MOULINET QUICK DAM 7

Tests Carnassiers > Moulinets Carnassier

 

  

Rappel Fishandtest : Les tests sont réalisés avec modestie, simplicité et passion. Notre volonté est de valoriser le partage d'expérience, nous n’avons en aucun cas la prétention de proposer des vérités absolues. Un test, dès lors qu’il est réalisé par un être humain, est en partie subjectif, la perception des choses étant propre à chaque individu. En revanche, nous pouvons vous certifier que la totalité des tests n’est soumise à aucun sponsor ou partenaire, nous prônons en effet la neutralité et la liberté de parole.

  

  

Testeur : 

Jeremy C - Non sponsorisé

 

Usage du test :

Pêche des carnassiers en ruisseau, rivière et fleuve

  

Données constructeur :

Poids: 250 g - Ratio: 6,2:1 - Récupération par tour de manivelle: 90cm - Frein: 9kg - 12 roulements

 

   

Depuis maintenant plusieurs années, la marque DAM s’est fait une place aux côtés des plus grands. Fournissant un grand nombre de matériel avec des leurres, des cannes, des tresses, etc…., DAM propose également des moulinets dont la réputation n'est plus à faire. Le best-seller est bien entendu le QUICK, qui a été revisité et amélioré à de nombreuses reprises mais qui séduit toujours autant. En cette année 2019, le petit dernier, nommé QUICK 7  2000fd, annonce de grandes promesses sur la fiche technique qui m’ont intrigué. Après plusieurs mois d'utilisation intensive dans de multiples configurations, il est temps de vous partager mon expérience terrain...

 

Commençons par le test de la force maximale du moulinet spinning DAM Quick 7 Fd dans le Labo FISHANDTEST.

Lors du test de la force maximale d’un frein sur Dynamomètre, quatre phénomènes peuvent se produire :

1. Le galet ou le rotor vient au contact de la bobine (uniquement pour les moulinets

spinning)

2. La régularité du frein devient chaotique

3. La bobine arrête de tourner

4. La molette de frein est serrée à la main à son maximum

Selon le protocole FISHANDTEST, le seuil de force max d’un moulinet lorsque l’une des quatre situations évoquées ci-dessus est rencontrée. Lors du test du moulinet DAM, le premier seuil à avoir été atteint est celui du frein qui est serré au maximum (voir photo ci-dessous). Cette limite apparaît à 6.6 kg de force linéaire imposée par le dynamomètre.

 

  

La force Max du Quick 7 est donc de 6.6 kg. La marque annonçant une force Max de 9 kg, nous sommes assez loins de cette valeur mais les 6.6 kg délivrés suffisent amplement. 

Afin de connaître le poids réel du moulinet, nous nous équipons d’une balance de pesée certifiée. DAM nous annonce un poids de 250g pour ce moulinet spinning et ce dernier pèse réellement 250.21g. Autant dire que les informations fournies par le constructeur pour cette donnée sont d’une transparence incroyable. A présent, testons la régularité du frein offerte par ce moulinet sur le dynamomètre motorisé du Labo FISHANDTEST. Les courbes qui suivent sont les résultats de quatre tractions sur dynamomètre, chacune étant soumise à une force de frein différente.

  

  

Analyse des courbes obtenues:

● 0.25 kg de frein - oscillation des mesures de 49.9g

● 0.5 kg de frein - oscillation des mesures de 40.8g

● 1 kg de frein - oscillation des mesures de 72.6g

● 1.5 kg de frein - oscillation des mesures de 86.2g

La précision du réglage de frein pour le Quick 7 reste incroyable pour un moulinet de cette gamme. En effet, la précision moyenne est de 62.37g. Nous remarquons que la plus grande irrégularité du frein se produit lorsque la force appliquée par le dynamomètre est de 1.5kg, force à laquelle nous constatons une oscillation des mesures de 86.2g. Le Dam Quick 7 dispose donc d’une régularité de frein particulièrement précise.

  

Il faut donc retenir de ce test LABO que le DAM Quick 7 dispose d’une force max de 6.6kg et qu’il offre une régularité de frein très appréciable (62.37g en moyenne) se rapprochant ainsi de moulinets plus hauts de gamme comme le Abu Garcia Revo Rocket  (précision de 53.3g).

 

 

CONSTRUCTION

 

Soyons clairs, je ne vais pas vous détailler chacune des pièces composant ce moulinet, ce serait bien trop long et cela deviendrait vite du chinois pour beaucoup d'entre nous avec des termes incompréhensibles. Je vais donc vous présenter la construction du QUICK 7 2000fd en quatre parties qui sont les suivantes : 

Le bâti
Le rotor / pick-up
La manivelle
La bobine et le frein

Commençons par le bâti, ce dernier est de couleur grise métallisée et foncée et est construit en aluminium afin de gagner du poid. Les carters arrières et latéraux sont quant à eux en plastique rigide noir avec quelques touches dorées. La forme de ce bâti est semblable à bon nombre de moulinets déjà présents sur le marché. La petite particularité du Quick qui est d'une grande importance et très pratique se trouve sur le côté droit du bâti, il s’agit d’un orifice doté d'un bouchon étanche et impossible à perdre puisqu'il est raccordé à l'intérieur du bâti. Cette petite cavité sert à procéder à la maintenance préventive du moulinet en y injectant de l'huile pour maintenir la fluidité du mécanisme. Autrement dit, plus besoin de démonter les carters avec des ressorts qui volent dans tous les sens et plus aucune perte de temps. Quelques secondes suffisent à huiler l'intérieur du DAM QUICK 7 2000fd. Ce moulinet est également équipé d'un anti-retour qui est actionnable à l'aide d'un petit bouton situé sous le bâti.

  
Passons au rotor et au pick-up.


Le rotor, pièce en mouvement tournant autour de la bobine, est lui construit avec du composite de carbone. Ce matériau qui allie robustesse et légèreté permet de diminuer la matière afin d'affiner l'ensemble tout en gardant de la solidité. On y retrouve les mêmes coloris que pour le bâti afin de conserver un rendu visuel très agréable. Concernant le pick-up, il respire la solidité et la sécurité grâce au ressort qui est puissant et souple à la fois, comme on dit dans le jargon «il sonne bien à la fermeture». Le galet d'enroulement est lui aussi très bien usiné et très fluide. Quant à la manivelle, elle se visse directement dans la roue à l'intérieur du bâti. Bien entendu il possible de l'installer de chaque côté du moulinet afin de pouvoir utiliser ce dernier que l'on soit droitier ou gaucher. Une fois dévissée, l'articulation se dénoue afin d'économiser de la place pour le transport avec par exemple la possibilité de ranger le moulinet dans sa boite d’origine. La molette fixée au bout est constituée de mousse compressée (EVA) noire et est ensuite recouverte d'un plastique moulé en forme d'écailles. La fluidité de cette molette est sans accroc ! Bien que cette pièce paraisse démesurément imposante par rapport au reste du moulinet, on apprécie rapidement le fait de la trouver instantanément dans sa main après chaque lancé.

  

  Abordons à présent la bobine et le frein.


Toujours dans un soucis de gain de poids, la bobine est constituée d’aluminium et est ajourée ici et là, ce qui lui donne également un très bel aspect. Au fond de cette bobine, un cerclage en caoutchouc est installé afin de ne plus avoir à passer du temps à mettre quelques tours de laine ou de ruban adhésif pour éviter que le fil ne tourne autour de l'axe de la bobine. Vous pouvez installer votre tresse directement, elle ne bougera pas ! On entend souvent que le moulinet est trop ou pas assez rempli et DAM a réglé ce problème en apposant tout simplement une marque de remplissage maximum sur la face interne de la bobine du QUICK 7. Sur le côté de cette bobine, on retrouve comme sur la plupart des moulinets un accroche fil et plusieurs rondelles entretoises. Ces dernières permettent d'ajuster la hauteur de la bobine afin de la garnir uniformément suivant le diamètre de nylon ou tresse utilisé; pour cela il suffit des les enfiler sur l’axe de la bobine. Le frein à rondelles de carbone est annoncé par le constructeur à 9 kg, ce qui est largement suffisant au bord de l'eau. Petite particularité, un joint épais est fixé sur la molette du frein pour éviter les infiltrations d'eau ou de poussière, le rendant ainsi étanche. Pour ma part, je n'ai eu aucun déconvenue au bord de l'eau. Je tiens à préciser que je trouve ce moulinet particulièrement simple à régler par rapport à d’autres. Je laisserai la parole au labo pour vérifier tout cela de manière scientifique.


L'ensemble du DAM QUICK 7 2000fd est très réussi ! Les lignes sont harmonieuses et les coloris très bien choisis. Plusieurs accessoires très pratiques ont été pensés et  installés avec par exemple le bouchon d'entretien ou encore le cerclage en caoutchouc au fond de la bobine. L'ensemble est fluide et fonctionne parfaitement, le moulinet ne subit pas le moindre jeu. Le seul point faible apparaît au niveau du poids : 250g ! On peut dire que cela est tout de même assez élevé pour accompagner une canne UL ou L.

 

 

PERFORMANCES

 

Malgré son poids élevé de 250 grammes, le QUICK 7 s'adapte sur un grand nombre de cannes spinning de puissance light à medium. Comme évoqué précédemment, la fluidité offerte par ce moulinet ainsi que sa prise en main rapide sont des critères très appréciables en action de pêche. Lors de son utilisation, le QUICK 7 2000 fd tourne parfaitement rond, on ne ressent absolument aucun problème de vibration. Son fort ratio de 6,1.1 permet de s'attaquer aux rivières les plus rapides sans soucis puisqu’il permet de ramener 90cm par tour de manivelle. Il est également aisé de récupérer rapidement une grande bannière qui survient lors des longs lancés avec un vent de travers. Pour ma part, je l'ai essentiellement utilisé avec une tresse fine de 6 centièmes afin de traquer les petits carnassiers. 

  

 

De plus, je n’ai constaté aucune perruque lors des lancés ou même lors de la récupération. Il est important de noter que le galet d'enroulement accepte sans problème les fins diamètres de fil, ce qui est un gage de qualité. Pour ceux qui ont tendance à fermer le pick up à l'aide de la manivelle et non manuellement, je vous conseille de garder un élan suffisant afin que le pick-up se referme grâce à l'inertie du rotor et non à la force du poignet pour éviter quelconque détérioration. En ce qui concerne l'utilisation du frein de combat je le trouve régulier, facile à régler et performant. Face aux différents poissons que j’ai pu attraper, ce dernier a parfaitement joué son rôle.


Malgré son poids et la résistance non souhaitée du pick-up en position ouverte qui survient de temps à autres, le Quick 7 2000 FD est un moulinet qui s’avère d’une grande qualité dans son utilisation. La fluidité ainsi que l'équilibre de l'ensemble permet d'enchaîner les heures de pêche convenablement et sereinement.

 

 

RAPPORT PERFORMANCES/PRIX

 

Avec un tarif de 129 euros, ce  moulinet dispose sans aucun doute d’un excellent rapport qualité-prix. En concevant le Quick 7, DAM a su conjuguer la fluidité et la performance des moulinets les plus modernes avec la robustesse et la fiabilité des plus anciens. Doté de multiples petites particularités telles que le bouchon de maintenance, un indicateur de bobine bien remplie ou encore cette grande manivelle, le Quick 7 dispose de tous les atouts pour que les pêcheurs adoptent ce moulinet instantanément. Je ne peux que le recommander aux pêcheurs recherchant un moulinet qualitatif à un coût raisonnable. 

 

POINTS FORTS

POINTS FAIBLES

CONCLUSION