CANNE CARNASSIER TENRYU INJECTION SPV 6.0 H

Tests Carnassiers > Cannes Carnassier

 

 

 

Rappel Fishandtest : Les tests sont réalisés avec modestie, simplicité et passion. Notre volonté est de valoriser le partage d'expérience, nous n’avons en aucun cas la prétention de proposer des vérités absolues. Un test, dès lors qu’il est réalisé par un être humain, est en partie subjectif, la perception des choses étant propre à chaque individu. En revanche, nous pouvons vous certifier que la totalité des tests n’est soumise à aucun sponsor ou partenaire, nous prônons en effet la neutralité et la liberté de parole.

  

  

  

 

Testeur:
 
Hugo B - Non sponsorisé
 
 

Usage du Test :
 
Pêche des carnassiers en verticale en lacs de barrage et en fleuves.

  

Données constructeur :  
  

Longueur : 183 cm 
Encombrement : 183 cm (monobrin)
Puissance : 14 - 42g
Poids : 118g

   

  

 

  

La marque nipponne Tenryu est connue par la quasi-totalité des pêcheurs d’eau douce et de mer. En effet, qui n’a jamais été intrigué par ces cannes de couleur rouge vif
Distribuée par le groupe Ultimate Fishing, elle dispose d’une certaine notoriété. La très haute qualité des produits, leur prix particulièrement premium et leur célèbre garantie à vie ont contribué à forger cette réputation.
Étant, comme vous le savez probablement déjà, passionné par la pêche des carnassiers en verticale, j’ai décidé de me pencher sur un modèle en particulier. J’étais à la recherche d’une canne puissante, permettant de pêcher avec des leurres de belle taille et de combattre tous types de carnassiers sereinement.
Mon choix s’est donc orienté vers la Tenryu Injection SPV 6.0 H. Je vais aujourd’hui vous livrer mon ressenti concernant ce très haut de gamme dont j’attendais beaucoup !

 

 

 

CONSTRUCTION

 

 

Spécifications constructeur :
 
Tenryu propose deux cannes spinning dans sa gamme spécifique à la verticale : l’Injection SPV 6.0 MH et la SPV 6.0 H. La seule donnée différente entre ces deux modèles est la puissance : l’une est une MH (Médium High) et l’autre une H (High).
 
La 6.0 H est constituée d’un seul brin (monobrin) et mesure 183 cm de long. La puissance affichée par Tenryu est 14 - 42 g pour un poids total de 118 g.

  

   

 

 

Le blank :
 
Commençons par le design qui, comme pour la quasi-totalité des Tenryu, ne passe pas inaperçu ! En effet, ce dernier est de couleur noire, sur le premier tiers, juste au-dessus du porte-moulinet. Quant aux deux autres tiers, ils sont d’une couleur rouge vif atypique et propre à la marque. Il faut avouer que l’esthétique  frappe l’œil de chaque pêcheur comme un véritable bonbon.
 
Nous retrouvons sur la partie basse du blank l’inscription « Tenryu Injection SPV 6.0 H » inscrite en gris clair. 
 
Du point de vue de la construction et de la composition du blank, je ne vais pas rentrer dans les détails incompréhensibles affichés la plupart du temps par les constructeurs. Mais ce qu’il faut savoir c’est que le blank de l’Injection SPV 6.0 H est obtenu par l’alliage de fibres de carbone très haut module et de fibres de verre. La composition (donnée par le constructeur) est 85% de fibres de carbone pour 15% de fibres de verre. L’utilisation de tels matériaux permet d’obtenir une canne ayant un poids plume : 118 grammes !

Tenryu a réussi à trouver l’alliage parfait entre légèreté du blank, sensibilité et puissance. L’action de cette 6.0 H peut se définir comme étant de pointe puisqu’en action de pêche, seul le dernier tiers de la canne a tendance à se courber. Cette action permet de conserver une véritable réserve de puissance lors des combats les plus musclés.

  

  

 

 

Les anneaux :
 
L’Injection SPV 6.0 H se destinant à des pêches exclusivement verticales, le constructeur a fait le choix d’utiliser des anneaux particulièrement rapprochés du blank. Ainsi, nous en retrouvons de très petite taille collés au blank. Cela a pour but d’augmenter la sensibilité lors des touches. Le premier anneau est positionné particulièrement bas et est d’un faible diamètre (par rapport à d’autres modèles spinning). Cela peut déstabiliser au départ mais on comprend rapidement l’avantage d’une telle configuration : la sensibilité.
 
Plus techniquement, on retrouve (de haut en bas), 4 anneaux classiques en pointe et ensuite 3 anneaux tripattes. Tous sont des Fuji SIC qui, grâce à leur bague en Silicium de Carbone, limitent au maximum les frottements et maximisent la sensibilité et la glisse du fil. 

  

  

 

 

La poignée et le porte-moulinet :
 
Pour un maintien optimal de la canne, que ce soit en « porte-plume » ou de façon classique, la poignée de la canne doit être courte. Et c’est le cas ici. Cette mousse EVA noire de haute qualité permet de pouvoir la tenir des heures durant avec confort et fermeté. 
 
Concernant le porte-moulinet, il s’agit d’un produit de marque Fuji qui dispose d’une bague se vissant par le bas et permettant un parfait maintien du moulinet. Je n’ai constaté aucun problème de desserrage. 
 
Le seul petit bémol dans la construction est l’absence d’accroche-leurre. Certes il s’agit d’un détail mais j’apprécie de pouvoir accrocher ma tête plombée à la canne lorsque je termine ma sortie de pêche ou effectue une pause.

  

  

 

 

 

 

En définitive, l’Injection Tenryu SPV 6.0 H dispose d’une construction tape à l’œil en apparence mais particulièrement qualitative. Son blank ultra sensible, léger et puissant associé à des anneaux Fuji SIC et à une poignée courte font que cette canne répond parfaitement au cahier des charges de la pêche à la verticale. On regrettera simplement l’absence d’accroche-leurre.

 

 

 

PERFORMANCES

 

 

J’utilise cette canne avec un moulinet en taille 1000, de façon à ne pas trop alourdir l’ensemble. Et j’opte pour une tresse allant de 0,12 mm à 0,14 mm selon le milieu et les carnassiers recherchés. En bas de ligne, j’utilise bien évidemment du fluorocarbone allant de 0,20 mm à 0,35 mm en fonction de la saison et des poissons traqués.

 

  

 

Action de pêche et usage :
 
La conception de l’ Injection SPV 6.0 H donne tout de suite le ton : c’est une canne pour la verticale. J’insiste là-dessus car bon nombre de pêcheurs aiment disposer d’un modèle polyvalent. Ici, Tenryu a pris le parti de concevoir une canne dédiée à la verticale et rien d’autre. Ce qui à mon sens n’est pas plus mal car cela permet d’avoir un outil extrêmement performant pour l’usage que l’on veut en faire. La taille du premier anneau empêche de jeter convenablement des leurres mais permet de les faire glisser jusqu’au fond avec précision.
 
L’action peut être qualifiée de pointe puisque lors des combats avec les carnassiers, seul le dernier tiers travaille. Même si, sur les quelques beaux spécimens que j’ai eu la chance d’attraper, elle semblait plus progressive. 

  

  

 

 

Conditions d’utilisation :
 
Que ce soit en fleuve ou en lac, elle s’adapte parfaitement. Pratiquant la pêche à la verticale en float tube 90% du temps et en bateau sinon, je dois avouer qu’elle est agréable dans toute configuration. Avec sa petite taille et son talon court, j’ai particulièrement apprécié le confort qu’elle procure lors de sessions intensives en float.

  

  

 

 

Sensibilité :
 
La pêche en verticale nécessite une grande résonance du blank et sur ce point j’attendais beaucoup de l’Injection SPV 6.0 H. Et j’ai été conquis. La détection du fond est parfaite, on peut même connaître le substrat. Et cette caractéristique, on la retrouve également lors des touches. La moindre sollicitation nous envoie une décharge dans le poignet. On distingue même avec une facilité déconcertante les touches des poissons blancs qui viennent heurter le fil lors de nos dérives. 
 
J’ai utilisé l’Injection avec plusieurs types de leurres souples (finess, shads, grubs, ...) allant de 5 à 8 pouces et différentes formes de têtes plombées avec différents grammages. Et je dois avouer avoir été bluffé de si bien sentir les vibrations des shads ou des grubs. Et lorsqu’on utilise un finess, on sent le leurre évoluer en planant au-dessus du fond. La sensibilité et la résonance de cette canne sont de véritables atouts. 

  

  

 

 

Puissance :
 
Tenryu annonce une puissance allant de 14 à 42 g, ce qui me semble être une fourchette plutôt en phase avec les capacités réelles de la canne. Pour ma part je définirais la puissance optimale de 18 à 45 g. Je trouve qu’en utilisant des combos tête plombée + leurre de 14 g, la 6.0 H est trop raide et ne permet pas d’exploiter sa résonance au mieux. Et au-delà d’un combo de 45 g, la pointe aura tendance à plier. 

  

  

 

Aptitudes au combat :
 
J’ai eu la chance d’attraper de nombreuses espèces avec elle : perches, brochets et sandres. 
 
Certains carnassiers sont plus combatifs que d’autres et nécessitent une réserve de puissance conséquente. Mais sur ce point, on peut dire que la Tenryu SPV 6.0 H est polyvalente. On peut prendre du plaisir sur les perches de tailles moyenne (30 cm) même si le plaisir est décuplé sur les gros poissons.
 
La réserve de puissance reste néanmoins importante puisque j’ai leurré quelques très beaux spécimens comme un sandre de 80cm et la canne n’a pas bronché et m’a permis de combattre sereinement ce poisson en étant en position de force. L’action de pointe, progressive au combat, permet d’encaisser les coups de tête des poissons afin d’éviter les décroches.

  

  

 

 

En résumé, l’Injection SPV 6.0H est une canne « miroir ». Elle retranscrit au pêcheur les moindres informations quant à la structure du fond des milieux pêchés, les touches et l’évolution du leurre dans la couche d’eau. Sa résonance et sa réserve de puissance permettent de ferrer les poissons de façon instantanée et de sortir victorieux de la totalité des combats (si on utilise le matériel adéquat). Sur l’eau, je n’ai strictement rien à lui reprocher. Elle est redoutable pour les pêches verticales dites « fortes ».

 

 

RAPPORT PERFORMANCES / PRIX

 

 

La Tenryu Injection SPV 6.0 H est affichée au prix de 599 euros. Un prix particulièrement élevé pour une canne à pêche. Certes ce tarif peut rebuter plus d’un acheteur et à juste titre. Mais pour le pêcheur désireux de disposer d’une canne technique, spécialement conçue pour la verticale et garantie à vie (contre les défauts de construction), il peut se justifier en partie. Elle est bien conçue, sensible, légère et résonnante à souhait. Pour ma part, j’aurais simplement aimé disposer d’un accroche leurre sur le blank. 
Il faut tout de même avouer que l’investissement est particulièrement important et que nous aimerions tous que Tenryu propose des prix légèrement plus bas. Car même si les prestations de cette canne sont parfaites en action de pêche, d’autres marques font, à quelques détails près, des produits tout aussi qualitatifs à des prix inférieurs. Le prix de la garantie à vie justifie-t-il l’écart de prix ? À vous d’en juger.

 

 

 

POINTS FORTS

POINTS FAIBLES

CONCLUSION