LEURRE SOUPLE CASTAIC JERKY J SWIM

Tests Carnassiers > Leurres Carnassier > Leurres souples

 

 

Rappel Fishandtest : Les tests sont réalisés avec modestie, simplicité et passion. Notre volonté est de valoriser le partage d'expérience, nous n’avons en aucun cas la prétention de proposer des vérités absolues. Un test, dès lors qu’il est réalisé par un être humain, est en partie subjectif, la perception des choses étant propre à chaque individu. En revanche, nous pouvons vous certifier que la totalité des tests n’est soumise à aucun sponsor ou partenaire, nous prônons en effet la neutralité et la liberté de parole.

  

 

 

 

Testeur : Fabrice L - Non sponsorisé

  

Usage du Test : Pêche du brochet en rivières et plans d'eaux

  

Données constructeur : 17,5 cm
 

Données mesurées par le testeur : 17,7 cm – 36 g

                     

 

 

                                           

La marque Castaic commercialise, essentiellement aux États-Unis, des leurres qui s’adressent surtout aux gros poissons. Cela viendrait de la référence au lac Castaic en Californie où l’on trouve de très gros black-bass qui se nourrissent de truites arc-en-ciel lâchées. Je n’ai pas pu le vérifier là-bas (hélas…) mais cela ne m’empêche pas de vous parler du Jerky J Swim qui est un shad que j’ai testé en 17,5 cm sur nos eaux françaises à la recherche du brochet.

 

 

 

construction

 

 

Type :
 
Distribué par Tackle Warehouse, comme tous les produits Castaic, le Jerky J Swim est un shad c’est-à-dire un leurre imitatif d’un poisson fourrage doté d’un paddle qui oscille lorsqu’on ramène la ligne.

  

 

 

 

Conception :
 
La forme est allongée, fuselée. Une nageoire dorsale apparaît en relief ainsi que des pectorales et pelviennes en sur-impression. De même pour les ouïes et les écailles. Un trou est prévu pour les yeux qui sont peints en noir cerclé d’argent. La bouche est bien visible et même entrouverte. Au moins on sait où passer la tête plombée. La queue s’affine après la nageoire dorsale mais reste d’un diamètre suffisant pour être solide. Elle se termine par un paddle que je qualifierais de gigantesque. En effet, celui-ci est rond et d’un diamètre de presque 3,5 cm ! Je parle ici du modèle testé qui mesure 17,5 cm. À noter les fentes sur le dos et le ventre présentes pour l’armement en texan et faciliter son utilisation en milieu encombré.

  

 

 

 

 

Matière :
 
Le plastique respire la solidité. Il est dense et surtout marque très peu face aux dents acérées du brochet. Le côté non lisse du Jerky (avec ses écailles apparentes) doit y être pour quelque chose. La qualité de fabrication est bonne et les traces de moulure quasi invisibles. Par contre, la partie centrale où l’on arme le leurre et qui se situe entre les deux fentes est plus fragile. En gros, ce n’est pas le poisson qui va abîmer votre leurre mais bien le passage répété de têtes plombées. Un défaut tout de même concernant la matière utilisée : L’odeur de plastique est terrible ! J’ai rarement senti une odeur aussi forte. Il ne vaut peut-être mieux pas savoir la composition exacte...

  

 

 

 

Offre :
 
3 tailles sont disponibles : 3,5 ; 5 et 7 pouces. Un pouce mesurant environ 2,5 cm, cela nous donne approximativement 8,5 ; 12,5 et 17,5 cm. Sur le site de la marque, on trouve une petite dizaine de coloris mais vous en trouverez moins en France. Pour ma part, j’ai été déçu par la différence entre la photo et la réalité. En effet, le modèle Chartreuse est très vif sur les images des sites de vente en ligne et beaucoup plus terne lorsqu’on déballe le paquet. Le conditionnement est par 7 sur la petite taille, 5 pour l’intermédiaire et 3 pour la grande. Le tout est sous blister en plastique rigide cassant et ne permet pas d’y garder longtemps les leurres.

  

  

Le Jerky J Swim est un shad bien construit. Il est assez solide pour résister aux attaques des poissons et un armement texan est possible. La qualité ressentie est bonne. On peut regretter que l’odeur de plastique soit si forte et sa fragilité lorsqu’on change de tête plombée ainsi que l’offre restreinte en coloris et parfois différente entre la photo et la réalité.

 

 

 

performances

 

 

Pour le test, la canne utilisée avait une puissance de 20 - 80 g pour une longueur de 2,18 m et le moulinet était un spinning en taille 4000. La tresse en 20/100 et un bas de ligne soit en acier, soit en titane soit en fluorocarbone de diamètre 80/100.

  

Lancers :
 
Les distances de lancers obtenues avec ce Castaic Jerky J Swim sont moyennes. Même si sa forme est élancée, son gros paddle offre une grosse résistance à l’air. Il en va de même pour la précision qui est aussi juste convenable. Pour sa taille, il est plutôt léger (36 g pour 17,5 cm) ce qui n’aide pas à atteindre des postes lointains.

 

 

 

 

Conseils d’utilisation :
 
Ce shad est typiquement un leurre souple adapté à la pêche en linéaire. Les animations minimalistes ne lui conviennent pas car sa queue met un peu de temps à se mettre en action. Toutefois, je m’attendais à ce que ce soit plus difficile dans ce domaine. Le paddle est tout de même plutôt réactif au regard de sa taille.

  

À partir de là, deux options s’offrent à vous :
 
- Le linéaire simple qui consiste à lancer puis ramener à la vitesse souhaitée pour évoluer à la profondeur choisie.
 
- L’animation en dents de scie qui va faire monter et descendre le leurre en imprimant des accélérations et des pauses.
 
Tout cela peut s’appliquer avec une tête plombée simple ou avec un hameçon texan de votre choix pour pêcher les milieux encombrés. Pour l’armement, je vous conseille un hameçon simple 8/0 avec un triple voleur ou un montage de type Shallow.

  

  

  

 

Animation et Efficacité :
 
Avec le Jerky J Swim 17,5 cm (7 pouces), il ne faut pas hésiter à mettre un petit peu de rythme (mais pas trop sinon il décroche) lorsque vous ramenez la ligne. Le paddle se met alors en action et, avec elle, un terrible wobbling (oscillation de la queue de gauche à droite). Son amplitude est impressionnante et cela entraîne de très fortes vibrations dans l’eau. Vous l’aurez compris, ce Castaic n’est pas un leurre discret. Il réveille les carnassiers apathiques et agace les brochets actifs ou territoriaux. Quant à son rolling (tourne sur lui-même pour montrer ses flancs), il est assez discret et ne fait pas partie de ses caractéristiques.
 
Son efficacité est surtout visible en fin d’automne et en hiver. Ponctuellement, cela peut arriver aussi sur des périodes plus chaudes lors de phases de forte activité ou en début de saison. Pour ma part, je n’ai pris que des brochets avec. Pas de trophée mais quelques jolis tout de même. J’ai remarqué qu’il y avait souvent des tapes mais pas toujours concrétisées. Il agace les carnassiers mais ceux-ci ne mordent pas toujours franchement. Est-ce dû à son odeur de plastique ou au leurre en lui-même ? Ça je n’en sais rien… Mon regret est de ne pas avoir réussi à décider un silure avec. Je reste persuadé qu’il peut être efficace avec ce poisson aussi.

  

  

 

 

 

  

Le Castaic Jerky J Swim est un bon leurre à brochet lors des périodes plus froides où ceux-ci se nourrissent de grosses proies mais peut aussi agacer les carnassiers territoriaux. Son wobbling a une amplitude énorme et génère de très fortes vibrations. Il s’utilise en linéaire comme en dents de scie avec têtes plombées classiques ou texanes.

 

 

rapport performances / prix

 

 

Pour 10,95 euros, vous pouvez acheter le Castaic Jerky J Swim en sachet de 7 en 8,5 cm, en sachet de 5 en 12,5 cm et en sachet de 3 en 17,5 cm. La version testée, la plus grande, est à un tarif compétitif ; ce qui est moins vrai pour les plus petites tailles. Son énorme paddle est un atout pour qui recherche un leurre souple peu discret avec un battement de queue ample et puissant. La possibilité de l’armer en texan est également un plus non négligeable. Attention, la couleur chartreuse est moins clinquante en réalité que sur la photo et son odeur de plastique est très forte. Je le conseille tout de même aux débutants comme aux spécialistes.

 

 

POINTS FORTS

POINTS FAIBLES

CONCLUSION