Canne Spinning Daiwa Prorex XR

4/5 (1 avis)

Caractéristiques du produit

Voir la fiche de la marque

Descriptif

DAIWA

Moyenne de la marque

4.5 /5 81 avis
Consulter la page

Description de la marque

Vous êtes le représentant de la marque DAIWA ? Contactez-nous pour gérer et modifier votre profil, recevoir toutes les informations concernant les …

Vidéo de la marque

En attente de la vidéo de la marque
4/51 avis
5
0
4
1
3
0
2
0
1
0
Donner mon avis

Avis vidéos

Avis audios

Trier les avis par :

Avis écrits

4/5

« PAS MAL »

Bonne canne pour débuter la pêche aux leurres. Première sortie, un bass de 45 cm, bonne prise en main.
Bon rapport qualité prix.

signaler

Voulez-vous signaler ce contenu ?

Questions & réponses

Accédez au questions / réponses !

Connectez-vous à votre compte Fish and Test et bénéficiez de nombreux avantages

Notre volonté est de valoriser la liberté de parole. Nous certifions que la totalité des tests n’est soumise à aucun sponsor ou partenaire qui nous rémunère pour la réalisation de ceux-ci.

 

note de la rédaction

sous-notes

construction performances performances / prix

points forts

  • Légèreté
  • Sensibilité
  • Esthétique réussie
  • Action regular efficace

points faibles

  • Accroche leurre peu qualitatif
  • Puissance maximale sur-évaluée
Voir la conclusion

Testeur : 

Julien E – Non sponsorisé

Usage du test :

 Pêches des carnassiers

Données constructeur :

2 brins – 244cm de long – Puissance de 28-84g – 127cm d’encombrement – 169g – Action Regular

Daiwa a décidé en 2016 de lancer la gamme Prorex. Pour la petite anecdote, le nom de cette marque vient de l’alliance entre Pro (proactif, à la recherche du spécimen) et Rex (roi en latin, poisson de taille naturellement royale). Le logo est d’ailleurs composé d’un oeil de carnassier vous observant, particulièrement réussi. Vous l’aurez compris, je vais vous présenter une canne Prorex et plus particulièrement la Prorex XR dont la gamme a remporté le prix de la meilleure nouveauté au salon EFFTEX en 2016. Mon test porte sur la version en 28-84g pour une longueur de 244cm.

Je vais commencer par vous présenter ses caractéristiques techniques avec notamment une technologie chère à Daiwa : le carbone HVF (high volume fiber), c’est-à-dire une réduction de la quantité de résine utilisée, améliorée sur ce modèle XR par la technologie Nanoplus (technologie censée rendre les blanks plus sensibles, plus légers et plus résistants). Cette résine, plus compacte est mieux répartie sur les couches de carbone. La sensibilité est aussi accrue par la technologie Micro Pitch (absence de vernis de finition). Encore une fois, Daiwa frappe fort car le poids de cette canne à la puissance honorable  (28-84g) est de seulement 169g pour une longueur de 244cm. On retrouve également la technologie X45 (superposition de fibres de carbone supposées offrir une certaine élasticité et un retour à la forme initiale plus efficace) et le carbone 3DX (tissus multidirectionnels en 3 axes équiangulaires boostant la puissance de la canne quel que soit son sens de compression). Il faut bien entendu comprendre que ces technologies sont annoncées par le constructeur lui-même et que celui-ci a tout intérêt à promouvoir sa canne au maximum… Personne ou presque ne peut donc vérifier la véracité de ces dires.

C’est une canne deux brins, avec un encombrement réduit de 127cm ce qui vous permettra de la transporter facilement. Les anneaux sont de la marque Fuji de type K (anti-emmêlement qui évitent le bouclage intempestif de la tresse lors des lancers) et sont en Alconite (oxyde d’aluminium renforcé). Nous sommes en présence d’anneaux de bonne facture bien que ça ne soient pas les meilleurs du marché : ceux-ci ont en effet tendance à provoquer un léger bruit lors du passage de la tresse ce qui est un peu dommage. Le porte moulinet est un Fuji TVS ajouré et ergonomique qui accentue le caractère sportif et léger de la canne. Visuellement, la canne est très réussie avec des touches discrètes de violet, signe distinctif de la gamme Prorex. Je l’ai associé au moulinet Daiwa Prorex LT 2017 en taille 4000 qui permet d’obtenir un ensemble bien équilibré et harmonieux visuellement. On regrettera cependant la présence d’un accroche leurre amovible en plastique souple un peu « cheap » qui ne reflète pas la qualité globale de la canne. Ce modèle 802XHRS, destiné à la traque du brochet pour lancer des gros leurres, présente de sacré atouts techniques. Voyons voir maintenant sur le terrain s’ils sont justifiés.

Acheter ce produit au meilleur prix chez nos partenaires

Tout d’abord, Le modèle choisi est le 28-84g mais dans sa version regular (action semi-parabolique). Je le précise car pour cette plage de puissance 28-84g je vous conseille fortement de prendre la version parabolique. En effet, j’ai acquis cette canne pour lancer essentiellement de gros leurres tels que des swimbaits. L’action regular est vraiment idéale pour le confort du pêcheur, vous ressentez moins les vibrations du leurre (crankbait) et aussi moins l’effort de traction pour les gros leurres qui tirent beaucoup (votre bras vous remerciera le soir). La canne est vraiment très efficace pour lancer de gros swimbait de plus de 50g mais j’ai trouvé une certaine limite, notamment avec des leurres de 80g où l’on sent vraiment que nous sommes au maximum de la canne (préférez dans ce cas précis une casting). L’action regular présente cet inconvénient au moment du lancer pour les plus gros leurres car la courbure absorbe une partie de l’effort lors de la phase d’envoi du leurre. On sent que la puissance est à son maximum (Sand eel 80g par exemple) les distances de lancers se réduisent (à partir de 75g environ) alors que le poids du leurre augmente.

 
Au niveau des sensations, pour cette gamme de puissance on est relativement sensible. Je la trouve particulièrement efficace, on ressent bien le leurre toucher le fond et le moindre emmêlement du triple sur la ligne. Du  fait de son action, la canne plie d’abord au niveau du scion avant de plier à sa moitié environ, cela permet d’absorber les plus grosses touches et d’éviter ainsi la décroche de gros poissons durant les combats. Elle conserve néanmoins une excellente réserve de puissance ce qui est agréable. Enfin, je pêche principalement en embarcation avec, pendant des sessions de plus de 5h. C’est une canne qui est relativement confortable, son poids réduit y est pour beaucoup mais aussi sa poignée ergonomique en mousse EVA. Je vous la conseille sans hésiter pour pêcher du bord (244cm c’est efficace en distance de lancer) et pour propulser des leurres de 20g à 70g environ. Si vous souhaitez lancer plus lourd prenez plutôt une casting type Big Bait qui sera plus efficace au-dessus de 70g dans la même gamme de puissance.

Le prix public de cette canne est de 184 euros, c’est assez cher mais vous avez pour ce prix une canne moyen/haut de gamme évoluée et bourrée de technologies. Au regard des performances et malgré sa limite de puissance dans les hauts grammages, je trouve le prix cohérent avec les prestations du produit. Il s’agit d’une canne destiné à pratiquer une animation principalement en lancer/ramener du fait de son action regular. Elle sera donc plus à l’aise avec des swimbaits, des crankbaits ou des shads à ramener en linéaire.

Acheter ce produit au meilleur prix chez nos partenaires

points forts

  • Légèreté
  • Sensibilité
  • Esthétique réussie
  • Action regular efficace

points faibles

  • Accroche leurre peu qualitatif
  • Puissance maximale sur-évaluée

Conclusion

Si vous êtes à la recherche d’une canne légère suffisamment puissante pour propulser des leurres jusqu’à 70g (et non 84 comme annoncé) cette canne est faite pour vous. Elle présente un bon rapport qualité / prix avec de nombreuses technologies intéressantes et une finition irréprochable. Elle est étonnamment sensible et souple pour une canne de cette puissance. Son action regular la destine à une animation en cranking (linéaire) car elle permet d’amortir la traction exercée par les leurres relativement imposants. Privilégiez plutôt tout de même une canne casting au delà de 70g, vous n’en serez que plus à l’aise.