CANNE SMITH DRAGONBAIT TROUT LUXE

Tests Truite > Cannes Truite

 

 

Rappel Fishandtest : Les tests sont réalisés avec modestie, simplicité et passion. Notre volonté est de valoriser le partage d'expérience, nous n’avons en aucun cas la prétention de proposer des vérités absolues. Un test, dès lors qu’il est réalisé par un être humain, est en partie subjectif, la perception des choses étant propre à chaque individu. En revanche, nous pouvons vous certifier que la totalité des tests n’est soumise à aucun sponsor, nous prônons en effet la neutralité et la liberté de parole.

 

 

Testeur : 

Maxence D - Non sponsorisé

 

Usage du test :

Pêche de la truite en ruisseaux, petites et moyennes rivières et lacs de montagne

 

Donnees constructeur :

180cm - 2-8g - 2 brins - 90g - 8 anneaux

  

 

Smith est une marque d’origine japonaise de renommée mondiale,  bien consciente que dans chaque région du globe, les poissons recherchés ainsi que les techniques sont différents, Smith a pris la décision de créer une branche de son entreprise en Europe. Ceci afin de développer du matériel adapté à nos contrées. La Dragonbait Trout est née de ce savoir-faire japonais, mis au goût européen. Désireux de franchir un cap dans ma pratique et à la recherche d’une canne polyvalente, légère, et possédant un style vintage, la Dragonbait fut mon premier choix. Je vais donc vous détailler mon retour complet du produit dans ce test.

  

  

construction

  

Le Blank, l’âme de nos cannes, présent ici en 2 brins, est constitué d’un carbone de qualité qui lui apporte légèreté, résistance et un judicieux compromis entre rigidité et souplesse. Il vous procurera de grandes sensations lors de combats. Le design de la Dragonbait Edition Luxe donne le ton. Blank teinté en marron mat pour plus de discrétion, une peinture avec de jolies coloris marron/doré, réalisée individuellement au tampon, lui apporte ce cachet et rend chaque pièce totalement unique. Sur la partie basse du blank et ce jusqu’à la poignée, vous trouverez les spécificités techniques, telles que la marque, le modèle, la puissance. De plus, la marque Smith s’est permise d’ajouter une petite décoration de forme ronde représentant la peau d’une truite sur fond doré, agrémentée de petits points noirs et rouges à contours blancs. Les anneaux, sont des Fuji Titanium, le gain de poids se retrouve donc même ici, sans pour autant altérer la solidité ni la rigidité. Les ligatures, réalisées en soie, sont fines de couleur bronze et dorée. Pour la jonction entre les 2 brins, elles sont réalisées de manière très harmonieuse, elles nécessitent une application minimale de l’époxy, le tout donnant au blank un aspect très fluide à la limite de la surface plane. Conception nous apportant sans nul doute un gain de légèreté sur le poids final. Le porte moulinet est verni et sculpté dans un nœud d’érable. Il apporte une touche très élégante à cette canne. Le fabricant indique qu’en plus de la robustesse, il a pour vocation de descendre le centre d’équilibre, la poignée est donc plus courte.

  

  
Mais pourquoi l’érable ?Par sa conception, l’érable est un bois très solide, utilisé depuis l’antiquité pour la confection des lances romaines et plus récemment pour les hélices d’avions, il est aussi présent sur le Butt (talon de votre canne), creux avec à l’intérieur une bague en laiton teintée en gris et décorée de l’emblème de la série : une tête de dragon. L’érable, par la qualité de ses fibres et la densité, est un très bon conducteur d’ondes. Pour preuve, de nombreuses pièces de violons sont composées d’érable pour ses qualités de résonance. L’effet est bluffant, malgré mon set up composé de nylon, nul besoin de laisser un doigt sur le blank pour sentir une touche lors de l’utilisation d’un leurre souple, le bois conduit l’information directement dans votre main.

  

  
Les poignées sont quant à elles réalisées dans un liège d’excellente qualité (grade AAA). Il est donc totalement dépourvu d’enduit pour combler les aspérités. Il offre une surface totalement lisse, très agréable au touché, avec un bon grip. Le même liège est aussi présent juste au-dessus du butt. Petit conseil, privilégiez une couleur claire à l’achat, le liège est un matériau à entretenir après chaque fin de saison, si vous lui apportez un bon entretien à base d’huile de lin, il résistera dans le temps et deviendra chaque année, à mon goût, de plus en plus beau en se teintant vers le foncé (d’où le choix d’une teinte claire à l’achat). Les bagues sont réalisées dans du laiton teinté en bronze sur le porte moulinet, puis en gris pour les autres composants. Elles bénéficient d’un travail soigné, vous retrouverez sur la bague composant votre butt l’inscription Dragonbait, celle du talon arborera un dragon, emblème de la série, et pour finir la bague de tête comprendra l’appellation Trout. Son faible encombrement de 94 centimètres permet de loger cette canne dans un petit sac pour le transport, notamment lors de grandes liaisons à pied jusqu’à la rivière, le tout en la protégeant dans sa housse.

  

  

Pour conclure sur la partie construction, la canne Smith Dragonbait se rapproche des armes de chasse de luxe au niveau de ses finitions mais aussi de ses matériaux nobles. L’intégralité de ses matériaux sont mis en valeurs dans cette ensemble, chose devenue rare de nos jours. Le standard est plus tourné sur le composite et le high tech que la mise en valeur des composants de nos jours. On sent que chaque pièce a été mûrement réfléchie dans son design, elle est également livrée dans une housse de transport souple de couleur verte.


Mais les performances sont-elles au rendez-vous… ?

 

  

PERFORMANCES

  

La Dragonbait dispose d’une action fast (action de pointe) ni trop souple ni trop raide. Action qui selon moi correspond le mieux à la pêche de la truite aux différents leurres existant sur le marché, et correspondant à ma façon d’animer les leurres. Qu’il s’agisse d’un poisson nageur, d’une cuillère ondulante ou d’un petit leurre souple, tous les types de leurres lui conviennent. Le constructeur décrit la Dragonbait comme une canne pensée en priorité pour les poissons nageurs de type heavy sinking (grand plongeur). Il est vrai que l’action fast favorise les animations dites en « twitch » (petits coups de poignet dirigés vers le haut), animations très efficaces avec ce type de leurre. Il est également possible de les jerker (grandes tirées latérales). Animation redoutable qui a pour effet de désaxer le leurre et d’exposer les flancs. Elle convient aussi bien sur de l’animation linéaire, n’hésitez-pas à varier les animations pour déclencher les poissons les plus récalcitrants.

  

  
Le constructeur lui attribue une puissance de 2-8g. Au cours de mon test j’ai utilisé des grammages inférieurs comme des cuillers de 1,5g. Utilisation effectuée sans aucun problème, avec une distance de lancer et une précision correctes. Pour un usage en rivière de 3 à 4 mètres de large, ce grammage convient parfaitement. Néanmoins, faites attention lors de vos sessions ou vous êtes exposés au vent, je vous déconseille fortement cette légèreté. A contrario, sur la base haute de la puissance, j’utilise en lac des leurres de 9,5 grammes sans faire forcer le blank. La canne supporte de tels poids et ce avec des distances de lancer fantastiques.

 

  
En rivière, dans le fort courant ou les zones à faible niveau d’eau, je me cantonne à ne pas dépasser les 8 grammes, les vibrations dans la canne lors des animations deviennent trop parasites. Surtout pour une utilisation au leurre souple. Dites-vous bien que la sensibilité de cette canne fait ressentir tout le travail du leurre, que ce dernier soit en train d’évoluer au fond de l’eau ou de racler un rocher. En ce qui concerne les poissons nageurs et cuillères, nous sommes dans la même qualité de transmission des mouvements, c’est pourquoi je préfère brider mes leurres sur du 6/7g maximum. Dans ce genre de configuration d’eau, c’est idéal pour faire corps avec le leurre. La touche sera toujours précise, vous n’aurez jamais de doute. Si vous êtes concentrés dans votre action de pêche, vous décèlerez si c’est une touche ou un accroc. Si c’est une touche, un bon ferrage puis vient le combat et là vous comprenez que la canne est conçue pour cela (petit conseil : lors des combats, maintenez votre canne avec un angles d’environ 45 degrés, c’est là que votre blank bénéficie de toute sa puissance).

  

  
En vous maintenant dans la plage de puissance 2-8g, peu importe les conditions météo, vos lancers seront toujours précis et d’une distance appropriée grâce à la glisse dans les anneaux. Créée par des pêcheurs de truite, pour la truite, elle est précise dans l’information et dans l’animation, très nerveuse dans les combats, avec une bonne réserve de puissance : vous vous régalerez à affronter ce superbe poisson. Certains pêcheurs n’hésitent plus à utiliser de la tresse et des bas de ligne en fluorocarbone, même si cela apporte de la raideur. Cette canne apporte sensibilité et flexibilité, ce qui amortira les coups de tête de nos amies mouchetées. J’ai moi-même fait l’expérience de la tresse combinée au fluorocarbone pour ce test. Il est vrai qu’avec cette combinaison, les sensations sont encore décuplées, vous n’aurez pas plus de décrochés que sur du nylon. Je garde une préférence pour le nylon 18/100 pour le début de saison puis du 16/100 voire 12/100 en période estivale.

  

  
Pourquoi le nylon ? Pour sa discrétion. Sur ce sujet, c’est à vous de juger en fonction de votre technique. Pour le moulinet je possède un modèle en taille 1000 d’un poids de 160g ce qui me donne un ensemble non garni de 250g, l’équilibre est parfait et l’ergonomie aussi.

  

 

RAPPORT PERFORMANCES/PRIX

  

La dragonbait trout luxe se situe dans le haut de gamme des cannes truite. Ses composants, son développement, mais aussi son coût en font un produit au tarif de vente élevé… 389€. Selon moi, le tarif, certes onéreux, est compensé par ses spécificités techniques et ses caractéristiques. Je trouve que Smith a réussi un pari énorme, 23 ans que je pratique la pêche de la truite, j’ai possédé et possède encore un certain nombre de cannes destinées à cette même pratique, mais celle-ci vous amène dans une nouvelle dimension et vous fait franchir à chaque sortie de nouveaux paliers. Je ne la destine pas à un novice maîtrisant mal les rudiments de la pêche, son coût important ne serait alors pas justifié pour l’usage. Si vous n’avez pas l’habitude de vous balader canne en main, optez pour un modèle moins coûteux, les cannes de cette gamme restent sensibles aux chocs. Pour les plus expérimentés en dextérité, elle conviendra à coup sûr. A travers ce test, j’espère avoir réussi à vous faire ressentir les qualités de cette Dragonbait Trout luxe, un subtil mélange entre un design classique et des caractéristiques high tech. Les matériaux nobles composant cette dernière, tels que le bois d’érable, le lin, le titane et la fibre de carbone, en font une redoutable alliée dans les zones à truite. Sa maniabilité rendra vos lancers précis et les distances de lancer sont suffisantes pour les rivières et ruisseaux. Vous allez apprécier sa sensibilité dans l’animation de vos leurres, les touches se feront amplement ressentir, l’information circulera parfaitement de votre ligne à votre porte moulinet. Les sensations lors de votre combat seront fantastiques. Malgré son prix élevé, la dragonbait est une canne haut de gamme très bien conçue, ce qui, selon moi, justifie un tel tarif.

  

POINTS FORTS

POINTS FAIBLES

CONCLUSION