TÊTE PLOMBEE REINS AJI RINGER JIG HEAD

Tests Carnassiers > Accessoires

 

 

 

Rappel Fishandtest : Les tests sont réalisés avec modestie, simplicité et passion. Notre volonté est de valoriser le partage d'expérience, nous n’avons en aucun cas la prétention de proposer des vérités absolues. Un test, dès lors qu’il est réalisé par un être humain, est en partie subjectif, la perception des choses étant propre à chaque individu. En revanche, nous pouvons vous certifier que la totalité des tests n’est soumise à aucun sponsor ou partenaire, nous prônons en effet la neutralité et la liberté de parole.

  

  

  

  

  

Testeur :
 
Elie B - Non sponsorisé
 
  

Usage du Test :
 
Pêche du chinchard au Sud Ouest de la Bretagne
 
  

Données constructeur :  
 
 Taille 4 pour 1,5 et 2,5 g pour les modèles testés

  

  

  

  

  

  

La marque nippone Reins est bien connue de tous les pêcheurs français notamment grâce au fameux Rockvibe Shad. Distribuée dans l’hexagone par Babylon Fishing, la firme propose également une gamme de plusieurs têtes plombées dont l’Aji Ringer Jig Head. Ce modèle fera l’objet de ce test qui s’est déroulé en milieu salé.

 

 

 

construction

 

 

 

La tête plombée Reins Aji Ringer Jig Head est, comme son nom l’indique, destinée à la pêche du chinchard (aji en japonais). Ses caractéristiques physiques sont en adéquation avec son nom. De plus elle porte le même nom qu’un leurre souple de la même marque, l’Aji Ringer de chez Reins.

  

Cette tête plombée possède une forme de coque de bateau c’est à dire une forme en triangle vu de l’avant et un profil en V dessous ainsi qu’une surface complètement plane sur la face supérieure. Cette forme atypique va lui donner un caractère planant. Petit point faible, on ne retrouve pas d’inscription sur le plomb indiquant la masse de la tête plombée. C’est dommage que la marque n’y ait pas pensé car on s’y perd vite une fois plusieurs grammages de têtes mélangés.

  

 

 

 

 

Le lest de la Jig Head est composé d’un alliage de plomb et de tungstène ce qui lui confère une grande résistance aux chocs. Parfois sur certains modèles de têtes plombées, un jeu se crée entre l’hameçon et le lest. Cela est généralement dû au fait qu’il est fait uniquement en plomb qui est un métal relativement mou et qui travaille avec le temps. Ici il n’en est rien grâce à ce mélange qui rend, de plus, la plombée plus compacte.

 

Le plomb de cette Aji Ringer est malheureusement non coloré. C’est un point fort lorsque les chinchards sont difficiles mais il est vrai que ce poisson affectionne la couleur, la phosphorescence ou encore la fluorescence. Il aurait été donc intéressant de proposer une gamme colorée afin d’améliorer l’attractivité de la combinaison tête plombée - leurre souple.

  

 

 

 

 

L’Aji Ringer Jig Head est déclinée en plusieurs masses allant de 0,6 grammes à 3,5 grammes et ceci en 8 références. De plus on retrouve 3 tailles d’hameçons: 4, 6 et 8. Bref, un choix large pour permettre de s’adapter à différentes tailles de leurres (2,5 à 7,5 centimètres) et ainsi que différentes conditions de pêche.

 

Parlons maintenant de l’hameçon qui équipe cette tête plombée. Il provient des usines de chez Katsuichi Decoy. Il est très fin de fer mais ne se tord pas si facilement. Cela évite d’abîmer les chinchards qui sont des poissons à la bouche fragile. Toutefois il m'est arrivé de casser l’hameçon à force de soulever des gros ajis après plusieurs sorties poissonneuses. Cet armement possède une hampe courte au profil rond et une pointe au profil plat. Ce profil particulier améliore la pénétration au moment de l’attaque sachant que le fer de cet hameçon est déjà fin et le piquant est extrêmement bon. Autant dire que le poisson se pique de lui-même ! Concernant la finition de cet hameçon elle est black nickel et d’une grande résistance à la corrosion même quand je ne rince pas à l’eau douce mes têtes plombées. Ce que je ne vous conseille évidemment pas !

  

 

 

 

 

À noter qu’on ne trouve pas d’ergot pour maintenir le leurre sur la hampe de l’hameçon. Cela est sûrement dû au fait que cette tête soit destinée à être montée avec un finess qui est leurre au profil fin et qui se déchirerait rapidement s’il y en avait un.

 

L’Aji Ringer Jig Head est dotée d’une conception technique et solide mais qui possède des points faibles tout de même comme une casse intempestive pouvant intervenir après plusieurs sessions fructueuses ou le manque de coloris fluorescents.

 

 

 

 

performances

 

 

 

La pêche du chinchard nécessite l’utilisation d’un matériel dédié à cette technique. C’est pourquoi j’ai utilisé l’Aji Ringer Jig Head avec une canne de 243 centimètres et de puissance 3-10 grammes. L’action de cette canne est très douce pour ne pas déchirer la bouche des chinchards lors du combat. Je l’ai équipée d’un moulinet en taille 2500 garni de tresse en 10 centièmes.

  

 

 

 

 

Pour ce test j’ai décidé d’utiliser les versions 1,5 grammes et 2,5 grammes équipées d’hameçon en taille 4. Ce sont les deux grammages qui me conviennent pour pêcher de 1 à 3 mètres de profondeur en fonction du vent et du courant présents sur mes zones de pêche. L’hameçon de taille numéro 4 permet à la pointe de ce dernier d’être suffisamment sortie des leurres pour mieux piquer le poisson.

  

Comme je l’ai dit dans la partie construction, le lest de cette jig head (tête plombée en anglais) est compact ce qui permet d’envoyer les leurres loin et de proposer des tout petits leurres relativement plombés.

  

 

 

 

 

Les deux modèles d’Aji Ringer Head que j’ai utilisés m’ont permis de pêcher avec des leurres de 4 à 7 centimètres. J’ai majoritairement utilisé des finess avec cette tête. En effet après de nombreux essais je trouve qu’elle prend tout son sens à être utilisée avec des leurres sans paddle notamment l’Aji Ringer Pro. Je l’ai aussi utilisée avec des shads auquel elle procure un rolling prononcé mais je ne la trouve pas optimale. De plus une autre particularité qui montre qu’elle est destinée aux leurres fins est que son hameçon possède une hampe courte ce qui permet de donner une grande souplesse au leurre.

  

 

 

 

 

Cette Aji Ringer permet d’animer les finess de deux manières. La première consiste à récupérer doucement de manière linéaire le leurre, canne basse pour prospecter une couche d’eau précise. La seconde est ma préférée. Je laisse descendre l’ensemble tête + leurre, j’anime avec quelques twitchs (petits coups de canne successifs) puis je fais une pause assez longue pour laisser le leurre planer vers le fond. En effet la forme d’avant en coque bateau que possède le dessous de cette tête plombée lui permet d’être extrêmement planante dans l’eau. De plus le méplat présent sur le dessus de la tête permet de la faire nager de droite à gauche lors des twitchs ! Attention à la pause, c’est souvent à ce moment-là que les chinchards décident d’attaquer le leurre donc soyez attentif. En effet, la touche peut être nette comme très subtile !

  

 

 

 

 

L’Aji Ringer Head a montré tout son potentiel à pêcher le chinchard à l’aide de finess lors de ce test. C’est presque un sans-faute ! 

 

 

 

rapport performances / prix

 

 

A presque 8 euros le paquet de 5 unités l’Aji Ringer Jig Head n’est clairement pas adaptée à toutes les bourses. Il est vrai qu’elle est construite avec des matériaux solides comme par exemple son hameçon qui provient des usines Katsuichi Decoy. Un paquet pourra donc tenir aisément une saison comme plusieurs suivant votre fréquence de pêche. De plus étant donné que le chinchard est un poisson de pleine eau, on ne risque pas d’accrocher la tête plombée au fond et de la perdre bêtement. Ses performances sont à la hauteur de sa construction lorsque qu’on l’utilise avec des leurres souples de type finess. Bref, c’est une tête plombée très efficace dont le prix peut refroidir plus d’un pêcheur.  

 

 

 

POINTS FORTS

POINTS FAIBLES

CONCLUSION