Test leurre truite Supremo Mofe 50 SS

Tests Truite > Leurres Truite > Leurres durs

 

Rappel Fishandtest : Les tests sont réalisés avec modestie, simplicité et passion. Notre volonté est de valoriser le partage d'expérience, nous n’avons en aucun cas la prétention de proposer des vérités absolues. Un test, dès lors qu’il est réalisé par un être humain, est en partie subjectif, la perception des choses étant propre à chaque individu. En revanche, nous pouvons vous certifier que la totalité des tests n’est soumise à aucun sponsor ou partenaire, nous prônons en effet la neutralité et la liberté de parole.

 

 

Testeur : Jérémy C - Non sponsorisé


Usage du Test : Pêche de la truite en petite et moyenne rivière


Données constructeur : 50mm de long - 7mm de large - 4,0g - Coulant - Silencieux

 

 

Pour ce test, je vous propose ma dernière découverte en matière de leurre à truite. Peu connu car il est difficile de le trouver dans les commerces français, le Mofe 50SS produit par la firme japonaise Supremo, possède de nombreux atouts susceptibles de  séduire pêcheurs et truites en France. Après avoir suivi un protocole rigoureux d'essai sur le terrain (comme tous les tests FishAndTest), je vais vous dévoiler mon ressenti sur ce poisson nageur en l'ayant utilisé muni d'un ensemble spinning léger.

 

 

 

construction

 

 

Plusieurs facteurs physiques sont très intrigants sur le leurre. Le premier se trouve sur sa tête de forme triangulaire et bien plus fine et effilée que le reste du corps. Après réflexion, cela prend tout son sens en observant la partie ventrale du leurre. En effet, une deuxième “ bavette" est moulée dans la masse du leurre sur cette partie, plutôt atypique n'est ce pas ? Ainsi cette tête si étrange sert à orienter un flux hydraulique en direction de cette pseudo bavette afin d’optimiser son efficacité. La première bavette «classique», transparente et plutôt robuste, oriente naturellement la tête du leurre vers le bas comme la majorité les leurres durs. L’intérêt est de corriger cette inclinaison afin que le leurre descende horizontalement dans la couche d’eau tout en accentuant son "rolling" (oscillement sur lui-même) et son "woobling" (oscillement latéral). À titre purement informatif, cette bavette ventrale est appelée Belly Kicker et le système complet est quant à lui nommé Double Lip.

  

 

Concernant la forme du Mofe 50SS, il s’agit d’un leurre à flancs plats dont le corps est entièrement orné d'écailles imitatives. Les yeux qui l'équipent apparaissent petits, réalistes et résistants. Enfin, les anneaux brisés ainsi que les deux hameçons triples sont eux aussi de bonne qualité. D'autre part, la palette de coloris proposée par la marque est très convenable. Esthétiquement bien réalisés, les coloris ne sont malheureusent pas tous disponibles en France (pour le moment). Cependant, le gros bémol à déplorer sur ce poisson nageur est la tenue de la peinture. En effet, les hameçons triples ne tardent pas à l'écailler et de fait, elle semble véritablement être très fragile. Ce phénomène pourrait bien sûr être atténué en équipant le leurre d’hameçons simples.

  

test du leurre supremo mofe

 

Une esthétique atypique et intrigante pour le Mofe 50SS qui, malgré plusieurs qualités innovantes, ne remporte pas cinq étoiles au vu de la fragilité des coloris.

 

 

performances

 

 

Du haut de ses 4 grammes, le Mofe 50SS se lance remarquablement bien et avec précision. Doté de flancs plats, il n’a aucun mal à supporter des veines d’eaux soutenues. Mais ce qui est intéressant, c'est sa capacité à se mettre en action à la moindre petite traction. Ainsi, même à faible vitesse, le Mofe 50SS nage de manière attractive et il est donc possible de l’utiliser dans de multiples configurations. Lors des phases d’arrêt, il reste une fraction de seconde immobile puis descend horizontalement sur une quinzaine de centimètres avant de couler de manière aléatoire.

 

Concernant les animations, rien de très compliqué car il nage tout seul. Il est bien sûr possible de l’animer à l'aide de quelques twichs (petits coups de scion répétés dans la canne) mais ceux-ci doivent rester subtiles. A noter qu'il sera inutile de lui infliger de grandes tractions à la manière d’un D-Incite car cela ne lui apporte rien de plus, bien qu’il les supporte tout à fait. De plus, offrant de forts effets de rolling et de woobling très attractifs, il est aussi possible de l'utiliser en simple lancer-ramener en modifiant simplement l'inclinaison de la canne pour définir la profondeur de nage (canne haute : peu profond / canne basse : plus profond). Il s'agit ainsi d'un produit adapté à la prospection des petites et des moyennes rivières allant de 30 centimètres à 2 mètres de profondeur.

  

 

Carton plein pour ce Supremo Mofe 50SS. Ce leurre est vraiment agréable à utiliser du fait de sa polyvalence et de sa simplicité de prise en main. Pour les plus joueurs d’entre nous, il sera également possible de l'utiliser de manière très technique. C'est donc pour moi une belle découverte.

 

 

 

rapport performances/prix

 

Disponible en France aux alentours de 18€, c'est un peu cher à mon sens car bien que les performances techniques soient indéniablement à la hauteur, la tenue des coloris quant à elle ne l'est pas ce qui est vraiment dommage.

 

 

POINTS FORTS

  • Polyvalence
  • Simplicité d'utilisation
  • Efficacité

POINTS FAIBLES

  • Fragilité des coloris

CONCLUSION

 

Bénéficiant d'une conception innovante avec le système Double Lip (double lèvres) et la Belly Kicker, ce petit leurre devrait surprendre les amateurs de leurres japonais. Bien que la longévité de la peinture ne soit pas son point fort, tous les autres matériaux utilisés pour la conception sont de bonne facture, et il suffit d'admirer ses performances une fois dans l’eau pour le comprendre. Polyvalent et utilisable par les débutants, il devrait également plaire aux perfectionnistes.