CUILLERE BLACK FURY MEPPS

Tests Carnassiers > Leurres Carnassier > Leurres métalliques

 

  

Rappel Fishandtest : Les tests sont réalisés avec modestie, simplicité et passion. Notre volonté est de valoriser le partage d'expérience, nous n’avons en aucun cas la prétention de proposer des vérités absolues. Un test, dès lors qu’il est réalisé par un être humain, est en partie subjectif, la perception des choses étant propre à chaque individu. En revanche, nous pouvons vous certifier que la totalité des tests n’est soumise à aucun sponsor ou partenaire, nous prônons en effet la neutralité et la liberté de parole.

  

  

Testeur : 

Julien E - Non sponsorisé

 

Usage du test :

Pêche des carnassiers en rivière et lac

 

Donnees constructeur :

Coulant - Silencieux - N°2 / 4,5g 

           N°1 / 3,5g

   

  

Mepps est une marque française qui vend des cuillers depuis 1938. C’est un des leaders dans le monde entier alors pourquoi passer à côté d’un leurre qui a fait ses preuves ? La cuiller est un incontournable, que chaque pêcheur se doit de posséder dans sa boîte histoire de ne pas repartir bredouille dans certaines configurations. J’ai d’ailleurs pêché mon premier poisson au leurre avec une cuiller mepps comme beaucoup d’entre nous et plus particulièrement avec le leurre testé : la Black Fury.

 

 

CONSTRUCTION

 

Les Black Fury dispose d’une palette argentée ou dorée sur laquelle on trouve un sticker au fond noir et ponctué de plusieurs déclinaisons : points jaunes, oranges, avec ou sans la mouche sur l’armement. Je vous conseille la version avec la mouche car elle est redoutable sur de nombreux carnassiers grâce à son volume accru. Cependant, je trouve dommage qu’il n’y ait pas plusieurs coloris pour la mouche puisqu’il existe seulement le coloris orangé. Il est à noter que la cuiller existe aussi avec une palette totalement noir ponctuée de point oranges ou jaunes.

 

 

 

La Black Fury est constituée d’une solide corde à piano sur laquelle sont enfilés l’armature permettant à la palette de tourner et les divers lests. Elle très bien finie, sans défaut d’aspect et la mouche (ou le teaser) est relativement bien réalisée. Les hameçons sont piquants et résistants dans le temps même après une attaque d’un gros brochet par exemple. Quant à la mouche, après quelques sorties elle a tendance à s’écarter en séchant mais une fois dans l’eau elle reprend sa forme d’origine, je n’ai donc rien à redire sur sa tenue dans le temps. La peinture est de bonne facture mais le sticker peut avoir tendance à se décoller après quelques années. Le teaser apporte un côté plus naturel à la cuiller et donc plus réaliste qu’une simple Aglia par exemple. Une fois le poisson proche du leurre cela peut faire la différence car combien en voit-on suivre mais ne pas attaquer au dernier moment... 

Cette Black Fury apporte un réel plus dans la gamme grâce à un visuel plus naturel et à une peinture relativement résistante dans le temps. Je n’ai pas vraiment d’accros de dents de carnassiers ni de chocs laissés par des rochers contrairement à d’autres modèles. On regrettera cependant un faible choix de coloris notamment pour la mouche qui dispose d’une seule déclinaison possible. Son armement est qualitatif mais difficilement changeable et pour ceux qui souhaitent passer en hameçon simple par exemple il vous faudra couper le triple, ajouter un anneau brisé et monter l’hameçon dessus.

 

 

PERFORMANCES

 

Ce leurre se lance avec facilité et sur d’assez longues distances sans aucun problème. Je vous conseille d’opter pour la numéro 2 en lac du fait de ses distances de lancer accrues. Niveau précision rien à dire non plus, on peut facilement viser une zone et l’atteindre. Sur un petit ruisseau ou une rivière privilégiez cette fois-ci la taille en dessous pour gagner encore en précision au détriment de la distance peu utile dans ce genre de configuration.

Niveau performance, pour moi c’est vraiment le leurre de la dernière chance en fin de session. Si la journée de pêche n’a pas été bonne, on finit toujours par quelques lancers avec cette cuiller et le résultat est souvent bluffant et inattendu. J’ai attrapé un brochet de 80 centimètres avec une numéro 1 lors d’une sortie truite en rivière. Ce leurre est avant tout une cuiller, elle est donc faite pour être ramenée en linéaire de façon assez rapide (je conseille d’ailleurs un moulinet avec une récupération assez haute par tour de manivelle pour ne pas se lasser de mouliner trop vite toute une journée). Il ne faut surtout pas hésiter à laisser couler la cuiller jusqu’au fond car j’ai eu plusieurs attaques et prises en fin de chute au moment de toucher le fond. Même si elle ne ressemble pas à une poisson, elle vibre et scintille parfaitement afin d’éveiller les poissons prédateurs à grande distance.  Pour les conditions d’utilisation, c’est un bon choix lors de conditions de faible luminosité mais là où j’ai eu le plus de résultat c’est en période ensoleillée avec une eau très claire en jouant sur les contrastes.

 

 
Le principal défaut de cette cuiller est qu’elle se met pas en action immédiatement par moment et il faut la débloquer avec un petit coup de scion. On s’en aperçoit rapidement car on ne la sent alors plus vibrer dans la canne. Contrairement à l’aglia classique, la mouche évite que le triple se retrouve pris dans le nylon, chose appréciable (encore un petit plus pour la mouche). J’ai aussi remarqué qu’il faut une certaine vitesse de récupération pour que la palette tourne contrairement à d’autres cuillers qui tournent même à faible vitesse.

Vous l’aurez compris cette Black Fury est un incontournable dans ma boite à leurre et le restera pour longtemps. Malgré sa conception basique et non révolutionnaire elle fonctionne depuis des années et n’a plus besoin de faire ses preuves.

 

 

RAPPORT PERFORMANCES/PRIX

 

Le prix de la Mepps Black Fury est d’environ 2,90 euros, elle est donc légèrement plus onéreuse qu’une cuiller classique mais vu les performances supérieures qu’elle offre ainsi que sa grande polyvalence, il me semble que ce prix est parfaitement justifié. On peut pêcher une fario de ruisseau friande de mouches naturelles ou exciter un brochet sur une rivière et déclencher une attaque grâce à ses atouts. Sans compter que si l’on additionne le prix d’une mouche artificielle et d’une cuillère le prix correspond à la réalité du marché. Pour finir, nous pouvons dire que cette cuiller est donc un leurre métallique efficace, peu onéreux et polyvalent.

 

POINTS FORTS

POINTS FAIBLES

CONCLUSION