CWC BUSTER JERK

Tests Carnassiers > Leurres Carnassier > Big baits - Swimbaits

 

  

Rappel Fishandtest : Les tests sont réalisés avec modestie, simplicité et passion. Notre volonté est de valoriser le partage d'expérience, nous n’avons en aucun cas la prétention de proposer des vérités absolues. Un test, dès lors qu’il est réalisé par un être humain, est en partie subjectif, la perception des choses étant propre à chaque individu. En revanche, nous pouvons vous certifier que la totalité des tests n’est soumise à aucun sponsor ou partenaire, nous prônons en effet la neutralité et la liberté de parole.

  

  

Testeur : 

Maxence D - Non sponsorisé

 

Usage du test :

 Pêche des carnassiers en float tube et du bord

  

Données constructeur :

15cm - 75g - Coulant lent - Bruiteur

 

 

Le Buster Jerk est un leurre de type Jerkbait produit par CWC (Catch With Care), marque existant depuis 1972 et distribuée en France par Smith. Le Buster Jerk connu un franc succès à la suite du film Pike Fever primé en 2005. En 2007 le Buster Jerk arrive en France et devient rapidement un leurre populaire. Pêchant le carnassier depuis peu avec, j’ai voulu savoir si la réputation était à la hauteur du leurre ou s’il s’agissait simplement d’une grande opération de marketing.

 

 

CONSTRUCTION

 

Le Buster Jerk peut sembler simpliste. Un corps long de 15cm, des flancs plats, le ventre et le dos légèrement bombés. On peut aussi relever les deux yeux en relief avec inclusions holographiques augmentant le côté naturel du leurre car de bons yeux sont toujours un avantage pour aider les carnassiers à cibler leurs attaques. Deux narines ainsi que des ouïes en relief sont présentes, créant de légères vibrations supplémentaires. Sur les flancs la moitié supérieure possède des losanges en relief représentant des écailles. La moitié inférieure a de simple lignes elles aussi en relief espacées de 1,5mm.

 

L’armement se compose de 2 hameçons triples piquants et très solides, attachés au corps par des anneaux brisés. Pour accrocher le leurre à votre ligne, une boucle positionnée verticalement est présente devant la bouche. Un lest interne composé d'une bille métallique enfermée dans une cavité au milieu du corps le rend extrêmement bruiteur.

  

 
CWC propose sur le Buster Jerk un choix de coloris conséquents composé de 31 coloris classiques distribués en France. Il existe de même des coloris spécifiques à la France réalisés par des pêcheurs français. Certains pays en ont aussi des différents. La peinture est directement appliquée sur le corps du leurre. Les dents des brochets sont acérées comme vous le savez bien, la peinture marquera donc rapidement mais je trouve personnellement que la résistance est supérieure à beaucoup d’autres produits sur le marché. Avec le Buster Jerk, CWC a créé un Jerkbait dense et lourd. Les détails sont bien pensés. Ses coloris sont  nombreux et étudiés et possèdent, malgré une application en surface, une bonne résistance.

 

 

PERFORMANCES

 


Le CWC Buster Jerk est un véritable projectile à catapulter mais hélas avec peu de précision. Au contact de l’eau le leurre de CWC se positionne correctement, hameçons orientés vers le bas et entame une descente à l’horizontale en oscillant légèrement grâce à la bille métallique mobile dans sa cavité. Le Buster Jerk est bien coulant mais de manière très lente, on parle donc de  “slow-sinking”. Il me semble important de noter que sa profondeur de nage réelle se situe entre 80cm et 2m maximum selon la vitesse de récupération et l'inclinaison de la canne. Il est néanmoins possible d'atteindre des profondeurs légèrement plus importantes en le lestant grâce à un plomb sur l'anneau ventral mais n'excédez 3g car il se jerkera alors mal.

 

En animation le Buster Jerk est, comme son nom l’indique, un jerkbait et il convient donc de pratiquer généralement des jerks (de grandes tirées sèches canne inclinée vers le bas) pour simuler un poisson en détresse. En float tube où une animation canne basse est plus complexe, je positionne mon float tube en parallèle de la berge et j’effectue des jerks latéraux. Il est ainsi bien plus aisé de l'utiliser du bord ou en bateau mais attention au mal de bras, on fatigue vite avec ce jerkbait ! Cette animation a pour effet de désaxer le leurre et donc d’exposer ses flancs qui miroitent à la lumière. Sa nage en zigzag sera ainsi plus ample et erratique.. Je vous recommande aussi des pauses, les brochets affectionnent particulièrement cette absence d’animation à la suite d’une stimulation pour bien cibler leurs proies. Enfin une animation canne haute (possédant de préférence une action souple) dans très peu d'eau pour le faire nager juste sous la surface peut aussi donner de bons résultats.

  

 
Faire monter un brochet posté 6 mètres sous votre leurre fait partie des points forts du Buster Jerk, le son se propage plus rapidement et fortement sous l’eau, on constate une fois de plus l’efficacité de la bille. L’animation en jerk sur un leurre de 75 grammes peut vite devenir fatigante pour les bras mais c’est ce qui rend littéralement fous les brochets. Son armement composé de 2 triples de taille conséquente est robuste et fort de fer mais garde un piquant de bonne qualité. Par ailleurs, j’ai remarqué que le Buster Jerk se montre particulièrement performant dans deux conditions de pêche particulières qui sont :


-Des eaux turbide où la nage très erratique du leurre couplée à son bruit sourd faciliteront sa localisation par les carnassiers.

-Des vents moyens à forts, déjà car il permet de parcourir des distances honnorable au lancer malgré son manque de précision.  De plus, je suppose que là encore en cas de vent, la sonorité du lest interne permet aux carnassiers de distinguer votre leurre des bruits naturels (vague, clapot, etc...)

 

 

RAPPORT PERFORMANCES/PRIX

 
CWC propose avec le Buster Jerk un leurre qui fait partie selon moi des classiques à avoir dans une boîte de pêche. Performant et très intuitif malgré sa technicité il déclenchera rapidement des attaques violentes de nos amis aux 700 dents. Pour un prix de 18.50 euros qui peut certes sembler rebutant mais qui reste tout de même moins cher que certains leurres pour la pêche de la truite, je ne peux qu’accorder 5 étoiles sur le rapport performance/prix. En ce qui concerne le matériel à utiliser, je vous conseille vraiment un ensemble casting composé d'une canne d'au moins 7 pieds suffisamment puissante pour les lancers mais aussi souple afin de faciliter l'animation, et d'un moulinet bénéficiant d'un ratio compris en 5.6 et 6.3 pour ne pas être trop rapide dans l'animation.

  

POINTS FORTS

POINTS FAIBLES

CONCLUSION