TEST TRESSE SPIDERWIRE STEALTH SMOOTH 8

Tests Carnassiers > Fils Carnassier

  

Rappel Fishandtest : Les tests sont réalisés avec modestie, simplicité et passion. Notre volonté est de valoriser le partage d'expérience, nous n’avons en aucun cas la prétention de proposer des vérités absolues. Un test, dès lors qu’il est réalisé par un être humain, est en partie subjectif, la perception des choses étant propre à chaque individu. En revanche, nous pouvons vous certifier que la totalité des tests n’est soumise à aucun sponsor ou partenaire, nous prônons en effet la neutralité et la liberté de parole.

    

      

Testeur : Thibault R - Non sponsorisé

Usage du Test : Pêche des carnassiers en spinning

Données constructeur : 0.14mm (~PE 0,8) - 28lb - 12,5kg

Données FISHANDTEST : 0.163mm - 21.45lb - 9.7kg

   

  

Loin est le temps où l’on tressait les crins de la queue d'un étalon pour en faire une ligne de pêche. Aujourd'hui, la technique a bien entendu évoluée et depuis les années 1990, nombre de pêcheurs se sont mis à pêcher avec des tresses. Il s’agit de fibres (couramment appelées brins et souvent composées de polyéthylène) qui sont tressées de manière à former un unique filament très solide et peu élastique mais fortement sujet à l'abrasion.

Dans ce test, je vais vous présenter une tresse de fabrication américaine que j'utilise depuis plus d'un an : la Spiderwire Stealth Smooth 8 en 14/100. Je l'ai employé pour la traque de tous les carnassiers mais surtout du brochet muni d'un moulinet spinning.

 

 

PERFORMANCES DE RESISTANCE

  

Commençons avec les tests réalisés dans le Labo FISHANDTEST.

  

Le protocole FISHANDTEST consiste à analyser plusieurs échantillons d'un même produit sur deux machines :

- Un dynamomètre certifié pour mesurer la résistance à la rupture et l'allongement à la rupture

- Un micromètre certifié pour mesurer le diamètre

       

Les courbes qui suivent sont le résultat des mesures de rupture et d'élasticité relevées par le Dynamomètre :

    

courbe test tresse spiderwire

   

  

Voici l’ensemble des mesures relevées à partir du dynamomètre et du micromètre : 

     

      Echantillon 1 - 0.163mm – 21.9lb – 9.9kg – 16.4%

    Echantillon 2 - 0.157mm – 21.6lb – 9.8kg – 17.3% 

       Echantillon 3 - 0.166mm – 20.7lb – 9.4kg -  17.2%

     Echantillon 4 - 0.167mm – 21.6lb – 9.8kg – 17.3%

   

La moyenne des mesures révèle le profil moyen suivant pour la tresse SPIDERWIRE STEALTH SMOOTH 0.14mm :

0.163mm – 21.45lb -9.7kg - 17% (élasticité)

   

   

Le fournisseur annonce un diamètre de 0.14mm, nos mesures révèlent quant à elle un diamètre moyen de 0.163mm. Avec un écart de 0.023mm soit 16% du diamètre annoncé par SPIDERWIRE, la véracité n’est pas parfaite mais reste de l’ordre de l’acceptable. En matière de résistance, les 12.5kg annoncés par la marque sont loin d’être respectés, nos mesures ayant révélé une résistance moyenne de 9.7kg (soit 22.4% d’écart par rapport aux données du packaging).

  

Données SPIDERWIRE : 0.14mm – 12.5kg

Données FISHANDTEST : 0.163mm – 9.7kg

  

La combinaison d’un diamètre plus élevé et d’une résistance plus faible nous laisse sur notre faim, l’écart général étant jugé comme trop élevé.

   

  

 A présent, laissons la parole à THIBAULT pour la suite de son test terrain :

   

Lorsque l’'on achète de la tresse on ne s'attend pas à une résistance à l'abrasion exceptionnelle, cette dernière étant son talon d’Achille. La Spiderwire Stealth Smooth 8 ne déroge pas à la règle en ne résistant que très moyennement à l'abrasion. Ainsi, lors de frottements sur des obstacles, elle s'en trouvera grandement fragilisée mais ne cassera pas immédiatement. Il vous suffira ainsi de couper la tresse sous le point où a eu lieu la friction pour éviter un quelconque désagrément. Notez toutefois qu'elle ne se fragilisera que sur des surfaces dures telles que des rochers et qu'elle passera ainsi sans trop de mal sur le tronc vermoulu d'un arbre immergé ne comportant que peu d'aspérités.

   

Concernant l'effilochage de cette tresse Spiderwire, il se manifeste quasiment systématiquement à la suite du frottement contre un obstacle et il sera monnaie courante de raccourcir sa tresse effilochée d'un ou deux mètres pour éviter la casse.

   

avis tresse spiderwire

  

Il se trouve que j'ai beaucoup utilisé cette tresse pour traquer le brochet en "Powerfishing", ce qui signifie que je prospectais rapidement de larges espaces avec des leurres souvent peu discrets. J'associais donc simplement ma tresse à un court bas de ligne en fluorocarbone de gros diamètre (60 à 90/100), ce qui provoquait une usure plus importante de mon corps de ligne qui se trouvait alors plus proche du fond et des obstacles.

  

Du côté de sa résistance au nœud, c'est véritablement excellent. Elle ne glisse jamais et s'adapte à tout type de diamètre de bas de ligne (de 25 à 90/100) ce qui est particulièrement agréable pour les débutants qui n'auront ainsi pas besoin de faire des nœuds longs et compliqués. Toutefois, dans son diamètre 10/100 (bien que le test ne concerne que celle en 14/100), elle aura tendance à glisser un peu sur un bas de ligne de diamètre inférieur à 20/100 si le nœud n'est pas correctement exécuté.

 

 

PERFORMANCES TECHNIQUES

  

La Stealth Smooth est assez agréable à utiliser surtout au vu de son prix inférieur à 20 euros ! Ainsi, cette tresse constituée de 8 brins possède une qualité de tressage très intéressante malgré un profil davantage plat que rond. Le fil est constitué de solides fibres Dyneema issues du pétrole et fabriquées depuis 1990 par la société néerlandaise du même nom. A savoir que Dyneema n'est qu'une appellation commerciale qui est utilisée pour désigner le Polyéthylène Haut Module (HMPE), un polymère issu du pétrole et se déclinant lui-même en plus d'une dizaine de différents modules de qualité variable. Bref, tout cela pour dire que la Stealth Smooth est faite d'un produit synthétique qui transmet fidèlement les informations dans la canne et qui est surtout résistant en affichant un rapport diamètre/résistance relativement intéressant (Rappel données Labo FISHANDTEST : 0.163mm pour 9.7kg).

   

D'autre part, son revêtement est très agréable au toucher et presque totalement lisse. Nommé judicieusement "micro-coating" (micro-revêtement) par son constructeur, il est pratiquement imperméable à l'eau et à l'air. Cependant, la tresse offre une certaine résistance au vent les jours où celui-ci est soutenu ce qui sera un peu gênant si vous pêchez avec des leurres légers car elle décrira alors un arc de cercle au-dessus de l'eau.

  

De plus, j'ai remarqué qu'elle transmettait très bien les informations subaquatiques car lorsque votre ligne est tendue et que votre leurre coule, vous pouvez très nettement sentir vibrer votre canne ! Je me demande cependant si cela ne serait pas aussi la preuve d'une tresse un peu bruyante.

    

test tresse brochet spiderwire.

  

Le revêtement lui confère une distance de lancer et une glisse satisfaisantes mais n'égalant pas non plus les tresses japonaises haut de gamme. Le profil de la tresse Spiderwire Stealth Smooth n’est pas à considérer comme rond mais plutôt comme plat. Sans être un défaut majeur, la conséquence directe est une prise au vent notable. Cette caractéristique pourrait s'avérer davantage gênante dans des diamètres plus élevés. En revanche, point particulièrement appréciable, la Stealth Smooth est très peu sujette au vrillage.

   

De plus, lors des lancers, la friction est relativement restreinte mais provoque tout de même un très léger bruit dans les anneaux, bien que je puisse vous assurer que cela n'est en rien dérangeant. Par ailleurs, j’ai été extrêmement surpris de ne déplorer aucune perruque avec la Stealth Smooth, une caractéristique véritablement agréable. En effet, quoi de mieux pour gâcher votre partie de pêche que de rester sans pêcher au bord de l'eau à tenter de démêler une perruque ? En plus d'un an d'utilisation avec 4 diamètres différents, je n'ai eu à regretter qu'une seule "boucle" sur mon moulinet qui n'a pas donné lieu à une perruque et qui était due à une erreur de ma part car j'avais ramené trop vite un fil distendu.

   

Enfin, au niveau des coloris, la Stealth Smooth dispose d'un panel de 4 coloris (vert foncé, rouge, jaune fluo et blanc) qui sont bien intégrés au produit mais qui après une quarantaine d'heures au bord de l'eau s'estompent légèrement. Pour exemple, le vert foncé deviendra vert pâle sur les 5 premiers mètres. Concernant le coloris translucide (blanc), faites très attention si vous pêchez des eaux teintées, il tendra en effet rapidement vers un léger marron, excepté si vous le nettoyez à l'aide d'un chiffon lorsqu'il est encore humide. Auquel cas il retrouvera approximativement sa couleur d'antan.

 

 

RAPPORT PERFORMANCES/PRIX

  

Vendue moins de 35€ les 300 mètres, elle représente selon moi l’un des meilleurs rapports performances/prix existant aujourd'hui sur le marché et elle saura satisfaire les débutants comme les pêcheurs plus confirmés, bien que certains produits soient plus performants. 

  

  

POINTS FORTS

POINTS FAIBLES

CONCLUSION