000. Ainsi, des spires très propres, une bobine « ABS » qui limite les perruques et une lèvre travaillée pour réduire le frottement offrent une qualité de propulsion irréprochable.

  

 daiwa ninja victor

 

Le Daiwa Ninja 2000A bénéficie de technologies rares pour un moulinet de cette gamme. Les performances sont donc logiquement au rendez-vous.

  

 

POSITIONNEMENT PRIX  DU DAIWA NINJA

Daiwa met à disposition des petites bourses des technologies haut de gamme. Après un an d'utilisation, il est le seul moulinet à moins de 50€ qui ne me montre aucun signe de fatigue.

 

 

POINTS FORTS

  • Fluidité
  • Qualité des spires
  • Ergonomie
  • Frein précis (pêches légères)

 

 

POINTS FAIBLES

  • Bouton de frein glissant
  • Ratio pour les pêches aux poissons nageurs

 

 

CONCLUSION

 

Daiwa a su trouver l'équilibre entre un petit prix et des technologies avancées. Le Ninja 2000A permet à tous les pêcheurs de profiter d’un produit aux qualités approuvées à un prix tout léger. Bravo Daiwa !