Test leurre Illex Tiny Fry 50 SP

Tests Truite > Leurres Truite > Leurres durs

  

Rappel Fishandtest : Les tests sont réalisés avec modestie, simplicité et passion. Notre volonté est de valoriser le partage d'expérience, nous n’avons en aucun cas la prétention de proposer des vérités absolues. Un test, dès lors qu’il est réalisé par un être humain, est en partie subjectif, la perception des choses étant propre à chaque individu. En revanche, nous pouvons vous certifier que la totalité des tests n’est soumise à aucun sponsor ou partenaire, nous prônons en effet la neutralité et la liberté de parole.

    

  

   

Testeur : Thibault R - Non sponsorisé

Usage du Test : Pêche de la truite et des carnassiers

Données constructeur :  50mm - 2,7g - Suspending - Bruiteur

    

  

  

Illex est une marque reconnue partout en France, de nombreux éloges sont d’ailleurs régulièrement prononcés à son sujet. Il semble bon de savoir qu’Illex est le distributeur des articles de la marque japonaise Jackall en France. C'est le cas du Tiny Fry 50 SP dont la réputation n'est aujourd'hui plus à faire. Néanmoins, j’ai décidé de me pencher de manière rigoureuse sur ce poisson nageur aux caractéristiques pour le moins intéressantes. Aussi, l'ayant testé de nombreuses heures au bord de l'eau, je tiens à partager avec vous le fruit de mes recherches afin de comprendre comment ce micro-jerkbait arrive à se garder une place de choix sur le marché français depuis 2009 !

 

 

CONSTRUCTION

  

Le Tiny Fry 50 SP est relativement commun en apparence. Il s'agit d'un petit jerkbait à flancs plats mais ses 50mm savent s'adapter à de nombreuses espèces et situations. Ce leurre se démarque surtout par sa finesse exceptionnelle.

    

En matière de coloris, c'est du beau travail ! La peinture est de bonne facture et bien appliquée, elle joue habilement sur toutes les nuances de couleurs et marque bien les détails. Les finitions sont quasiment impeccables et Illex nous propose une large gamme d'une vingtaine coloris allant de l'imitatif plus ou moins naturel au flashy en passant par le translucide teinté. La peinture semble bien tenir et, malgré quelques chocs répétés sur les pierres lors de lancers un peu brusques, cette dernière ne s'écaille pas ou seulement à l'endroit des chocs.

   

avis test tiny fry illex.

 

 

Le corps du Tiny Fry est composé de deux compartiments intérieurs : la partie avant bénéficie d'un lest fixe reliant l'hameçon ventral au nez du leurre, tandis que la queue intègre une petite bille de métal très bruyante lors de l'animation jouant également le rôle d'un lest mobile. Le corps est quadrillé sur toute sa surface ce qui imite bien des écailles et des branchies en relief. De plus, les yeux ont véritablement été travaillés, je les trouve tout simplement magnifiques : noirs en leur centre, cerclés d'une fine ligne rouge réfléchissante et d'une autre plus épaisse verte sur les contours.

     

Cependant, l'idylle n'ayant que trop durée, il est temps de dénoter un premier bémol qui survient au niveau de la courte bavette complétant le Tiny Fry ( 1cm ). Cette dernière apparaît relativement fragile pour un leurre de cette qualité. Il m'est ainsi arrivé de fendre la bavette et donc d'altérer la nage du leurre. Il m’est également arrivé de voir la bavette se casser lors d’excursions en rivières rocailleuses où les chocs semblent inévitables.

   

test leurre truite illex tiny fry sp

 

Enfin, en ce qui concerne l'armement, je suis plutôt déçu. Illex a voulu penser aux pêcheurs pratiquant le no-kill et a donc pourvu le Tiny d'hameçons triples n°12 sans ardillons. La démarche était bonne mais pas assez poussée à mon goût. Fort heureusement, la dernière génération de coloris est là pour approfondir l’évolution du no-kill en proposant des hameçons simples n°8. Malheureusement, ces hameçons sont très fragiles et ont ainsi une fâcheuse tendance à se tordre lorsque le poisson excède une certaine taille. Bien que leur piquant soit excellent, il ne saurait faire oublier les piètres qualités citées ci-dessus. Il ne faut toutefois pas totalement noircir le tableau car le produit est destiné à l'origine aux ruisseaux et aux petites rivières. Aussi la résistance des hameçons apparait fragile mais globalement suffisante pour des poissons de petites tailles. A vous de conserver ou non l’armement proposé en fonction de la population de votre terrain de jeu…

   

Les anneaux brisés sont quant à eux de bonne facture mais attention à ne pas retirer l'anneau nasal pour les adeptes de l'agrafe, il en résulterait un déséquilibre fatal pour la mention suspending de notre leurre, mais nous verrons cela plus en détail un peu plus loin.

  

  

PERFORMANCES

 

Le Tiny Fry, grâce à sa petite taille, se faufile partout et c'est un vrai plaisir de le voir se poser où l'on veut après quelques heures passées au bord de l'eau à le maîtriser. Il s'adapte d'ailleurs convenablement à la technique du skipping, c'est-à-dire de faire rebondir le leurre à la surface de l'eau afin d'atteindre des postes inaccessibles en temps normal (comme le couvert des frondaisons sous lequel les truites aiment se poster se sachant protégées par la végétation).

  

Cependant, comme beaucoup de ses confrères de type suspending et de taille similaire (il ne pèse que 2,7 grammes), il offre une distance de lancer médiocre et un aérodynamisme moyen qui interdisent, ou presque, les grandes rivières et les lacs un peu profonds. Nous ne pouvons lui reprocher ce constat pour autant, son gabarit le destinant essentiellement aux petits cours d’eau. Enfin, il se laisse facilement dévier par un vent soutenu.

  

A contrario, le rendement de ses lancers est excellent et sur une centaine d'entre eux, les hameçons ne se sont pris dans mon bas de ligne qu'une ou deux fois. En outre, il s'anime toujours dès le premier tour de manivelle faisant de lui un leurre parfaitement fonctionnel.

  

leurre truite tiny fry illex avis

 

En ce qui concerne la promesse faite par le fournisseur, le leurre est en effet très bruyant mais ne respecte hélas pas totalement son titre de suspending. L'équilibre est très fragile ce qui est bien normal pour un leurre de ce type. Cependant, le leurre sensé être immobile à l'arrêt coule en réalité très doucement ( à raison d'environ 3 cm par seconde en eau calme ) et si, comme dit précédemment, le pêcheur a le malheur de retirer l'anneau brisé nasal ou de changer les triples pour des simples n°8 sans rééquilibrer le poids, il aura la surprise d'avoir un Tiny Fry 50 Flottant. Malgré ces quelques défauts le Tiny Fry reste un leurre très réaliste ( Tiny Fry = petite friture ) qui imite bien un petit poisson paniqué ( ou pris de spasmes, c'est selon ).

 

L'animation en linéaire est celle qui se rapproche le plus d'un véritable poisson : sa queue s'agite de gauche à droite et provoque un vacarme aquatique grâce à la bille de métal s'entrechoquant sur les parois de plastique, ce qui ne semble pas laisser de marbre les carnassiers. N 'hésitez pas à faire des pauses plus ou moins longues ou même à ralentir si vous voyez un suivi. Mais l'animation en twiching (petits coups de scion répétés pendant la récupération) reste ma préférée. En effet, c'est aussi la plus efficace car elle provoque une nage erratique et passablement agaçante pour les prédateurs qui deviennent alors agressifs à son égard. Ménagez aussi quelques pauses pour laisser le temps à la truite de cerner sa proie.

   

 

Enfin, vous pouvez décider de jerker ce leurre (donner d'amples coups de scion à intervalles plus ou moins réguliers) mais cela ne lui permet pas d'exploiter le maximum de ses capacités, ce qui est dommage pour un jerkbait. Il faut aussi lui reconnaître une efficacité incroyable pour séduire n'importe quelle espèce (un brochet a déjà tenté de l’attaquer). La touche est toujours franche voire brusque. Le leurre tient bien un courant soutenu mais pas violent et pourra ainsi être lancé en plein amont d'une veine d'eau rapide en moulinant vite. Il exploitera cependant toutes ses capacités en étant lancé en 3/4 aval où sa légèreté sera le gage de votre discrétion. Illex annonce qu'il nage à 60cm de profondeur maximum mais en réalité il ne plonge qu'à 50, aussi les conditions privilégiées pour maximiser ses chances sont un petit cours d'eau d'environ 1m de profondeur au courant lent. Il ne faut pas non plus hésiter à le laisser se faire porter par le courant en longeant une bordure pour attirer l'attention des truites qui y sont souvent postées.

  

Enfin, malgré de nombreux décrochages dus aux hameçons sans ardillons, je me plais à l'animer avec une canne spinning de 1m90 en 1-5gr et un moulinet en taille 1000 rempli de nylon de fin diamètre (16/100 ou moins) afin d’amortir les coups de tête que peuvent donner les truites.

 

 

RAPPORT PERFORMANCES/PRIX

  

Proposé aux alentours d'une quinzaine d'euros, le Tiny Fry bien qu'étant une véritable machine à prendre du poisson, apparait relativement cher. Reconnaissons tout de même qu’il est moins onéreux que certains prix pratiqués par la concurrence sur des produits de qualité similaire.  Sa nage est vraiment exceptionnelle et malgré une certaine fragilité, il mérite la place qu'il occupe aujourd'hui sur le marché français.

 

POINTS FORTS

  • Finitions                           
  • Efficacité                                 
  • Fort bruiteur
  • Nage travaillée                                 

POINTS FAIBLES

  • Armement un peu léger
  • Fragilité

 

 

 

 

CONCLUSION

  

Le Tiny Fry est un véritable aimant à poissons. Aussi, malgré une fragilité regrettable de certains éléments pour un leurre de ce prix et de cette qualité, il peut facilement faire la différence lors d'une partie de pêche. Il aura son utilité en petits et moyens cours d’eau, notamment dans les zones de calme peu profondes. Je vous conseille de changer l'armement si les poissons se révèlent être de taille conséquente, en revanche, il conviendra pour des prises moyennes. Sa taille de 50mm passe-partout lui permettra de séduire de nombreuses espèces et c'est précisément ce qui me fait dire que le Tiny Fry 50 SP est une grande réussite !