LEURRE SOUPLE DAIWA PROREX BOTH 9CM

Tests Carnassiers > Leurres Carnassier > Leurres souples

 

 

 

Rappel Fishandtest : Les tests sont réalisés avec modestie, simplicité et passion. Notre volonté est de valoriser le partage d'expérience, nous n’avons en aucun cas la prétention de proposer des vérités absolues. Un test, dès lors qu’il est réalisé par un être humain, est en partie subjectif, la perception des choses étant propre à chaque individu. En revanche, nous pouvons vous certifier que la totalité des tests n’est soumise à aucun sponsor ou partenaire, nous prônons en effet la neutralité et la liberté de parole.

  

  

  

  

  

Testeur : Elie B - Non sponsorisé

  

Usage du Test : Pêche du black-bass en milieu encombré

  

Données constructeur : 8.75 cm - 16 g

  

  

  

La marque nippone Daïwa est bien connue à travers l’hexagone pour la qualité de ses cannes et de ses moulinets. Cependant on retrouve une gamme de leurres souples importante dans son catalogue de tous types : des shads, des finess ou encore des craws comme la Both

 

 

 

construction

 

 

 

Type :
 
La Both Craw est comme son l’indique une craw c’est-à-dire un leurre imitant une écrevisse (craw en anglais).

   

 

 

 

Conception :
 
À première vue, la Craw de chez Daïwa a une conception simple. Elle possède un corps court, trapu et légèrement aplati. On retrouve 16 appendices sur ce leurre :
 
-       6 pattes de chaque côté du corps.
-       2 pinces plates à l’extrémité antérieure qui ont la particularité de pouvoir être séparées afin de se transformer en virgule qui vont vibrer lors de l’animation.
-       8 antennes accrochées à la tête de l’écrevisse
 

La particularité de cette Both Craw se trouve à l’intérieur de son corps. En effet, elle est pourvue d’un lest interne de 9 grammes en tungstène mou. L’intérêt de ce lest sera développé plus tard dans la partie Performances.  

  

  

 

 

Matière :
 
La qualité du plastique de ce leurre est tout à fait correcte. Il est relativement résistant dans sa configuration avec pattes non déployées. Il pourra faire aisément une dizaine de poissons avant d’être inutilisable. De plus le lest interne fait office de point d’ancrage pour l’hameçon qui peut le traverser aisément afin que la Craw se déchire moins vite.
 
Cependant il arrive parfois qu’une fois les virgules déployées (en coupant les pinces), l’une d'entre elles se déchire au bout d’une ou deux touches au milieu rendant ainsi le leurre inefficace. Il faut alors couper ces appendices juste avant le début du twist pour continuer à pêcher mais il n’y plus aucune vibration.
 
Le leurre est gorgé d’un attractant gras dont je ne saurais dire la saveur mais qui aide grandement à ce que les bass gardent la Both en bouche.

  

  

 

 

Offre :
 
La Both Craw est disponible en une unique taille de 8,75 centimètres pour 16 grammes. La gamme de coloris se compose de 6 références classiques. On retrouve le Red/Red Flakes ou encore le Black and Blue sous les noms Iberian Red et Purple Canela. Les couleurs sont toutes injectées dans la masse ce qui assure une durée de vie dans le temps plus longue.

  

  

  

 

La Both Craw est dotée d’une conception peu commune mais qui est extérieurement simple. Elle est construite avec des matériaux globalement résistants sauf au niveau des pinces une fois déployées.

 

 

 

performances

 

 

 

Lancers :
 
La Both Craw se lance à bonne distance et précisément lorsqu’elle est montée classiquement (l’arrière du leurre au niveau de l’anneau de l’hameçon). Mais une fois montée par l’avant (tête du leurre au niveau de l’anneau de l’hameçon) elle se catapulte littéralement à plusieurs dizaines de mètres !

  

 

 

 

Conseils d’utilisation :
 
Cette Craw peut être montée sur un rubber-jig ou une tête plombée texane. Mais je trouve que ces montages sont déséquilibrés par le lest interne de l’écrevisse.
 
Elle montre tout son potentiel en étant montée sur un hameçon texan weightless ( sans plomb additionnel) comme le Daïwa Basser Worm Hook WOS 3/0. On peut la monter de manière classique avec l’hameçon qui part de l’arrière du corps du leurre vers la tête. Dans ce premier cas de figure on pourra l’animer en linéaire pour pêcher au-dessus d’un fond rempli d’algues par exemple. Dans un second cas, on peut la monter à l’envers pour pénétrer les obstacles, que ce soit un tapis d’algues fourni ou un arbre immergé.

  

  

 

 

Animations et Efficacité :
 
J’ai trouvé que la Both Craw était plus efficace montée en backslide c'est-à-dire à l’envers, l’arrière du leurre vers la pointe de l’hameçon. Ainsi montée elle me permet de prospecter sous les frondaisons de bordures et ainsi créer des attaques réflexes de la part des black-bass.
 
Une fois tombée à l'eau, la Craw part tout droit en diagonale vers l’obstacle et le poisson. Ce dernier prend ceci pour une intrusion sur son territoire ou pour une proie facile qui se dirige droit dans la gueule du loup ! Dans ces deux cas, le bass attaque de manière réactive le leurre sans réellement réfléchir. Après l’impact à la surface, je ferme le pick-up et laisse ma bannière légèrement détendue ce qui me permet de rendre la main lorsque le bass se saisit du leurre ; cela optimise mon ferrage et limite les décrochés.
 
Bon nombre de mes spots à black bass sont d’anciennes carrières abandonnées où l’on peut généralement pêcher qu’une seule bordure. L’écrevisse de chez Daiwa me permet alors de pêcher la bordure en face grâce à son aérodynamisme prononcé, ce qui serait impossible avec d’autres leurres.

  

 

  

La Both Craw possède des caractéristiques spécifiques comme la grande distance de lancer qu’elle permet d’atteindre ou les armements possibles dans les deux sens. Ils font d’elle un fantastique leurre pour pêcher les black-bass dans les obstacles.

 

 

 

rapport performances / prix

 

 

À 10,90 euros les 6 unités, le blister de Both Craw se classe dans la tranche moyenne des tarifs appliqués pour ce genre de leurre sur le marché. Sa conception est innovante mais réalisée avec des matériaux qui possèdent des faiblesses notamment au niveau des pinces déployées. Elle trouve toute son efficacité à pêcher dans les obstacles sur les bordures même opposées grâce notamment aux grandes distances de lancer qu’elle permet d’atteindre.

 

 

 

POINTS FORTS

POINTS FAIBLES

CONCLUSION