Leurre Mr Craft R-Max 80

Tests Mer > Leurres Mer > Jerkbaits Mer

 

Rappel Fishandtest : Les tests sont réalisés avec modestie, simplicité et passion. Notre volonté est de valoriser le partage d'expérience, nous n’avons en aucun cas la prétention de proposer des vérités absolues. Un test, dès lors qu’il est réalisé par un être humain, est en partie subjectif, la perception des choses étant propre à chaque individu. En revanche, nous pouvons vous certifier que la totalité des tests n’est soumise à aucun sponsor ou partenaire, nous prônons en effet la neutralité et la liberté de parole.

 

 

Testeur : FISHING FOR YOU - Non sponsorisé

 

Usage du Test : Pêche du bar en mer

 

Données constructeur : 80mm - 11g - Coulant - Bruiteur

 

 

Je vais aujourd'hui vous parler d'un leurre un peu spécial car il a été créé par Mr Craft, un "crafteur" Français. Il s'agit du R-Max 80, un petit jerkbait mesurant 80mm pour un poids de 11g, que j'utilise pour traquer les bars en mer. Ce poisson nageur ne requiert pas un ensemble très lourd et une canne ML 7-21g à action de pointe fera parfaitement l'affaire si vous l'associez à un moulinet spinning d'une taille de 2500.

 

 

Construction

 

Bien qu'il soit de conception française, le R-Max 80 est d'abord fabriqué en usine en Australie pour ensuite être peint à la main en France ! A savoir que la peinture utilisée est du polyuréthane de bonne qualité (un polymère à faible toxicité) et que celle-ci ne s'écaille que très peu, excepté au niveau des hameçons triples qui la rayent légèrement lors de l'animation. Il existe 6 coloris différents et je me dois de dire qu'ils sont tous soignés et absolument magnifiques. En effet, les finitions sont très travaillées et aucune trace de bavure fortuite n'est à déplorer. Les couleurs sélectionnées sont polyvalentes et conviennent aussi bien à une utilisation en mer qu'en eau douce.

 

 

Concernant les yeux, ceux-ci sont directement moulés dans la masse du R-Max 80 ce qui évitera de les perdre comme cela arrive parfois sur les modèles où ils sont simplement collés. A noter qu'ils sont peints d'un blanc brillant, ce qui fait d'eux un élément cible lors de l'attaque, et ce même en eau trouble. Par ailleurs, des branchies et des écailles sont moulées sur le corps. Ces dernières revêtent une apparence très géométrique car elles sont constituées de lignes parallèles sur la moitié inférieure du leurre et d'un quadrillage rectangulaire sur la moitié supérieure. Le plastique composant le poisson nageur de Mr Craft est similaire à celui utilisé pour les jouets Lego, c'est-à-dire de l'ABS (Acrylonitrile Butadiène Styrène pour les puristes). D'autre part, on retrouve à l'intérieur du R-Max 80 cinq billes d'acier réparties dans trois cavités différentes, deux en tête, deux au centre et une en queue, qui lui confèrent une sonorité grave très appréciable. A noter qu'elles sont aussi censées jouer le rôle de transfert de masse. J'ajoute enfin simplement que la bavette du leurre est solidement fixée au corps et qu'elle ne m'a encore jamais fait défaut.

 

 

Les hameçons triples qui l'équipent sont vraiment très piquants et je n'ai eu à ce jour aucun décrochage à déplorer. De plus, il semblerait qu'ils résistent bien à l'oxydation car même après de nombreuses heures passées dans l'eau salée, aucun point de rouille n'est encore apparu, ce qui est tout à fait appréciable, d'autant plus que je ne rince pas systématiquement mes leurres !

 

 
Pour conclure nous pouvons dire que ce leurre est superbement réussi ! En effet, mis à part le léger défaut des hameçons triples rayant la peinture (problème récurrent sur de nombreux poissons nageurs), le R-Max 80 est un véritable petit bijoux aux finitions soignées et travaillées.

 

 

Performances

 

Le premier défaut du leurre de Mr Craft est qu'il offre une prise au vent importante et lorsque celui-ci est soutenu (ce qui est fréquent en mer) il lui arrive de se décaler de quelques mètres lors d'un lancer ! Ce n'est toutefois pas vraiment dérangeant en mer car les étendues d'eau sont gigantesques et la précision n'est pas vraiment de rigueur. Néanmoins, le véritable problème est que le R-Max 80 est censé disposer d'un transfert de masse mais celui-ci est en réalité peu efficace. En effet, le poisson nageur de Mr Craft a une légère tendance à tournoyer en l'air lors de certains lancers, ce qui réduit significativement la distance parcourue. Ne soyons toutefois pas trop pessimiste car il lui arrive aussi de très bien se lancer sans même forcer, bien que rien ne semble pouvoir nous éclairer sur la raison de cette soudaine performance. Par ailleurs, les seuls moments où le fil se prenait dans les hameçons, étaient lorsque le R-Max 80 vrillait lors des lancers. Autrement, le poisson nageur est toujours entré en action instantanément.  

 

 
Le créateur du R-Max 80 voulait un leurre coulant assez court et se lançant loin afin d'obtenir la plus grande polyvalence possible . En effet, Mr Craft a créé son poisson nageur dans le but de séduire les poissons d'eau douce et de mer, d'où les coloris variés mais "passe-partout". Il me semble néanmoins important de préciser qui n'a pas été conçu pour pêcher la truite, notamment parce qu'il n'est pas fait pour nager dans les courants. Ainsi, le seul point qui n'a pas été véritablement respecté dans ce cahier des charges est la distance parcourue lors des lancers car celle-ci est assez aléatoire.

 

 

Du côté de la nage du R-Max 80, celui-ci est censé plonger à 80cm sous la surface, ce qui est vrai lorsque vous l'animez d'une récupération en linéaire classique. Vous pouvez toutefois très bien prospecter des couches d'eau inférieures en l'animant en "Stop-and-Go" (ponctuer l'animation de pauses), auquel cas le leurre redescend lors de la pause et remonte lors de l'animation, ce qui permet de pêcher plus près du fond. Vous pouvez aussi agrémenter votre animation de quelques "twichs" (petits coups de scion afin de désaxer le leurre) plus ou moins prononcés pour faire résonner puissamment les billes d'acier entre elles et déclencher les attaques. A noter que je préfère personnellement les sonorités graves comme celle du R-Max 80 car il semblerait que j'obtienne plus de touches qu'avec un leurre à la sonorité aiguë. Enfin, concernant la nage en elle-même, lorsque le R-Max 80 est ramené en linéaire, elle présente un fort "woobling" (mouvement de la queue de gauche à droite) ponctué d'un "rolling" prononcé (oscillement du leurre sur lui-même).

 

Ainsi, mis à part la difficulté à parcourir de longues distances sur certains lancers, le R-Max 80 effectue parfaitement ce pourquoi il a été créé ! Sa polyvalence reste tout de même son plus gros atout car il est possible de l'utiliser en mer et en eau douce, du moment qu'il n'y a pas trop de courant.

 

 

Rapport Performances/Prix

 

Le R-Max 80 est vendu au prix de 18,99€, ce qui représente un coût important, mais sa qualité de fabrication et son efficacité valent la peine de d'être essayés. Mon seul regret est qu'il est parfois handicapé par des distances de lancer aléatoires car il peut lui arriver de vriller en l'air ce qui est vraiment dommage pour un leurre de cette qualité.

 

 

POINTS FORTS

  • Finitions
  • Coloris peints à la main
  • Sonorité grave
  • Nage
  • Polyvalence

POINTS FAIBLES

  • Distances de lancer aléatoires
  • Prise au vent importante

CONCLUSION

 

Pour conclure, nous pouvons dire que le R-Max 80 est un leurre extrêmement polyvalent qui est adapté à la pêche en mer et en eau douce, bien qu'il ne soit pas conçu pour nager dans les courants. De plus, il bénéficie d'une construction exemplaire et de finitions magnifiques, mais hélas un défaut vient nuancer toutes ces qualités : il s'agit des distances de lancer qui sont assez aléatoires car le leurre a tendance à vriller lors de certains lancers.