PINCE MULTI-FONCTIONS LEATHERMAN SUPER TOOL 300

Tests Carnassiers > Accessoires

 

Rappel Fishandtest : Les tests sont réalisés avec modestie, simplicité et passion. Notre volonté est de valoriser le partage d'expérience, nous n’avons en aucun cas la prétention de proposer des vérités absolues. Un test, dès lors qu’il est réalisé par un être humain, est en partie subjectif, la perception des choses étant propre à chaque individu. En revanche, nous pouvons vous certifier que la totalité des tests n’est soumise à aucun sponsor ou partenaire, nous prônons en effet la neutralité et la liberté de parole. 

 

 
Testeur : Julien E - Non sponsorisé


Usage du Test : Pêche de la truite et des carnassiers  


Données constructeur : Longueur pliée : 11.4cm - Dépliée : 18cm - 19 outils - 272g

 

 
Lors de mes sessions de pêche (qui s’associent souvent une randonnée, notamment pour la truite en montagne), j’ai eu l’envie d’acquérir un objet à la fois utile et esthétique : la pince multifonctions. J’ai donc décidé d’investir, car c’est un objet que l’on achète, théoriquement, qu’une fois dans une vie, comme un bon couteau ou une paire de jumelle. Je me suis tourné tout naturellement vers la marque américaine Leatherman, véritable créateur de la pince multifonctions qui s’est inspiré des couteaux suisses, en y intégrant une pince robuste. Je vais donc vous présenter le test de l’une de leur nombreuses pinces disponibles sur le marché, la Super Tool 300.

 

 

Construction

 

Cette pince multifonctions Leatherman Super Tool 300 est livrée dans un étui en cuir fabriqué au Mexique. Une fois la pince sortie, la première impression correspond à la grande notoriété de la marque, une qualité tout simplement incroyable s’en dégage. C’est lourd, il n’y a pas de jeu et l’épaisseur des éléments contribue à cette sensation de robustesse, au détriment du poids. Car effectivement, cette pince est relativement lourde pour sa taille : 272g ! 

 

 

Visuellement, elle est tout simplement parfaite, fabriquée en acier inoxydable sans aucune trace de défaut d’usinage ou de frottement. Il reste un peu de lubrifiant en surface mais rien de bien méchant. Je tiens à préciser que le métal n’a subit aucune trace de rouille que ce soit en mer ou en eau douce. Je vais vous présenter en détail les éléments de cette pince qui se décompose en trois parties :

- La pince, avec un bec de 6cm de longueur, usinée dans la masse qui est très robuste. Elle dispose de lames tranchantes amovibles pour les changer ou les affûter (chose plutôt rare de nos jours) ce qui montre bien l’envie du fabricant de faire durer sa pince dans le temps.


- Le premier côté dispose d’un couteau à dents, d’une scie, d’un décapsuleur, d’un tournevis plat et d’un tournevis cruciforme.


- Le deuxième côté dispose d’un grand couteau lisse de 7cm, d’un petit couteau lisse, d’un tournevis plat large, d’un tournevis plat fin et d’une grande lime avec une encoche au bout.

 
 

 

De plus, les manches de la pince sont gradués et une fois la pince dépliée à plat, vous pourrez obtenir une règle de 22cm. Vous l’aurez compris c’est une pince qualitative très complète pour les activités en extérieur mais est-elle vraiment compatible pour une utilisation à la pêche ?

 

 

Performances

 

Tout d’abord, le décimètre (de 22cm exactement) intégré sur les poignées vous sera bien utile pour mesurer vos truites car la maille (en montagne) va de 18cm à 21cm. C’est encore une fois robuste, gravé directement dans la masse. L’élément principal, la pince, est elle aussi très robuste et de qualité. Vous pouvez sertir des sleeves simples avec, sans aucun problème, elle permet de serrer fortement comme une pince d’électricien. Les manches sont recourbés pour une ergonomie parfaite et vous ne vous ferez pas mal aux mains lors du serrage. Vous pouvez aussi vous en servir comme dégorgeoir pour le carnassier grâce à son bec suffisamment long mais un peu large pour les petites truites. Elle m’a servi aussi pour redresser de gros hameçons tordus de façon déconcertante là où une simple pince comme la RCD rapala a vraiment du mal. 

 

 

Concernant la coupe, les lames interchangeables en acier CM154 à duretés élevées, elles ne feront qu’une bouchée de vos fluorocarbones mais ne couperont hélas pas la tresse. Pour cela, préférez le grand couteau qui taille comme un cutter et coupe facilement toutes les tresses. Le dernier outil utile pour la pêche est la lime qui vous permettra d'affuter vos hameçons. Leatherman a le soucis du détail et pour récupérer les outils du manche, l’ergonomie est parfaite avec de grandes encoches et des boutons poussoirs à l’extérieur permettent de les décaler légèrement pour faciliter leur extraction ! Enfin, ces mêmes boutons permettent de verrouiller les outils en position ouverte, une sécurité appréciable pour ne pas se refermer le couteau sur les doigts par exemple. 

  

 

Passons maintenant aux défauts lié à l’usage. Tout d’abord l’étui est de mauvaise qualité et dénote avec la qualité de l’outil. Le cuir, enfin si on peut appeler ça du cuir, marque très vite : il plisse et marque facilement au contact de la pince quand on le ferme. Leatherman propose un étui « premium » plus qualitatif en supplément mais c’est dommage car vu le prix il devrait être livré avec. Ensuite le deuxième défaut de cette pince est son impossibilité à l’ouvrir d’une seule main et ça, quand on pêche, cela vous oblige à poser votre canne ou votre prise par terre avec les risques que cela représente suivant la situation...

 

 

Rapport performances/prix

 

Cette pince est proposée au prix de 124.90 euros et garantie 25 ans. Honnêtement cette pince vaut son prix même si Leatherman aurait du proposer son étui premium qui est hélas vendu séparément (21.90 euros tout de même). Elle permet d’effectuer beaucoup de choses au quotidien, en randonnée, à la pêche, tout cela dans un étui de 12cm seulement. Cependant, si vous souhaitez acquérir cette pince exclusivement pour la pêche, je ne vous la conseille pas, prenez plutôt une pince à sleeve, un ciseau et un mètre même si vous perdez l’avantage du gain de place... Et cela vous coûtera moins cher. 

 

 

POINTS FORTS

POINTS FAIBLES

CONCLUSION