BIWI JRC COCOON 2G SHELTER

Tests Carpe > Bivouac - Bagagerie Carpe

 

  

Rappel Fishandtest : Les tests sont réalisés avec modestie, simplicité et passion. Notre volonté est de valoriser le partage d'expérience, nous n’avons en aucun cas la prétention de proposer des vérités absolues. Un test, dès lors qu’il est réalisé par un être humain, est en partie subjectif, la perception des choses étant propre à chaque individu. En revanche, nous pouvons vous certifier que la totalité des tests n’est soumise à aucun sponsor ou partenaire, nous prônons en effet la neutralité et la liberté de parole.

  

  

Testeur : 

Anthony V - Non sponsorisé

 

Usage du test :

Pêche de la carpe, Campement

 

Donnees constructeur :

4.5kg - Encombrement 160*20 cm

   

  

Quand un carpiste recherche un abri rapide à monter il s’oriente par réflexe sur un parapluie, ou un biwy qui se déplie autour d’un axe central. Et pourtant, un bon vieux biwy de type « Cabriolet » qui serait dépouillé de tout le superflu (portes, fenêtres, toile etc.) ne pourrait-il pas aussi être un très bon abri rapide ? Nous allons le voir avec ce Jrc Shelter.

  

  

CONSTRUCTION

 

Transport : poids / encombrement


Cet élément peut-être important pour ce genre d’abri dédié aux pêches rapides. Le sac de transport fait 160cm par 20 cm, il ne tiendra pas facilement dans un fourreau comme peuvent le faire les abris de types parapluies .Par contre le poids est très raisonnable : 4.5kg, un très bon point et cela le place largement parmi les plus légers du marché.

 

  
Matériaux : qualité de la toile, des mâts et des liaisons


Cet abri est équipé de 2 mâts classiques et solides de 16 mm, qualité standard mais suffisante pour un abri léger. Ces mâts ont chacun 2 articulations, bien protégées par des embouts en plastique.


Concernant la toile, elle est indiquée par JRC comme pouvant résister à une colonne d’eau de 10 000 mm (c'est-à-dire qu’il faut 10 m d’eau sur le tissu pour que les premières gouttes passent au travers), ce qui est dans la moyenne haute notamment pour un simple abri. En tout cas elle ne laisse bien évidemment rien passer de n’importe quelle pluie, car en plus les mâts la tendent parfaitement et il n’y a aucune stagnation de l’eau.

  

 

Malheureusement, le sac de transport est très fin et peu pratique avec une ouverture seulement à l’extrémité, ce qui rend son rangement un peu délicat car il faut bien rouler l’abri pour qu’il passe, et à force la couture s’arrachera petit à petit.

  

  

PERFORMANCES

  

Montage : Facilité / temps


Premièrement la rapidité de montage : vous dépliez, vous bloquez les 4 articulations puis vous accrochez la cordelette qui relie la gauche à la droite du biwy, cela se fait en environ 30 secondes. Ensuite vous coincez les 2 raidisseurs, le biwy est ainsi monté en environ une minute ! Il peut s’utiliser avec 7 sardines au minimum, et pour le maintenir complètement vous pouvez en mettre 2 de plus. Pour tendre au mieux la toile, pensez à bien mettre en dernier les sardines du raidisseur arrière et les 2 sur les côtés qui tiennent les mâts, vous pourrez ainsi déplacer ces 3 points d’ancrage facilement avant de tout fixer définitivement. Petite astuce pour gagner encore du temps : vous pouvez coller et laisser les 2 raidisseurs montés dans l’abri plié. Enfin dernière astuce pour les 2 raidisseurs : mettez en dernier celui qui est pointu, car si vous le mettez en premier le tout sera plus difficile à monter.

Notez que comme tout abri « cabrio » de ce type, ce n’est pas l’idéal pour s’adapter sur les pentes, notamment les  pentes où l’arrière est plus bas, ou alors les fortes pentes d’un lac de barrage, dans ces derniers cas un parapluie sera plus performant.

  

  
Confort : options / dimensions intérieures


Une fois monté l’abri fait 275 cm de large, sur 190 cm de profondeur, et enfin une hauteur de 137 cm à l’entrée.

Le confort est la réelle différence de ce genre d’abri par-rapport à un parapluie. Ici la toile est tendue et elle finit droite sur l’arrière, c'est-à-dire que la place en dessous est totalement utilisable, donc vous pouvez mettre votre bed chair sans toucher les bords, en étant protégé des intempéries et en ayant la place de ranger toutes les affaires d’un weekend de pêche. A noter qu’il y a un « demi » tapis de sol à l’arrière mesurant 230 * 88 cm ce qui est une très bonne idée car il ne prend aucun temps de montage, et permettra de protéger un ou deux sacs en cas d’eau ruisselant par terre.

Les autres options appréciables sont les 2 fixes cannes à velcro sur le cadre près de l’entrée, fonction devenue classique mais bienvenue pour poser votre canne contre l’abri et la fixer sans qu’elle ne glisse le temps de refaire vos montages ou escher vos appâts

  

  

Résistance aux éléments : pluie / vent


Les deux joues à l’avant protégeront d’un vent latéral tout en conservant une très bonne vision sur ce qu’il se passera devant vous. Elles auraient quand même méritées à mon sens d’être un peu plus grandes pour mieux protéger.

Si la pluie se met à venir de face cela protégera peu étant donné qu’il n’a pas de façade, en effet, ce genre d’abri ne peut pas se baisser car son écartement est fixe avec la sangle, mais vous aurez heureusement la place de reculer un peu le bedchair. A noter justement que la pluie gouttera 20 cm à l’intérieur de l’abri, il manque quelques décimètres de toile ou un vrai bourrelet en rebord de toile qui aurait pu éviter cela. Par contre la toile bien tendue évitera toute stagnation d’eau.

  

  
Quant au vent, l’armature rigide, la hauteur limitée et le bon ancrage des 9 points pour sardines assureront une résistance sans souci face aux vents violents comme tout abri de ce genre.

  

  

RAPPORT PERFORMANCES/PRIX

 

Une toile de bonne qualité, une construction solide, une taille suffisante pour une personne seule, un poids contenu pour moins de 150 € (prix constaté), on ne peut rien lui reprocher pour un abri rapide. Cependant ce n’est pas la note maximale car il faudra rajouter une surtoile pour avoir un biwy complet et polyvalent, et car la protection contre une pluie venant de face n’est pas parfaite.

 

POINTS FORTS

POINTS FAIBLES

CONCLUSION