LEURRE D-SLINE SMITH

Tests Truite > Leurres Truite > Leurres métalliques

 

  

Rappel Fishandtest : Les tests sont réalisés avec modestie, simplicité et passion. Notre volonté est de valoriser le partage d'expérience, nous n’avons en aucun cas la prétention de proposer des vérités absolues. Un test, dès lors qu’il est réalisé par un être humain, est en partie subjectif, la perception des choses étant propre à chaque individu. En revanche, nous pouvons vous certifier que la totalité des tests n’est soumise à aucun sponsor ou partenaire, nous prônons en effet la neutralité et la liberté de parole.

  

  

Testeur : 

Jerem C - Non sponsorisé

 

Usage du test :

Pêche de la trite en rivière

 

Donnees constructeur :

30mm - 3g - Silencieux - Coulant

   

  

Depuis quelque temps les leurres métalliques reviennent en force dans les boîtes des pêcheurs et nous parlerons dans ce test de la petite dernière de chez SMITH, La D-Sline 3g pour 30mm apparaît comme un poids plume dans ce monde de métaux mais attention, les apparences sont parfois trompeuses. Équipé d'un ensemble spinning très léger, j'ai pu la confronter à de nombreux cours d'eau bien différents sous plusieurs conditions climatiques afin de l'analyser et je vous livre donc ici mes conclusions.

  

  

CONSTRUCTION

 

Tout d'abord, comme toutes les cuillères ondulantes produites de façon industrielles, la première ébauche est façonnée à l'emporte-pièce dans une feuille de métal de 1,2 mm d'épaisseur. Deux matériaux sont utilisés, un métal blanc et un autre plutôt jaune laiton. Ces deux nuances sont appréciables et permettent aux pêcheurs d'orienter leur choix suivant les cours d'eau qu’ils fréquentent habituellement. En forme de S bien plus concave sur l'arrière du leurre que sur l'avant, elle s'apparente à bon nombre de consœurs des autres marques. La petite particularité relevée se trouve au niveau du point d'accroche, celui-ci prend un petit effet tel un bec juste avant le trou d'attache. En vue de face on s'aperçoit qu'elle est bien plus fine au niveau d'accroche qu'au niveau de l'hameçon, elle est donc plus lourde à l'arrière qu'à l'avant.

   

  

Sur la partie convexe de la D-Sline, on peut y retrouver des imitations d'écailles façonnées dans le métal sur la moitié du leurre. C'est également sur cette face que sont appliqués les huit coloris différents qui sont tous très soignés, solides et sans aucun défaut. Petit conseil : le coloris nommé 05 est redoutable d'efficacité dans les rivières aux niveaux montant et légèrement piqués. Sur sa partie la plus concave, on y retrouve les mensurations (poids et taille) ainsi que le nom du leurre (ce qui est très pratique pour le choix du leurre en fonction des conditions au bord de l’eau) qui est lui aussi gravé dans le métal. Cette partie est polie de façon remarquable, c’est un véritable miroir qui renvoie les rayons du soleil à 360 ° mais qui hélas se ternit au fil du temps. Rassurez-vous, un simple coup de chiffon suffit à lui rendre tout son éclat.

   

  

Cette face du leurre est également agrémentée de cinq points jaunes fluo et cinq points orange fluo qui forment deux arcs de cercle de façon régressive, et ce quel que soit le coloris de la partie convexe. Ces points servent de cible, autant pour le poisson que pour le pêcheur. Concernant l'armement et les anneaux brisés, tous les voyants sont au vert. Un hameçon simple et des anneaux très bien proportionnés, de bonne qualité et suffisamment résistant équipent la D-Sline 3g. Si vous êtes un adepte des agrafes pour accrocher vos leurres, je vous conseille de retirer l'anneau brisé d'attache. Le leurre ne s’en comportera que mieux et vous aurez une meilleure maîtrise.

  

  

Un sans-faute concernant la construction. Smith a opté pour des matériaux de très haute qualité lors de l'élaboration de la D-Sline 3g. Cette qualité est visible dès la première prise en main et se ressent au fil des heures d'utilisation.

 

 

PERFORMANCES

 

Du fait de son faible gabarit et de sa forte densité, la D-Sline se lance admirablement bien et avec précision si le matériel utilisé (canne, moulinet, fil) est adéquat. Une pénétration dans l'eau discrète suivie d'une descente lente papillonnant la rendent attractive dès les premières secondes. Ensuite c'est à vous de la travailler à votre guise. Les profondeurs de nage sont variables en fonction des configurations dans lesquelles vous l'utiliser. L’un des gros atouts est de pouvoir l'utiliser dès 10/15 cm de profondeur. En linéaire, elle se met à onduler de manière erratique et ce même à très faible vitesse. Les courants puissants et les cadences de moulinet trop élevées ne lui conviennent guère, elle se met très vite à tourner sur elle-même et devient inefficace. Je vous conseille donc de rester dans les zones calmes voire de courants modérés en lancer amont ou bien en dérive animée canne haute. Cette pratique est d'ailleurs très attractive et décide les poissons les plus méfiants.

  

  

Il suffit de lancer la D-Sline en ¾ amont puis de contrôler la dérive du leurre canne haute en le faisant sautiller par de subtils coups de poignet. Elle se met alors à virevolter tout en gardant son équilibre. Une truite embusquée aura du mal à y résister et la sentence se traduira (le plus souvent) par une attaque furtive mais très violente. Bien sûr les classiques twitchs canne basse ne lui font pas peur non plus, à condition qu'ils soient de faible amplitude et plus espacés qu'avec un poisson nageur (la D-Sline doit retrouver son équilibre entre chaque coup de scion). Une utilisation en verticale dans un espace réduit est également possible avec cette cuillère ondulante, toutefois il se peut que l'hameçon se prennent dans le bas de ligne lors de cette animation.

   

  

La D-Sline 3g est clairement adaptée aux ruisseaux et aux petites rivières. Les possibilités d'animation sont variées, sa seule condition sera de rester dans la douceur et la lenteur. En effet, les courants soutenus ne sont pas adéquats au vu de son faible gabarit et poids.

  

  

RAPPORT PERFORMANCES/PRIX

  

Affiché sur le marché à un peu moins de dix euros, le prix de D-Sline est considérable mais les résultats obtenus lors du test sur le terrain sont très importants et la perte du leurre extrêmement rare au vu de la taille des cours d'eau préconisée par le constructeur. Elle est pour moi un très bon investissement qui saura débloquer des situations compliquées avec des poissons peu réactifs aux poissons nageurs.

 

POINTS FORTS

POINTS FAIBLES

CONCLUSION