Babyface M50SR-S / M60SR-S

Tests Truite > Leurres Truite > Leurres durs

 

Rappel Fishandtest : Les tests sont réalisés avec modestie, simplicité et passion. Notre volonté est de valoriser le partage d'expérience, nous n’avons en aucun cas la prétention de proposer des vérités absolues. Un test, dès lors qu’il est réalisé par un être humain, est en partie subjectif, la perception des choses étant propre à chaque individu. En revanche, nous pouvons vous certifier que la totalité des tests n’est soumise à aucun sponsor ou partenaire, nous prônons en effet la neutralité et la liberté de parole.

 

 
Testeur : Thibault R - Non sponsorisé

 

Usage du Test : Pêche de la truite en petites et moyennes rivières.

 

Données constructeur : Silencieux - Coulant - 60mm - 4.3g

                                                                                               50mm - 3.3g

 

 
Babyface est une marque japonaise toute nouvelle sur le marché. Distribuée en France par Way of Fishing elle propose aujourd'hui en 2019 seulement quatre leurres mais cette gamme est amenée à s'étoffer ! Nous allons dans ce test parler de poisson-nageurs pour la truite avec les M50SR-S et M60SR-S qui sont des leurres coulants et prétendument silencieux !

 

 

Construction

  

Les Babyface M50SR-S et M60SR-S sont des poissons-nageurs coulants. Ils pèsent respectivement 3.3 et 4.3g et mesure en réalité 49mm (55 avec bavette) et 60mm (70mm avec bavette). Le poisson-nageur est un minnow aux flancs plats possédant des branchies et des écailles en relief en forme de damier sur sa partie supérieure mais orné de simples lignes parallèles en dessous. Son dos est légèrement arrondi mais son ventre plat et il est esthétiquement parlant assez beau. Il est lesté à l'aide billes de tungstène collées à l'intérieur dans sa partie avant afin de le faire couler tête la première. Cependant sur le M60SR-R les billes semblent avoir été mal collées et cela retire donc la mention silencieuse de ce modèle ce qui est regrettable, notamment face à des poissons éduqués habitués au bruit des billes. La bavette elle mesure 8mm sur la taille 50 et 11mm sur le 60. Elle est solidement fixée au corps et n'a pour le moment montré aucun signe de faiblesse.

  

 

Du côté des coloris, ceux-ci sont assez variés (il en existe une quinzaine) et couvrent à peu près tout type de situation,  ce qui est très agréable provenant d'une marque encore balbutiante. Ces derniers sont très soignés et complémentaires mais la peinture utilisée a hélas tendance à s'écailler rapidement. Cette fragilité des MSR-S est à mon avis due au fait que Babyface ne semble pas avoir jugé utile de recouvrir le leurre de vernis et après plusieurs sessions la peinture s'est même mise à coller aux doigts !

 

 

Au niveau de l'armement celui-ci est constitué de deux triples fins de fer avec ardillons dont le piquant est redoutable. Cependant, je les trouve un peu trop fragiles face à de beaux poissons et c'est pourquoi je vous conseille de les changer ou alors de desserrer votre frein en cas de rush puissant. Les anneaux brisés sont quant à eux solides mais n'équipent pas le nez du MSR-S, il faudra donc en ajouter un soi-même (un de 4mm de diamètre me paraît être adapté) ou utiliser une agrafe afin de ne pas brider la nage du leurre.

 

 

Performances

 

Les Babyface M50SR-S et M60SR-S se lancent précisément mais moyennement loin, ce qui est normal au vu de l'absence de transfert de masse et de leurs poids légers. Ils s'emmêlent assez rarement en revanche avec le bas de ligne ce qui est plutôt pratique. De plus, ils se mettent immédiatement en action dès le premier tour de manivelle ce qui leur permet de prospecter instantanément de petits spots.

  

 

La nage est tout simplement magnifique : Le Babyface arbore de fait une nage serrée avec un "Wobbling" prononcé (oscillement latéral du leurre) faisant frétiller rapidement sa queue. Il possède par ailleurs la capacité à résister à n'importe quel courant ou presque et il ne décroche jamais. C'est assez exceptionnel mais c'est hélas dommage que le MSR-S ne soit pas plus lourd car il coule assez lentement la tête la première ce qui n'est pas forcément compatible avec les veines d'eau puissantes. Concernant l'animation il est possible de tout infliger à ce leurre : il supporte aussi bien les twichs (petits coups de scion) que les jerks (amples coups de scion) ou le linéaire. Il est également  intéressant de faire des pauses afin de laisser le temps aux truites hésitantes de s'en saisir mais ce n'est hélas pas réalisable en pêchant en amont un courant fort car le Babyface se fait alors emporter et s'emmêle souvent dans le bas de ligne. Il est à noter qu'il ne plonge pas très profondément et que sa profondeur de nage varie ainsi selon la vitesse de récupération entre 20cm et 90cm sous la surface. pour le M60SR-S et entre 15 et 60cm pour le M50SR-S.

  

 

Au niveau de l'efficacité, celle-ci est redoutable notamment avec le M50SR-S qui est parfaitement silencieux (si l'on exclue le bruit des triples contre les anneaux brisés) ce qui ne laisse pas indifférent les poissons déjà pêchés et lassés du bruit des billes en permanence. La touche est souvent franche et survient notamment en redémarrant l'animation après une pause. Il m'est même arrivé de capturer un ombre par la bouche avec le Babyface mais les perches et les petits brochets ne sont clairement pas indifférent à ce petit leurre.

 

 

Rapport Performances/Prix

 

Les Babyface M50SR-S et M60SR-S sont tous deux vendus au prix de 19 euros. C'est un tarif assez élevé mais pas surprenant pour un leurre qui se veut haut de gamme. Ils possèdent de belles finitions et des coloris variés mais la peinture a hélas tendance à s'écailler assez vite. Les performances sont quant à elles quasiment irréprochables car le Babyface est capable de résister à n'importe quel courant et à n'importe quelle animation ! La version en 60mm est toutefois légèrement bruiteuse car une bille en tungstène est mal collée ce qui est un peu dommage.

 

 

POINTS FORTS

POINTS FAIBLES

CONCLUSION