Test cuiller Suissex Suprem

Tests Truite > Leurres Truite > Leurres métalliques

   

Rappel Fishandtest : Les tests sont réalisés avec modestie, simplicité et passion. Notre volonté est de valoriser le partage d'expérience, nous n’avons en aucun cas la prétention de proposer des vérités absolues. Un test, dès lors qu’il est réalisé par un être humain, est en partie subjectif, la perception des choses étant propre à chaque individu. En revanche, nous pouvons vous certifier que la totalité des tests n’est soumise à aucun sponsor ou partenaire, nous prônons en effet la neutralité et la liberté de parole.

   

      

Testeur : Corentin - Non sponsorisé

Usage du test : Pêche de la truite en rivières

Données constructeur :   6,3g - Coulant

    

       

Dans ce test, je vais vous présenter la cuillère (ou cuiller) tournante Suissex Suprem en taille 2 pour un poids de 6,3g. Elle saura séduire un grand nombre de carnassiers mais nous nous concentrerons sur la truite dans cet article. Ce modèle m’accompagne depuis 4 ou 5 ans. Je l’utilise de moins en moins et vous comprendrez pourquoi au fil de ce test. Je l’utilise avec un matériel adapté à l’ultra léger.

La marque Suissex a été rachetée en 2002 par Autain (distributeur français de matériel de pêche fondé en 1954). La marque Suissex est réputée pour ses cuillères à carnassiers. Les premières cuillères Suissex Suprem ont commencé à être vendues en 2010.

    

   

construction

   

La gamme propose énormément de coloris, on retrouve les palettes argent et or avec ou sans points ainsi que des coloris qui évoquent des proies ou des couleurs de robe de truite. J’ai retenu deux coloris : la palette cuivrée avec les points rouges d’un côté et noirs de l’autre, et un coloris qui imite une fario. Ils me permettent de compléter la gamme Mepps.

    

      suprem suissex

  

Le seul petit bémol sur les coloris, c’est leur durabilité. En effet, la peinture part très vite. De fait, j’ai utilisé le coloris fario une fois, et il manque déjà de la peinture (2 heures de pêche pour faire 2 truites)

  
Cette cuillère est conçue comme les Mepps : une tige de corde à piano, avec un lest et une palette qui tourne autour. C’est une cuillère d’assez bonne facture mais la corde à piano se tord facilement même en étant bien rangée. C’est l’élément fragile de ce leurre.

     

avis test cuiller suissex suprem

 

Petit plus sur certains modèles comme celui avec la palette cuivrée citée plus haut, on trouve sur l’hameçon un streamer. Ce dernier n’est pas très résistant et dès que vous toucherez un poisson ou le fond, vous le verrez disparaître. Il est davantage là pour charmer le pêcheur que le poisson.     


Du côté de l'armement, rien à redire,  c'est un hameçon triple résistant et piquant. Comme pour la plupart des cuillères, je le trouve un peu gros mais avec le matériel adéquat on peut le remplacer par un hameçon simple.


Ainsi, au niveau de la conception, on est en présence d’un très bon produit pour traquer la truite. On a une vaste gamme de coloris, un très bon armement. Il faut juste faire attention à la solidité de la corde à piano et à la peinture qui s’efface très vite.  

   

   

performances

    
C’est une cuillère qui se lance très précisement. Avec ses 6,3g et du matériel adapté : canne de puissance 2-8g accompagnée d'un moulinet en taille 2000, on ne peut qu’être précis. Elle se lance assez loin grâce à son poids élevé qui joue en sa faveur (petit rappel : une Mepps Aglia de la même taille pèse 4.5 g.) On pourrait tout de même lancer un petit peu plus loin compte tenu de son poids.

        

Le rendement de lancer est clairement le point noir de cette cuillère. Comme pour la Mepps, on a le problème du triple ou de la palette qui passe sur le fil et qui gêne la nage du leurre. Mais en plus de ça, quand on reprend le contact après le lancer, la palette tourne 1 fois sur 10 et il faut alors donner un coup de scion pour qu'elle se mette à tourner. Et même comme ça, cela ne fonctionne pas toujours, ce qui fait que peu de lancers pêchent correctement. Concrètement, si une truite se trouve près de la cuillère lorsque l’on reprend le contact, on risque de l’effrayer avec le coup de scion.

  

test cuillere suissex supreme

 
Cette cuillère est conçue pour pêcher de nombreux cours d’eau (eau lente et eau rapide). Pour ma part, je préfère l’utiliser en période estivale ou en eau lente. J’arrive en effet mieux à gérer sa nage car elle a tendance à vite remonter vers la surface quand on ramène, et ne reste donc pas proche du fond comme je le souhaite. Dans les eaux trop rapides, elle n’a que peu d’intérêt. Cela nécessite en effet de la ramener très vite, or, nous le savons, un leurre qui passe trop rapidement n’attire que très peu Dame fario. Je pense donc que le contrat fournisseur est à moitié remplit.

 
La Suissex n’est pas aussi attractive que la Mepps Aglia ou l’ARS de chez Smith. Sa nage est beaucoup plus douce et décidera les truites surtout en période d’étiage (niveau le plus bas d'un cours d'eau). De plus, le fait qu’elle ne se mette pas tout de suite en action contrairement aux autres concurrents, diminue la qualité de la nage.

    

test cuillere truite suissex mepps

   
J’utilise cette cuillère plutôt en été ou dans des cours d’eau de faible profondeur (max 1,50m), c’est là qu’elle m’a apporté le plus de résultats. Les courants sont plus faibles et les truites sont beaucoup plus éduquées face aux autres modèles qui brassent plus d’eau. Ce leurre est donc un bon complément. Par contre, le fait que l’on soit obligé de mettre un gros coup de scion pour la mettre en action (ce qui ne marche pas à tous les coups) alerte le poisson et l’effraie. Même pour le pêcheur, il est frustrant de lancer et de voir que sa cuillère ne tourne pas.

 
La Suissex est loin d’être aussi performante que certaines rivales. Même si elle nous apporte quelques résultats, on est loin de ceux procurés par les autres. Elle a quelques petits défauts qui ont une grande importance pendant l’action de pêche. Elle vous permettra quand même de prendre de jolis poissons mais il ne faut pas s’attendre à en prendre plus qu’avec une autre cuillère.

  

  

rapport performances/prix

   

La marque Suissex est réputée pour ses cuillères à carnassiers de qualité mais ce produit ne répond pas aux caractéristiques fixées par la marque ni aux attentes du pêcheur. La corde à piano se tord facilement et la cuillère ne se met pas en action d’elle-même. Malgré cela, elle m’a quand même permis d’éviter la bredouille en été. Vendue aux alentours de 3,50€, je trouve qu'elle ne les vaut pas tout à fait.

 

 

POINTS FORTS

  • Le choix de coloris
  • L’armement
  • Se lance précisément et loin

POINTS FAIBLES

  • Peinture peu résistante
  • Ne se met pas en action d’elle-même
  • Corde à piano fragile
  • Ne supporte pas les courants forts
  • Remonte très vite vers la surface

  

  

CONCLUSION

  

Compte tenu de ses performances, cette cuillère ne représente pas très bien la marque.  Suissex est reconnue pour ses cuillères à carnassier, malheureusement, je trouve que ce modèle pour traquer les truites a été mal travaillé. Sur la fabrication, il n'y a rien à redire, mais sur les performances, notamment sur le rendement des lancers, cette cuillère est vite distancée par ses concurrents qui ont des performances nettement supérieures.  Il ne manque pas grand chose pour en faire un incontournable. Si une deuxième version voyait le jour et que les défauts cités plus haut étaient corrigés, alors je serais le premier à l’utiliser. Ce leurre est quand même intéressant sur des poissons éduqués en période d’étiage et m’a permis d’éviter quelques capots. C'est pourquoi j'en ai toujours une sur moi au cas où...

   

tests de moulinets ici

tests de cannes ici