Test SMITH BOTTOM KNOCK SWIMMER 2

Tests Truite > Leurres Truite > Leurres durs

  

  

Testeur : JEREMY - Non sponsorisé

Usage du test : Pêche de la truite en petits cours d'eau et des petits carnassiers en fleuves

Données constructeur : 3cm - 3.2g - silencieux - coulant

                                                                                               3,5cm - 4.2g

  

Quel pêcheur de truites aux leurres ne connait pas la marque japonaise SMITH ?

D-contact, D-incite ou encore D-compact, sont des noms qui reviennent fréquemment dans des conversations de pêcheurs de salmonidés mais peu connaissent le BTKS II. Ce petit leurre à truite est quelque peu atypique et éveille la curiosité des personnes qui l’ont déjà aperçu.

Mis au point par Hiroyuki Motoyama, il est prédestiné à la pêche des truites en petites et moyennes rivières. Sur la description du catalogue constructeur, on peut lire : « Ce leurre est fou et rend fou », mais qu’en est-il réellement ?

Je me suis adonné à l’utiliser et à le tester rigoureusement dans plusieurs configurations avec une canne 2/10g,  un petit moulinet garni d’une tresse fine et un bas de ligne en fluorocarbone de petit diamètre.

 

 

CONSTRUCTION

 

Son aspect physique n’est pas des plus attirants pour un pêcheur habitué aux poissons nageurs. Son corps parfaitement lisse, rond et conique, est dépourvu de bavette.

 

  

smith btks 2

 

 

La peinture est de bonne qualité et ne s’effrite pas malgré les chocs répétés sur les galets dans une utilisation classique. En le regardant d’un peu plus près, on peut observer tout de même quelques défauts de symétrie sur les détails de part et d’autre du leurre. Les yeux sont quant à eux tout à fait classiques.

 

La plage de coloris proposée par la marque est satisfaisante, elle comble les envies et besoins du pêcheur.

    

smith btks 2

 

Son armement d’origine est composé d’un hameçon triple de bonne qualité, bien affuté, mais un peu trop fin de fer à mon goût pour supporter un violent combat sur un poisson record.

 

En somme, c’est un leurre construit avec des matériaux de très bonne facture mais qui manque tout de même de finitions quant à son aspect esthétique.

   

  

PERFORMANCES

  

Son corps arrondi et dépourvu de bavette lui offre une très bonne pénétration dans l’air. Cette dernière n’est que très peu perturbée par un vent latéral ou de face. J’ai remplacé l’armement d’origine par un hameçon simple n°6 qui ne déséquilibre pas le leurre lors des lancers ou dans l’eau.

  

Mes premiers tests furent dans une petite rivière qui abrite de jolies truites sauvages. En moins de dix minutes, les premières attaques survinrent avec de beaux poissons relâchés, de quoi mettre en confiance. Sa forme et son gabarit le rendent discret lorsqu’il touche l’eau ce qui en fait une arme redoutable face aux poissons aguerris.

    

smith btks

  

Au bout de quelques heures, ce leurre m’a révélé tout son potentiel dans ce type de cours d’eau. Il est en effet très polyvalent et peut être utilisé sur de multiples postes.

 

En action linéaire, il oscille sa partie arrière énergiquement de droite à gauche et permet une prospection rapide sur les zones rectilignes de rivières.

 

Là où il est surprenant, c’est lorsque l’on commence à lui infliger des petites animations, il devient alors électrique en se mettant à virevolter sur les côtés tel un alevin affolé. Avec un peu d’entrainement, il est même possible de l‘envoyer complètement dans les cavités immergées sous les berges et les obstacles, afin d’aller chercher les poissons dans leurs zones de repos. Violentes attaques garanties !

   

smith btks

  

Il s’est également avéré très prenant en dandine dans les petits retours ou à contre-courant. En effet, si le courant est très faible, il se met à effectuer des cercles irréguliers tel un alevin assommé (ce qui pourrait bien plaire aux pêcheurs en verticale).

 

Dans les courants, il est possible de le travailler en dents de scie avec des animations plus ou moins énergiques. Il effectuera alors des écarts latéraux plus ou moins rapides.

  

Enfin, je m’en suis servi en Loire où la configuration est bien différente de celle des petits ruisseaux encombrés évoqués précédemment. Il s’est une nouvelles fois avéré très à son aise et m’a procuré énormément de prises sur les beaux chevesnes méfiants, les perches et même les barbeaux. L’animation la plus prenante fut sur les grands radiers, un lancer ¾ amont suivi d’une dérive contrôlée avec des petits twitchs subtiles. Cette technique m’a apporté des résultats assez impressionnants avec une moyenne de 20 à 30 poissons par sortie de deux heures.

    

smith btks

     

Concernant le matériel, un ensemble light est recommandé pour utiliser ce leurre et pouvoir en tirer le meilleur, le BTKS II est discret donc le pêcheur et sont matériel doivent l’être tout autant. Petit conseil, réglez correctement votre frein car la plupart des attaques sont violentes et sans sommation.

    

Ce leurre est fou et rend fou ? J'affirme que oui, il est une arme redoutable pour les poissons méfiants de par son originalité et sa grande polyvalence. Avec un peu d’entrainement, il est possible de sortir son épingle de très nombreux terrains de jeu. Dans la pêche aux leurres, on dit souvent qu’il faut avoir « le » leurre du jour et le BTKS II semble l’être souvent…

     

     

RAPPORT PERFORMANCES/PRIX

 

Sur le marché français, il se vend aux alentours de 18 euros, ce qui représente un budget pour une si petite pièce. La finition esthétique à quelques défauts qui sont compensés par son efficacité et sa polyvalence, il peut aisément remplacer deux ou trois leurres aux actions différentes. 

 

POINTS FORTS

  • Polyvalent
  • Distance et précision des lancers
  • Solidité des coloris
  • Discrétion
  • Attractivité

 

 

POINTS FAIBLES

  • Prix élevé
  • Finitions esthétiques

CONCLUSION

 

Pas évident de le ranger dans une catégorie, ce n’est ni un poisson nageur, ni un leurre métallique. Ce petit « truc » est devenu en quelques sorties le leurre que j‘accroche par reflexe. Polyvalent, discret, vivace et robuste, on passe vite outre ses imperfections esthétiques pour apprécier sa technicité une fois dans l’eau.

Il procure de très bonnes sensations car les touches sont souvent rapides et violentes. En conservant les mêmes caractéristiques dans une taille supérieure, il pourrait facilement s’étendre à la pêche de tous les carnassiers voire aux pêches verticales. Son achat représente un budget conséquent, mais il peut remplacer plusieurs leurres compte tenu de son incroyable plage d’utilisation…