CANNE SPINNING IODA BLUE LINE S70H

Tests Carnassiers > Cannes Carnassier

 

Rappel Fishandtest : Les tests sont réalisés avec modestie, simplicité et passion. Notre volonté est de valoriser le partage d'expérience, nous n’avons en aucun cas la prétention de proposer des vérités absolues. Un test, dès lors qu’il est réalisé par un être humain, est en partie subjectif, la perception des choses étant propre à chaque individu. En revanche, nous pouvons vous certifier que la totalité des tests n’est soumise à aucun sponsor ou partenaire, nous prônons en effet la neutralité et la liberté de parole.

 

  

Testeur :

Fabrice L - Non sponsorisé

 

Usage du Test :

Pêche des carnassiers

 

Données constructeur :

 Longueur : 213 cm

 1 + 1 brins : Scion 185 cm + talon + rajout possible au talon

 Action : Fast

 Poids : 190 g

 Puissance : 20 - 80 g

 

Données mesurées par le testeur :

Longueur : 217 cm sans le rajout

1 + 1 brins : Scion 186 cm + talon 38,5 cm + rajout possible de 12 cm au talon

Poids : 188 g sans le rajout et 230g avec.

  

 

Ioda est une marque française fondée par Astucit en 2012. Elle a été spécialement créée pour la pêche aux leurres en eau douce comme en mer. On y trouve tout ce qu'il faut pour pêcher dont une gamme très complète de cannes comme celle qui fait l'objet de ce test : La Blue Line S70H.

 

 

CONSTRUCTION

 

Ioda a plusieurs gammes de cannes suivant votre budget. Sa série Blue Line est la plus complète. Pour le brochet avec des gros leurres, type Big Baits, tout en continuant à pêcher en spinning, la S70H est la plus forte et le plus adaptée. Ce qui est intéressant aussi ici, c'est sa configuration en 1+1 brins c'est-à-dire avec un scion entier (à la différence des cannes classiques en deux brins égaux qui sont donc coupées en deux) et le talon. Ainsi, votre canne mesure 1,86m au lieu de 2,17m si vous séparez les deux morceaux tout en conservant les qualités du blank. Une monobrin permet aussi cela mais peu existent en spinning avec cette puissance.

 

 
Détaillons un peu les caractéristiques techniques cette Blue Line :

Comme toutes les cannes de cette série, le blank est en carbone Toray T40 qui est une carbone japonais de très haute qualité. Les anneaux sont des Fuji K Anti Tangle (destinés à limiter les emmêlements). Il y en a 8 sur cette S70H, tout comme sur ses deux petites sœurs que sont la S70M et le S70MH. L'anneau de tête est un Fuji SIC. Le porte-moulinet est aussi un Fuji puisque c'est le modèle SKSS-ASH. Il est de type Skeleton c'est-à-dire épuré afin de gagner du poids et permettant un contact plus direct avec le blank (enfin indirectement ici puisque ce n'est pas une monobrin). Autant le dire tout de suite, on aime ou on n'aime pas. Avant de l'acheter, essayez de tester en action de pêche afin de ne pas être déçu si cela vous déplaît. On gagne en sensibilité mais le confort n'est pas toujours au rendez-vous par rapport à une poignée mousse ou liège. À vous de voir, personnellement j'aime beaucoup. À noter également l'extension de talon de 12 cm dont je détaillerai l'usage dans la partie Performances. Pour le reste, c'est de la mousse EVA de haute densité.

 

 
Au premier abord, lorsqu'on reçoit cette canne, il se dégage une impression de simplicité. On sent qu'il n'y a pas de fioriture, on va à l'essentiel. Pas de joli plastique qui brille ou de petite décoration dorée. C'est mat et brut. Ioda a cette volonté dans son cahier des charges : Les blanks ne sont pas poncés, les cannes épurées au maximum. Ce qui est privilégié ici c'est l'action et le gain de poids. La housse fournie est simple, souple mais fonctionnelle et permet de transporter tous les morceaux en toute sécurité. Attention elle n'est pas rigide, cela ira en voiture mais pas dans la soute d'un avion ! Toutefois, deux choses me posent problème avant même de l'utiliser : Pas d'accroche-leurre, ce qui n'est pas grave mais dommage et surtout l'anneau de tête me paraît petit. Plus petit que ceux de mes cannes M et ML d'une autre marque. Nous allons voir dans la suite de ce test que cela va se révéler gênant

 

 
La canne Ioda Blue Line S70H est une canne à l'esthétique simple qui vise l'efficacité en proposant un blank et des équipements de qualité sans s'embarrasser du superflu. Amateur de beaux bijoux, dommage pour vous. La construction est indéniablement de qualité mais le très faible diamètre de l'anneau de tête pose question.

  

PERFORMANCES


Pour simplifier la lecture de ce test, je vais séparer cette partie Performances en 3 :


- Agrément :

188g cela peut paraître lourd, surtout quand on est habitué à des fleurets d'à peine 100g en spinning mais c'est un poids tout à fait normal, voire même en-dessous de la moyenne des cannes de cette puissance. Surtout que le moulinet avec lequel vous la couplez est de bonne taille et donc d'un poids conséquent aussi. Pour ma part, je l'ai associée avec un Daïwa Exceler LT en taille 4000. L'ensemble dépasse les 400g mais j'ai pu faire des sessions de plusieurs heures sans trop de souci. Une petite pause de temps en temps mais elle est plutôt maniable pour une canne aussi forte. La poignée Skeleton ne m'a posé aucun souci et est bien agréable, pour une poignée de ce type. En configuration classique, le talon arrive quelques centimètres avant le coude ce qui permet une utilisation en float tube par exemple. Avec le rajout de 12 cm, c'est un peu plus lourd mais on ne le sent pas trop car cela modifie la position du centre de gravité vers l'arrière. Je l'ai trouvé pratique dans les grandes rivières avec du courant pour pêcher en calant la Blue Line entre mes côtes et mon coude. Sinon, je ne l'ai pas utilisé car c'est moins pratique pour animer.

 

 
- Lancer/Puissance :

Les distances et la précision lors des lancers sont très satisfaisants. L'action Fast annoncée par le constructeur est tout à fait cohérente, tout comme la plage de puissance de 20 à 80g qui me paraît parfaitement respectée. J'ai pu utiliser des cuillers, des leurres souples, des swimbaits, du Buster Jerk sans sentir de limite avec un de ces leurres. Et lorsque j'ai utilisé un leurre souple de 15g, la pêche a été possible aussi. En-dessous, vous ne sentirez pas grand-chose. Dépasser les 80g est aussi envisageable, tant que ça n'est que ponctuel. Le principal problème des lancers vient de l'anneau de tête, comme je l'avais pressenti en recevant la canne. Pour pêcher avec des leurres lourds, il faut une ligne solide. J'ai donc commencé par mettre une tresse de 20/100 et un fluorocarbone d'environ 50/100 (ce qui est peu au brochet) en bas de ligne. Malgré tous les types de nœud, (comme le Peixet, le Albright et le FG, considéré comme le plus fin possible) rien n'y a fait. Le très faible diamètre de cet anneau empêche son passage et donc le lancer. Dire que cela ne passe pas du tout serait faux mais il y a de gros frottements et donc une distance de lancer très réduite et une précision nulle. J'ai été obligé de prendre une nouvelle tresse en 15/100 et un bas de ligne en 40/100. Au besoin, rajoutez 20-30 cm en titane, acier ou en fluoro de 80/100 pour éviter les coupes,tant que cette dernière partie ne pénètre pas dans les anneaux. J'aurais peut-être pu rajouter 2 ou 3 centièmes mais pas plus. Avec une tresse est de qualité, cela ne m'a pas occasionné de casse intempestive mais je n'étais pas totalement serein au début. Sinon vous avez toujours la possibilité de pêcher au nylon.

  
- Aptitudes au combat :

Commençons par le blank qui est d'excellente qualité. Il est bien résonnant pour percevoir les touches et les tapes. La canne n'est pas une trique même si elle est plus rigide que souple. Le premier quart travaille très bien lors de l'animation et la réserve de puissance est très importante. J'ai pris plusieurs poissons, des brochets essentiellement, dont certains se sont approchés du mètre et ils ont tous été maîtrisés sans aucun problème. Si vous tombez sur un silure d'1,50m, la Blue Line S70H répondra présent. Il ne faut pas non plus la consacrer à la recherche de poissons de 2 mètres et plus, elle n'est pas faîte pour ça. Il faut du matériel adapté avec des puissances supérieures. Cette canne s'adresse aux pêcheurs qui souhaitent pêcher des beaux brochets avec de gros leurres jusqu'à 80g. J'ai beaucoup apprécié sa configuration scion plus talon qui permet de ne pas avoir de rupture dans le travail du blank et je vous la conseille vraiment pour ce type de pêche. Cela procure un agrément que je n'ai jamais rencontré avec une deux brins classique. On est vraiment très proche des qualités des monobrins.

 

 

En terme d'action, de puissance, d'aptitudes au combat, cette Ioda Blue Line S70H a vraiment tout bon. La seule limite est l'anneau de tête trop petit qui vous oblige à limiter le diamètre de votre ligne et à soigner vos nœuds.

 

 

RAPPORT PERFORMANCES/PRIX

 

Pour 169,99 euros, Ioda nous gratifie d'une canne d'excellente qualité. Ici l'efficacité prime sur la cosmétique et il est rare d'avoir un blank de cette qualité à ce tarif. De plus, la configuration scion plus talon et la possibilité de le rallonger de 12 cm en fait vraiment un outil pratique et utilisable aussi bien du bord qu'en embarcation. La plage de puissance est parfaitement respectée et la réserve disponible permet de brider n'importe quel brochet. Le seul défaut concerne l'anneau de tête qui est trop petit et oblige à pêcher avec des petits diamètres de ligne au regard des leurres utilisés. Le porte-moulinet est de type Skeleton, à vous de voir si cela vous convient.

 

POINTS FORTS

POINTS FAIBLES

CONCLUSION