Jerkbait Rapala Twitchin’ Rap

5/5 (1 avis)

Caractéristiques du produit

Voir la fiche de la marque
Taille 12 cm
Poids 53 g
Profondeur de nage 0.6 -1.5 m
Flottabilité Montée lente

Descriptif

Le Jerkbait Rapala Twitchin’ Rap est parfait pour pêcher les carnassiers. Son design classique Rapala® permet une nage fluide et facile à animer. Chaque leurre, testé à la main, garantit une densité parfaite et une descente optimale à l’arrêt. Le profil large du Twitchin’ Rap® glisse à gauche puis à droite juste sous la surface, attirant les prédateurs. Animez-le canne basse pour une nage en « Walking-the-dog » ou canne haute en « Stop&Go » pour imiter une proie se débattant.

RAPALA

Moyenne de la marque

4.8 /5 48 avis
Consulter la page

Description de la marque

Vous êtes le représentant de la marque RAPALA ? Contactez-nous pour gérer et modifier votre profil, recevoir toutes les informations concernant les …

Vidéo de la marque

En attente de la vidéo de la marque
5/51 avis
5
1
4
0
3
0
2
0
1
0
Donner mon avis

Avis vidéos

Avis audios

Trier les avis par :

Avis écrits

5/5

« je recommande »

top, apres 25 ans d’utilisation je n’ai jamais réussi a trouver mieux ailleurs. Testé et réellement approuvé. Foncez les yeux fermes.

signaler

Voulez-vous signaler ce contenu ?

Questions & réponses

Accédez au questions / réponses !

Connectez-vous à votre compte Fish and Test et bénéficiez de nombreux avantages

Notre volonté est de valoriser la liberté de parole. Nous certifions que la totalité des tests n’est soumise à aucun sponsor ou partenaire qui nous rémunère pour la réalisation de ceux-ci.

 

note de la rédaction

sous-notes

construction performances performances / prix

points forts

  • Animations faciles
  • Jerkbait silencieux
  • Leurre en bois d’abashi
  • Triples surdimensionnés

points faibles

  • Armement faible
  • Fragilité de la peinture
Voir la conclusion

Il y a une dizaine d’années, Rapala s’attaquait au marché du jerkbait à brochet aussi appelé pullbait avec le Glidin’ Rap qui a rencontré un certain succès avant l’arrêt de sa production. Alors, quand Rapala ressort en 2021 le Twitchin’ Rap, le leurre a été bien accueilli par la communauté des pêcheurs de brochet. Revenons donc sur ce leurre qui respecte la pure tradition nord-européenne du jerkbait en bois, dans ce test sans langue…de bois.

Type et mesures  :

Modèle testéRapala Twitchin’ Rap
Longueur totale139 mm
Longueur corps128 mm
Largeur20 mm
Hauteur37 mm
Poids55,5 g

Les informations fournies par Rapala sont fiables avec une petite différence de poids facilement explicable par l’utilisation du bois comme matière première qui induit un contrôle plus compliqué du poids final. 

Conception du Rapala Twitchin’ Rap  :

Le poisson nageur Rapala Twitchin’ Rap suit la tradition du jerkbait à brochet en bois. Sa silhouette est donc allongée et aplatie sur les flancs et ne présente aucune bavette. La surface du leurre est totalement lisse et l’on distingue un léger renflement au niveau de la tête. Ainsi, le leurre est extrêmement simple dans sa forme, mais l’on peut remarquer que la queue reste large pour assurer un minimum de résistance malgré la construction en bois de ce leurre.

Matière :

Ce leurre est fabriqué en bois d’abashi, un bois plus dense que le balsa, mais également facile à travailler qui convient à la conception de leurres coulants puisque plus facile à lester. Ainsi, ce leurre respecte la tradition des jerkbaits scandinaves en bois dans un format réduit plus facile à lancer et à animer.  Il possède donc les mêmes faiblesses et en particulier le risque d’infiltration d’eau. Pour cela, il est protégé par plusieurs couches d’apprêt, de peinture et de vernis. Cette finition rend le leurre sensible aux coups de dents des brochets, mais il faudrait tout de même plusieurs attaques avant de voir le blanc des sous-couches, puis l’âme en bois du leurre. Si jamais cela vous arrive, n’hésitez pas à revernir les blessures (un vernis à ongles peut suffire) pour éviter que le bois ne boive l’eau et ne gonfle. Enfin, l’armature inox traversante garantit une solidité compatible avec la pêche des brochets et même des plus gros poissons.

Armement du Rapala Twitchin’ Rap  :

Le Rapala Twitchin’ Rap est armé de deux triples ronds VMC forts de fer. Ils sont de taille #2/0 et sont traités black/nickel contre la corrosion. Si cet armement semble suffisant, j’ai remarqué lors de mes tests une facilité notable à l’ouverture des branches. Il faut donc serrer son frein modérément pour éviter les mauvaises surprises ou bien changer l’armement pour des hameçons plus résistants. 

Offre/finitions :

Le poisson nageur Rapala Twitchin’ Rap est proposé dans une charte couleur de 15 coloris variés, alternants les coloris flashy et neutres, et mêlant des coloris aussi simples que le Perch ,repris à l’Original Floater, aux coloris par impression numérique comme le Live Perch. Bref, de quoi satisfaire tout le monde (ou de frustrer les indécis). Si une seule taille est proposée, le Twitchin’ rap est le grand frère du Twitchin’ Shad et du Twitchin’ Mullet qui sont, eux, en plastique ABS et bruiteurs.  Enfin, les finitions sont simples avec un leurre totalement lisse et des yeux simplement peints et une sensibilité aux coups de dents bien que la peinture résiste plutôt bien aux hameçons.

Acheter ce produit au meilleur prix chez nos partenaires

Explication du test :

Afin d’évaluer les performances du leurre dur Rapala Twitchin’ Rap, je l’ai monté sur la canne casting 13 Fishing Omen black H. J’ai pêché ainsi du bord et en bateau les brochets sur des postes dégagés de faible profondeur en rivière, en canal et en plan d’eau. 

Lancer/animation :

Le Rapala Twitchin’ Rap rejoint la famille des jerkbaits concernant les distances de lancer. Ça part loin et même très loin, sans avoir à forcer. Attention, donc, au casting et aux perruques qui engendrent un risque accru de perte vu les vitesses atteignables au lancer et l’inertie engendrée. Pour les débutants en casting, veillez à desserrer progressivement votre frein de lancer et ce leurre vous permettra de découvrir des capacités de lancer inaccessibles avec la plupart des leurres. Une fois dans l’eau, le leurre coule à la verticale. Il y a trois animations possibles pour ce genre de leurres, le twitchin’ comme son nom l’indique, le jerking et la récupération linéaire. La première consiste à donner des coups de scion brefs, plus ou moins saccadés, pour entraîner le leurre dans une nage en zigzag. La seconde se fait par de grande traction qui donne au leurre une nage en S rapide et provocatrice. Puis, la troisième demande au pêcheur de mouliner et le leurre adopte une nage sinusoïdale. Dans les trois cas, les pauses sont à pratiquer de manière plus ou moins fréquente et prolongée. Le leurre réagit bien et se sent particulièrement bien dans la canne, ce qui en fait un leurre assez facile à prendre en main. Il présente une nage presque dépourvue de rolling, ce qui est assez surprenant pour cette famille de leurres.

Ressenti/efficacité :

Le Rapala Twitchin’ Rap est un jerkbait/pullbait silencieux qui excelle dans la recherche des brochets actifs en eaux claires. Il permet de déclencher les attaques de poissons se méfiant des fortes sonorités à cause de la pression de pêche. La capacité à descendre de ce leurre permet de pêcher des postes allant du haut fond à plus de 6 m de profondeur du fait de sa capacité à faire monter les poissons. Les coloris proposés permettent de s‘adapter aux différentes teintes d’eau et à l’humeur des poissons. Si ce leurre est efficace pour déclencher les attaques des brochets et si son armement surdimensionné permet de piquer un bon nombre de touches, les branches des tripes s’ouvrent facilement et j’ai donc failli perdre un poisson à cause de cela, il convient donc de régler son frein en sachant cela ou bien de les  changer pour éviter les mauvaises surprises.

Conseils d’utilisation pour le Rapala Twitchin’ Rap :

Nous pouvons maintenant passer à quelques conseils pour optimiser l’utilisation du jerkbait Rapala Twitchin’ Rap. Je conseille de le présenter sur une canne courte d’action rapide pour faciliter les animations en twitching et les ferrages rapides. Pour les pêches nécessitant des combats en force avec présence d’obstacles ou d’herbier, il vaut mieux prévoir de changer les hameçons. Sur des postes dégagés, il est possible de conserver les hameçons d’origine en gérant son frein de manière raisonnable. Étant donné les risques d’attaques loupées et d’engamages du fait de la petite taille de ce jerk, il est préférable de monter un bas de ligne en acier ou en titane, car les risques de se faire couper sont particulièrement présents. 

Il est temps de mettre le prix du Rapala Twitchin’ Rap en face de ses performances. Pour un prix de vente conseillé en avril 2024 de 18,90 €, ce jerkbait se place légèrement au-dessus de  la moyenne des prix observés pour ce genre de leurres. Il s’agit d’un leurre de conception simple, mais efficace respectant la tradition des jerks en bois dans une taille accessible à tous. Si l’armement a été pensé pour optimiser les chances de ferrages, il présente des risques d’ouverture sur les gros poissons si le frein est réglé un peu fort.

Acheter ce produit au meilleur prix chez nos partenaires

points forts

  • Animations faciles
  • Jerkbait silencieux
  • Leurre en bois d’abashi
  • Triples surdimensionnés

points faibles

  • Armement faible
  • Fragilité de la peinture

Conclusion

Le leurre dur Rapala Twitchin’ Rap est un jerkbait en bois qui perpétue la tradition des pays nord-européens en proposant une taille modeste pour un jerkbait à brochet. C’est en outre un leurre plutôt facile à animer et la taille des hameçons permet de louper moins de touches. Si la taille de ces hameçons est adaptée à la capture de gros brochets, ils m’ont semblé un peu faibles à l’ouverture et s’ouvrent durant le combat. Enfin, les coloris tiennent bien face aux hameçons, mais sont exposés aux dents des brochets qui ne manqueront pas d’y laisser leurs traces. C’est donc un leurre destiné aux aficionados de la pêche du brochet proposant un poids modéré et un leurre facile à animer.