Test leurre Gunki Gamera 63 HW

Tests Truite > Leurres Truite > Leurres durs

  

Rappel Fishandtest : Les tests sont réalisés avec modestie, simplicité et passion. Notre volonté est de valoriser le partage d'expérience, nous n’avons en aucun cas la prétention de proposer des vérités absolues. Un test, dès lors qu’il est réalisé par un être humain, est en partie subjectif, la perception des choses étant propre à chaque individu. En revanche, nous pouvons vous certifier que la totalité des tests n’est soumise à aucun sponsor ou partenaire, nous prônons en effet la neutralité et la liberté de parole.

   

      

Testeur : Thibault R - Non sponsorisé

Usage du Test : Pêche de la truite en rivières

Données constructeur : 63mm - 6,4g - Coulant - Bruiteur

   

  

Le Gamera 63 HW fait partie de la série des leurres « truite » proposée par la marque montante Gunki, elle-même dépendante de Pezon & Michel. Ce poisson nageur coulant vendu depuis 2016, possède de nombreuses caractéristiques pour le moins intéressantes. Mais ses artifices parviennent-ils réellement à tromper la vigilance de nos truites ?

Ce test a été réalisé avec une canne spinning 2-10g accompagnée d'un moulinet en taille 2000 garni de nylon en 18/100.

 

   

   

CONSTRUCTION

  

Gunki a fait le choix judicieux de nous proposer un leurre à flancs plats, conçu pour tenir les courants.

 

Entièrement construit en plastique, le Gamera 63 HW possède un dos arrondi recouvert d'écailles en relief, s'estompant étrangement au niveau des bas flancs pour faire place à des hachures parallèles et espacées de 2mm chacune, qui elles-mêmes battent en retraite pour laisser voir un ventre totalement lisse. Le constructeur pousse le souci du détail en mettant en relief chaque contour des branchies et même des lèvres.

   

 

leurre gunki gamer 63 hw.

  

  

A l'intérieur, le leurre est lesté de 4 billes de métal maintenues dans d'étroites cavités au niveau du ventre. Cela a pour effet de stabiliser le centre de gravité au plus bas, ainsi que de provoquer un son plutôt aiguë mais relativement ténu lors de l'animation.

  

Les yeux sont quant à eux classiques mais bien réalisés : noirs en leur centre et cerclés d'argent, ils sont collés proprement dans une cavité en forme d'amande les protégeant des chocs. Toutefois le premier bémol survient avec la bavette : longue de 1,3cm, elle a une étrange tendance à s'opacifier après plusieurs heures dans l'eau, mais le plus dérangeant provient du fait qu'elle se fendille régulièrement après quelques chocs (même légers).

   

leurre dur truite gamera gunki

 

Malgré ces malheureux défauts, le Gamera bénéficie d'une finition soignée et travaillée, digne de ses concurrents.

       

Concernant les coloris, c'est magnifique. Gunki multiplie les détails, joue habilement sur les dégradés de couleur et confère à son leurre de splendides reflets irisés. La peinture est plutôt résistante et durable, ainsi malgré quelques chocs elle ne s'altère presque pas. Les finitions sont elles aussi presque parfaites et la couche de peinture est uniforme et bien appliquée. Néanmoins il n'en existe aujourd'hui que 6 différents, ce qui est un peu restreint pour faire face à toutes les situations.  

  

leurre truite gunki gamera.  

Enfin du côté de l'armement c'est qualitatif : le Gamera 63 HW est équipé de deux hameçons triples n°8 avec ardillons de couleur sombre. Ils sont solides mais pas incassables et pourront plier sur un poisson record, d'autant plus qu'il faudra veiller à les affûter régulièrement car ils ont tendance à perdre de leur piquant. Concernant les anneaux brisés, rien à signaler de particulier : ils sont classiques mais résistants.

 

 

PERFORMANCES

  

La distance de lancer caractérisant ce petit poisson nageur est tout à fait satisfaisante ! En effet, avec ses 6,4g, vous n'aurez aucun mal à envoyer le Gamera loin devant vous, chose qui sera facilitée par son excellent aérodynamisme. Vous pourrez ainsi même l'utiliser en lac si l'envie vous en prend. Pour couronner le tout, la précision lors des lancers est très agréable et il vous sera facile d'atteindre des postes marqués sur des distances raisonnables.

 

De plus, le rendement des lancers est des plus acceptable et sur une centaine de ceux-ci, je n'ai eu à dénoter qu'un unique emmêlement. La nage du leurre s'inscrit dans la continuité des éloges qui lui sont faîtes précédemment. En effet, au premier contact avec l'eau, le Gamera s'anime seul dès la descente en papillonnant sur-lui même tout en gardant une certaine stabilité, sauf dans certains courants forts où il coulera par l'arrière.

  

Il usurpe toutefois légèrement son titre d'Heavy Weight car il ne coule pas si vite (un peu moins de 20cm par seconde en eau calme) comparé à d'autres de cette catégorie. En outre, la profondeur de nage annoncée par Gunki est approximative car au lieu de nager en 0.5m et 1m, il nage plutôt entre 0.2m et 0.9m. Bien heureusement, sa nage ne s'en trouve aucunement altérée : il est d'une extrême polyvalence car il s'adapte à toutes les animations que ce soit le twitching (coups de scion rapides et répétés) ou le jerking (amples coups de scions espacés) ainsi que le linéaire.

    

avis leurre truite gunki gamera

 

Toutefois, il a une légère tendance à se mettre sur le côté droit lors d’une récupération linéaire, ce qui n'est pas forcément un désavantage car il ressemble d'autant plus à un poisson en difficulté, bien que je ne pense pas que ce soit une caractéristique voulue. Je préfère l'animer en le twitchant, ce qui le fait tressauter de manière irrésistible, tout en lui imposant des pauses régulières afin qu'il papillonne à la redescente.

  

Sa grande polyvalence est aussi permise par son adaptation à tous les types de terrain. De fait, j'ai pu l'utiliser des petites aux grandes rivières, et que ce soit en courants forts ou lents, il a toujours su se montrer à la hauteur. Son efficacité est incontestable et les truites se jettent souvent violemment dessus.

     

Sa taille le destine néanmoins à être davantage utilisé dans des rivières de tailles moyennes et grandes. Il donnera ainsi le maximum de ses capacités en étant lancé en 3/4 aval près de la berge opposée et en le ramenant dans le courant pour que celui-ci le fasse plonger à de plus grandes profondeurs, permettant donc au leurre de pêcher plus creux sur des postes marqués.

   

  

RAPPORT PERFORMANCES/PRIX

    

Vendu en dessous de la barre symbolique des 10€, le Gamera 63 HW représente un excellent investissement pour tout pêcheur voulant débuter ou progresser dans la pêche aux leurres. Son prix bon marché, comparé aux autres concurrents, incitera même à faire des lancers plus osés dans les endroits encombrés où se terrent souvent les belles truites car la peur de perdre son poisson nageur ne vous étreindra pas comme pour un leurre à 20€ ou plus. Il faut toutefois garder à l'esprit la fragilité notoire de la bavette qui rendra le leurre inutilisable si celle-ci casse.

  

    

POINTS FORTS

  • Nage travaillée
  • Prix
  • Efficacité
  • Polyvalence

 

 

POINTS FAIBLES

  • Bavette fragile
  • Nombre de coloris

CONCLUSION

   
Le Gunki Gamera 63 HW est ainsi un leurre d'une extrême polyvalence qui saura s'adapter à tous types de milieu. Sa nage extrêmement réussie parvient à convaincre régulièrement Dame Truite et ses coloris magnifiques n'y sont sûrement pas pour rien non plus. Il faut cependant relever un manque de choix dans les coloris (seulement 6) et une fragilité notoire de la bavette qui a tendance à se fendiller après quelques chocs, même légers. Le leurre tient très bien les courants, chose promise par son constructeur, mais sera aussi à l'aise dans des zones de calme. Vendu à un prix inférieur à 10€, c'est plus qu'il n'en faut pour me convaincre du bien-fondé de son achat. De plus, ce prix poussera davantage les pêcheurs à lancer près des obstacles, là où l’on est presque certain de faire un beau poisson, quitte à perdre son poisson nageur et à en racheter un...  De toute façon, en acheter deux coûtera quand même moins cher que d'acheter un seul leurre concurrent tel un D-Contact par exemple !

 

D'autres tests de leurres durs ici