Storm Gomoku Spin

Tests Truite > Leurres Truite > Leurres durs

 

Rappel Fishandtest : Les tests sont réalisés avec modestie, simplicité et passion. Notre volonté est de valoriser le partage d'expérience, nous n’avons en aucun cas la prétention de proposer des vérités absolues. Un test, dès lors qu’il est réalisé par un être humain, est en partie subjectif, la perception des choses étant propre à chaque individu. En revanche, nous pouvons vous certifier que la totalité des tests n’est soumise à aucun sponsor ou partenaire, nous prônons en effet la neutralité et la liberté de parole.

 

 

Testeur : Corentin F – Non sponsorisé

  

Usage du Test : Pêche des petits carnassiers et de la truite en rivière

  

Données   constructeur : 5cm - 10g - Coulant - Silencieux

 

 
Le Strom Gomoku Spin est un leurre assez atypique de type “tailspin” (une “vrille” littéralement). Bien qu’il soit au départ conçu pour pêcher la perche, je lui ai trouvé une utilité dans la traque de Dame fario. C’est un leurre polyvalent, qui je pense peut être utilisé sur de nombreux carnassiers. Lors de ce test j’ai utilisé le leurre dans sa version 5cm pour 10 g.

 

 

Construction

 

Le constructeur Storm propose une dizaine de coloris assez réalistes, pour sa gamme de leurre. Ce sont des coloris simplistes (imitant perches, truites, poissons blancs...) mais que nous retrouvons régulièrement sur le marché du leurre. Mis à part les rayures qui caractérisent les carnassiers, les finitions sont très simples, bien qu’il existe tout de même des coloris plus agressifs avec des couleurs vives. Le premier point faible apparaît lorsque la tête du leurre vient en contact avec le substrat, auquel cas celle-ci voit sa peinture se retirer dès les premiers contacts.

  

 

Concernant sa fabrication, le Storm Gomoku Spin prend plus ou moins l’apparence d’un poisson. Il possède un corps très dense, avec deux yeux bien marqués, ce qui donne du caractère au leurre. On note aussi la présence d'une bouche et de l'opercule des ouïes sur la partie avant. L’ensemble de ces finitions transforme le leurre en petit poisson, évoquant aussi par sa forme une goutte d'eau. Attention aux anneaux brisés, celui du triple est très résistant, mais celui de la palette est plus petit et plus fragile. Sans la palette, le leurre n'est d’ailleurs plus du tout attractif. Celle-ci est de forme arrondie (type Colorado) mais est légèrement étirée au niveau de son attache où elle est fixée à l’aide d’un émerillon baril. L’attache du leurre à la ligne se fait par une attache fixe présente sur la partie haute de la tête. Le Gomoku est décliné en plusieurs tailles : 4,5cm, 5cm et 6cm.

 

 

Du côté de l’armement je n’ai pas grand chose à dire mis à part le fait que le Gomoku Spin soit équipé d’un solide hameçon triple avec ardillons. Celui-ci est fort de fer et bien affûté mais il peut être judicieux de le changer pour un hameçon simple n°8 voire 6 afin de limiter les lésions causées aux poissons et surtout de moins s’accrocher dans les obstacles.

  

 

Le Storm Gomoku Spin possède plus ou moins l’apparence d’une goutte d'eau et même si sa peinture n'est pas très durable il a tout pour séduire les truites de nos rivières. Attention tout de même aux anneaux brisés, ceux-ci peuvent être fragiles, notamment au niveau de la queue.

 

 

Performances

 

Le Storm possède une forte densité et se lance donc aisément sur de grandes distances. Une fois quelques lancers effectués avec ce leurre, le niveau de dextérité augmente et nous gagnons donc en précision. Sa finesse apporte un aérodynamisme assez impressionnant que ce soit sous l’eau ou dans les airs. J’ai néanmoins dénoté un problème majeur : ce leurre étant dense, il s’accroche régulièrement dans les zones encombrées. Lors d’un passage dans les algues, par exemple, la palette du leurre ne fonctionne alors plus.

 

 

Le fournisseur annonce que ce produit est conçu pour traquer la perche en n’importe quel milieu (surtout en eaux lentes bien-sûr) mais j’ai décidé de le sortir de sa zone de confort en le confrontant aux truites des zones peu profondes. Je n'ai cependant pas pu le garder proche de la surface du fait de son poids. Pour ce qui est du reste des caractéristiques, le contrat fournisseur est respecté. Il nage en effet à différentes profondeurs allant de 1m comme à 2.50m sans problème. Le Storm Gomoku Spin ne possède pas une nage réaliste en action de pêche et ressemble beaucoup à une cuillère tournante à cause de sa palette et de l’animation qui lui sied le plus : le linéaire. Il s’agit surtout d’un leurre imitatif cherchant à provoquer l'agressivité des poissons. Notons que grâce à la palette, il devient attractif et ne manque pas de déclencher des attaques dans des zones profondes ce qui peut être très utile dans des fosses.

 

 

Il vous suffira de le laisser couler et de le ramener en linéaire assez lentement dans des trous plus ou moins profonds en accélérant lorsque il y a moins de fond. Pensez à garder votre canne haute quand vous ramenez votre ligne pour rester en contact avec le leurre et assurer un meilleur ferrage. Sur des zones où la profondeur n’excède pas un mètre de fond, je vous déconseille honnêtement de l’utiliser au risque de vous accrocher irrémédiablement. A noter que je préfère le lancer en aval afin que le courant le porte quelque peu, lui permettant donc de moins s’accrocher sur le fond.

 
Lors de l’utilisation de ce leurre, je me suis muni d’une canne en 4-15 g. Ce leurre dense n’est pas à prendre à la légère, utilisez-le avec une canne à la réserve de puissance nécessaire et si possible à l’action modérée. Un moulinet en taille 2000 ou 2500 garni de nylon en 20/100 me semble adéquat.

 

 

Rapport Performances/Prix

 

Le prix du leurre oscille entre 7.95 et 9.6 euros en fonction du coloris choisi. Ce leurre reste accessible pour les petits budgets et vous permettra, je pense, de prendre du poisson assez facilement. Il ne révèlera bien entendu tout son potentiel que s’il est utilisé dans de bonnes conditions, c’est-à-dire dans des rivières peu encombrées dépassant le mètre de profondeur. Cependant, au vu de sa construction assez simple je le trouve tout de même légèrement coûteux. Ceci est en partie dû à sa peinture qui s'écaille trop vite et à son anneau brisé de queue trop fragile.

 

POINTS FORTS

POINTS FAIBLES

CONCLUSION