CANNE SPINNING ZENAQ SNIPE S76X

Tests Carnassiers > Cannes Carnassier

 

 

 

 

Rappel Fishandtest : Les tests sont réalisés avec modestie, simplicité et passion. Notre volonté est de valoriser le partage d'expérience, nous n’avons en aucun cas la prétention de proposer des vérités absolues. Un test, dès lors qu’il est réalisé par un être humain, est en partie subjectif, la perception des choses étant propre à chaque individu. En revanche, nous pouvons vous certifier que la totalité des tests n’est soumise à aucun sponsor ou partenaire, nous prônons en effet la neutralité et la liberté de parole. 

 

 

 

 
Testeur :

Thibault R - Non sponsorisé
 

Usage du Test :
 
Pêche du sandre et de la perche en fleuve et du bar en Atlantique.


Données constructeur :

Spinning - 2 brins - 117cm d'encombrement - 229cm de long - 133g - Puissance : 4/21g - Longueur poignée : 29cm - Tresse : 6/18lbs - P.E 0.6/1.5
 

Données mesurées par le testeur :

229,4cm - 132,5g - 118,3cm d’encombrement - 9 anneaux monopattes - Longueur poignée : 28,1cm - Longueur spigot : 6,8cm - Action Fast

  

  

 

 

 

Au fil de mes rencontres je me suis aperçu que peu de pêcheurs français connaissaient les cannes de la marque Zenaq et qu'encore moins en avaient déjà tenu une en main. Ce fabricant nippon produit pourtant ce qui doit probablement faire partie des plus belles cannes en série jamais créées. Fondée en 1960 au Japon sous le nom de SASAKURA MFG Co., Ltd cette marque n'adopte le nom de Zenaq qu'en 1990 mais produit encore aujourd'hui des cannes Made in Japan entièrement faites main. Elle est distribuée par Way of Fishing en France.
 
Mon choix s'est porté sur la Zenaq Snipe S76X d'une puissance de 4/21g que je souhaitais acquérir pour pêcher le sandre et la perche en Seine du bord. Je l'ai aussi emportée avec moi pendant plus de deux ans en Bretagne, en Belgique, en République Tchèque et au Portugal pour la tester sur la truite, l'aspe, le black-bass, le brochet et le bar. Je vous livre mon ressenti sur cette canne haut de gamme remarquable.

 

 

 

construction

 

 

 

La Zenaq Snipe S76X est une canne spinning exceptionnelle aussi bien au niveau de sa conception que de ses performances. 
 

Commençons par sa protection : elle est livrée dans une housse souple noire sur laquelle est inscrit le logo Zenaq en blanc, rien de bien incroyable mais elle est discrète, solide et protège la canne de la lumière et de la poussière. Cependant, sur cette housse est agrafée une talonnette de garantie qu'il ne faut perdre sous aucun prétexte, elle est indispensable en cas de SAV car elle comporte le numéro de série spécifique de la canne qui la rend identifiable par son constructeur au Japon.

 

 

 

 

 
Très sobre, elle est presque entièrement noire. La Snipe S76X possède un butt en liège sombre surmonté d'un anneau d'aluminium noir gravé Zenaq. Sa poignée et son porte-moulinet Fuji VSS sont faits de mousse EVA haute densité très agréable et douce en main mais aussi relativement hydrophobe ce qui signifie que votre manche ne reste pas trempé pendant des heures après un passage dans l'eau. La bague vissante ainsi que la jonction entre le porte-moulinet et la poignée sont faites d'aluminium. 

 

 

 

 

 
Le nom de la canne et quelques indications concernant ses spécificités sont gravés sur son manche en lettres argentées. Enfin, trois ligatures décoratives de couleur cuivrée surmontent le porte-moulinet directement sur le blank. Objectivement, il n’y a aucun défaut, rien ne dépasse et même le point d’équilibre se situe très exactement au “S” de SNIPE ce qui permet, en y associant un moulinet de 190 à 225g (taille 2500-3000), d’obtenir un ensemble léger et stable.

 

 

 

 

 
Elle mesure précisément 229,4cm et pèse 132,5g. Elle possède un talon assez court de 28,1cm ce qui lui permet d’être utilisée du bord et en bateau bien qu’elle soit un peu longue pour un float-tube. C’est une canne spinning constituée de deux brins presque égaux possédant un encombrement de 118,3cm. Sa puissance annoncée est de 4/21g et celle-ci est parfaitement respectée, c’est suffisamment rare pour le mentionner mais nous y reviendrons plus tard dans les performances. Zenaq annonce qu’elle est capable d’accueillir des lignes comprises en 6 et 18lbs (P.E 06/1.5) c’est-à-dire entre 12 et 20/100 environ. Après plusieurs essais je trouve personnellement qu’elle donne son plein potentiel avec des tresses de 8 à 15/100, au-delà on réduit nettement ses performances au lancer.  

 

 

 

 

 

 
Son blank est constitué d’un carbone haut module d’une qualité remarquable. Le module se compte en tonnes, généralement compris dans le secteur de la pêche entre 18T et 46T maximum car au-delà le carbone est trop rigide. Plus le tonnage est élevé plus la canne est légère, résonante et rapide d’action mais aussi plus cassante… Le module ne définit donc pas la qualité du carbone comme veulent le faire croire certains commerçants mais bien sa résistance à la contrainte, son poids et sa capacité à retransmettre fidèlement ou non les vibrations.

 

 

 

 

 


La Zenaq Snipe S76X possède un blank rigide, léger et résonant. Son action est donc évidemment rapide mais elle m’a agréablement surpris. En effet, j’ai toujours trouvé que les cannes annoncées comme fast étaient soit trop souples soit trop raides… Lors de ma première utilisation j’ai été stupéfait par le parfait compromis qui caractérisait son action : rapide tout en conservant une pointe de souplesse, un pur bonheur. Son emmanchement est un spigot long de 6,8cm, très robuste et qui ne dénature en rien la courbe de la canne.

 

 

 

 

 


Au niveau des anneaux la Zenaq S76X est équipée de Fuji "K" titanium bague SIC. Il s’agit du haut de gamme de Fuji, le célèbre fabricant d’anneaux nippon. Le Titanium est du titane, autrement dit l’un des matériaux les plus solides au monde et la bague est réalisée en Carbure de Silicium (SIC) qui est un matériau léger, très dur et résistant à la corrosion ce qui permet d’éviter l’échauffement des anneaux lors des combats musclés. Parfaitement adaptés à l’usage de la tresse ils possèdent une glisse et une distance de lancer impressionnantes, nous en reparlerons dans les performances. 

 

 

 

 

 
Les anneaux sont au nombre de 9 et tous monopattes, c’est-à-dire fixés par un seul point, leurs ligatures et leurs sous-ligatures sont noires avec des reflets violacés. Réalisées à l’epoxy elles ne présentent aucun défaut et n’affichent aucun signe de faiblesse au fil du temps, même en milieu salin. A noter que le premier anneau mesure 20mm de diamètre et le dernier 4mm ce qui permet d’allier précision et grandes distances de lancer.

 

 

 

 

 


La Zenaq Snipe S76X est de toute évidence un véritable bijou réalisé à la main au Japon qui ne présente aucun défaut de conception. Tout a été pensé et réfléchi pour que le résultat soit soigné, sobre et performant !

 

 

 

performances

 

 

 

La canne possède une action fast qui la destine à l’utilisation de jerkbaits minnow, de leurres souples (shad, grub, slug, craw…), de rubber jigs, de casting jigs et de leurres de surface, chose qu’elle fait à merveille. Ne cherchez pas à user de cuillères tournantes, de crankbaits, de spinnerbaits ou de chatterbaits avec la Snipe S76X car elle n’a pas été créée dans ce but, ces leurres tirent trop dans la canne. Elle est aussi parfaitement adaptée à toutes les pêches dites finesses (pêche à l’insecte, rockfishing, drop-shot, etc…) bien qu’elle soit un peu longue pour les pêches en verticale. Son talon de 28,1cm et sa longueur totale de 229,4cm  la rendent idéale pour pêcher du bord car on gagne en distance de lancer mais il est également possible de l’utiliser en bateau, notamment en mer.

 

 

 

 

 
Comme je l’écrivais précédemment, l’action de la Zenaq Snipe S76X est rapide tout en conservant une pointe de souplesse. J’entends par là que ce n’est pas une trique mais une canne précise et résonante. Il est possible d’imprimer n’importe quelle animation de la manière la plus infime à la plus vigoureuse qui soit, cette canne répondra toujours présente ! Par ailleurs, sa fluidité n’a d’égale que sa distance de lancer. Je l’ai équipée d’une tresse 12 brins en 10/100 et avec j’ai pu lancer des casting jigs de 12 grammes à plus de 80 mètres, c’est tout bonnement excellent. La précision est elle aussi au rendez-vous. La glisse est parfaite et totalement silencieuse. La qualité des Fuji Titanium associée à la sensibilité de la canne permet de ressentir la moindre vibration. Au début j’avais même peur de casser au lancer lorsque je sentais mon nœud de bas de ligne en 16/100 passer dans les anneaux. 

 

 

 

 

 

 
Autant le dire tout de suite si vous ne l’aviez pas compris : cette canne est pour moi un sans-faute, je n’ai jamais vu ça. La résonance a dépassé toutes mes espérances. Lors des pêches à gratter où elle excelle je pouvais savoir sans me tromper si le fond était dur ou mou (et donc d’en déduire sa nature : sable, vase, roche…), si je passais au milieu d’herbiers ou même de ressentir le suivi de certains poissons qui cassaient la régularité de la nage du leurre en linéaire par leur déplacement d’eau. Cela peut paraître incroyable mais avec un peu d’expérience et une tresse de grande qualité c’est tout à fait possible. En interprétant toutes ces informations vous pouvez donc rendre votre pêche plus efficace en vous adaptant aux divers paramètres sur place. Par exemple, lorsque l’on sent qu’un poisson suit, changer le coloris du leurre utilisé peut permettre de déclencher la touche.

 

 

 

 

 

 


En ce qui concerne la sensibilité des attaques je vais tout simplement vous raconter la première touche que j’ai connue avec la Zenaq Snipe S76X. Je pêchais la perche en drop-shot à Paris et à une dizaine de mètres de moi une zébrée a violemment attaqué mon petit leurre souple… La décharge dans ma main fut telle que je crus tout d’abord à un poisson dépassant les 40cm puis que j’évaluais à 35+ durant le combat… Il s’agissait en réalité d’une perche de seulement 20cm. Pour la première fois de ma vie je comprenais enfin le sens du mot sensibilité, j’avais ressenti précisément chaque coup de tête de la petite perche. J’avais déjà utilisé et possédé de belles cannes : des Tenryu, des Smith, des Daiwa haut de gamme, etc. mais jamais quelque chose de semblable à la Snipe de Zenaq.  

 

 

 

 

 

 
L’ergonomie est très agréable et la main enserre parfaitement le porte-moulinet qui s’affine vers le blank pour pouvoir y poser un doigt et donc gagner encore en sensibilité. Les domaines où elle excelle vraiment sont les pêches à gratter du sandre ou du bar et le maniement de petits jerkbaits minnow, comme l’annonce son constructeur. Sa plage de puissance de 4/21g est parfaitement respectée et il est possible d’animer de petits poissons nageurs de 45mm pour la truite aussi précisément que de gros stickbaits pour le bar. 

 

 

 

 

 

 
Au fil de mes voyages j’ai pu la confronter aux brochets des Pays-Bas (même si elle n'est pas faite pour cela), aux black-bass du Portugal, aux grosses truites de République Tchèque et aux aspes de la Loire. Il m’est également arrivé de prendre par hasard des carpes et des silures avec. Cette canne est donc nerveuse et résonante mais qu’en est-il de sa puissance ? Alors là aussi j’ai été époustouflé (et je pèse mes mots) : sa réserve de puissance est tout simplement gigantesque et pour ne vous donner qu’un exemple j’ai réussi à sortir sans ressentir la moindre faiblesse de sa part un silure de plus de 1,40m… Le combat a duré 45 minutes (bas de ligne en 18/100 oblige) mais la Zenaq n’a pas bronché. Vous pouvez brider à peu près n’importe quel poisson (pour sa plage de puissance) sans effort car tel le roseau elle plie mais ne rompt pas.

 

 

 

 

 
Mes conseils d’utilisation seront bien entendu de l’équiper d’une tresse de bonne qualité en 8 brins ou plus comprise entre 8 et 15/100. Au niveau du moulinet privilégiez une taille 2500 ou 3000 (190 à 225g environ) pour obtenir le meilleur équilibre possible.

 

 
La Zenaq Snipe S76X est la plus belle canne de série que je n’ai jamais eue en main. Ses performances sont à la hauteur de sa construction, c'est un véritable sans-faute.

 

 

 

rapport performances / prix

 

 

Vendue au prix de 639 euros je ne pouvais pas lui accorder cinq étoiles. C'est une somme énorme même pour une canne de cette qualité, surtout lorsque l'on sait qu'elle se vend aux alentours des 400 euros au Japon. La Zenaq Snipe S76X est néanmoins un véritable concentré de technologie qui a été pensé et travaillé pour donner les meilleurs résultats possibles au bord de l'eau. 
 
Je n'ai pas pour habitude d'être aussi élogieux mais objectivement, aussi bien du point de vue des performances que de la conception, il n'y a rien à redire. Cette canne spinning se destine à un public expérimenté, aux amoureux des pêches fines du bar et du sandre qui souhaitent évoluer dans leur pratique. Dotée d'une action fast elle est sensible, puissante et précise mais le prix en rebutera hélas plus d'un.

 

 

 

POINTS FORTS

POINTS FAIBLES

CONCLUSION