CHAUFFAGE NASH BANK LIFE BIVVY HEATER

Tests Carpe > Bivouac - Bagagerie Carpe

 

Rappel Fishandtest : Les tests sont réalisés avec modestie, simplicité et passion. Notre volonté est de valoriser le partage d'expérience, nous n’avons en aucun cas la prétention de proposer des vérités absolues. Un test, dès lors qu’il est réalisé par un être humain, est en partie subjectif, la perception des choses étant propre à chaque individu. En revanche, nous pouvons vous certifier que la totalité des tests n’est soumise à aucun sponsor ou partenaire, nous prônons en effet la neutralité et la liberté de parole.

 

  

Testeur :

Pierre D - Non sponsorisé

 

Usage du Test :

Pêche de la carpe / session courte, session longue / Park lake, gravière, rivière

 

Données constructeur :

Utilisation sans risque (pas de rejet de monoxyde de carbone)
Fonctionne avec des bougies
5 bougies fournies (autonomie d'environ 4/5 h)
Poignée amovible
Base EVA fournie

 

 


L’hiver est arrivé et pour la plupart des carpistes, il est maintenant venu l’heure de ranger le matériel pour une trêve hivernale. Cependant, pour une poignée d’entre nous, le froid, le vent et la grêle ne sont pas un obstacle. Bien au contraire, l’hiver est synonyme de tranquillité et de berges complètement désertes. Les sessions hivernales peuvent être littéralement magiques mais à condition d’être équipé comme il le faut pour vaincre le froid. Le chauffage de biwy est une grosse problématique notamment à cause de la consommation excessive de gaz ou aux risques d’asphyxie : les solutions ne sont pas nombreuses. Nash nous propose désormais un chauffage de biwy que la marque considère révolutionnaire : le Chauffage Nash Bank Life Bivvy Heater.

 

 

CONSTRUCTION

 

Le Chauffage Nash Bank Life Bivvy Heater est un petit dôme en fer assez léger, noir, comportant un socle doté d’une matière antidérapante en mousse noire et d’un couvercle percé de plusieurs trous pour le passage de l’air.

 

 

La qualité de fabrication et de finition est correcte d’un point de vue sécurité. Les trous d’aération pour évacuer la chaleur sont bien percés et ne viennent pas couper les doigts lors de la prise en main. Pour soulever le couvercle, Nash fournit un petit accessoire rectangulaire à bloquer au-dessus du couvercle, pratique pour limiter l’encombrement et non conductible de la chaleur, ce qui évite bien entendu de se brûler. Cependant l’ergonomie laisse à désirer. En effet, une fois le couvercle chaud cela devient très difficile de l’enlever pour remplacer les bougies. Dommage pour un produit dont l’autonomie n’est seulement que de quelques heures.

 

 
Nash nous fournit avec le chauffage un sachet de sable... Je dois dire que je n'ai pas très bien saisi le but de ce sachet. Certes, le sable a pour but d'aller au fond du socle afin d’éviter à la cire de couler et donc d’endommager celui-ci. Mais pour être franc, je ne vois pas comment je pourrais ranger le sable après ma session. A moins d’avoir une petite pelle dans votre carry all, c’est assez difficile surtout que le sac dans lequel est fourni le fameux sable est un simple sac en plastique à la qualité très faible donc difficilement réutilisable. 

 

PERFORMANCES

 

Les cannes sont posées, le biwy monté, je vais pouvoir décompresser. Cinq bougies dans le Chauffage Nash Bank Life Bivvy Heater et c’est parti. Tout d'abord, pendant les 10 premières minutes, la chaleur ne se fait pas ressentir. . La chaleur dégagée par le chauffage étant relativement faible, il faut garder l'abri bien fermé pour que cela soit efficace. Psychologiquement, c’est plutôt délicat car les différents incidents survenus sur des personnes intoxiquées reviennent régulièrement dans mon esprit. Mais Nash garantit le Bank Life Bivvy Heater sans risque. Je franchis donc cette étape.

 

 
Après ce laps de temps, la température dans le biwy a augmentée. En effet, La température extérieure est de 5 degrés et celle du biwy est de 10. Le petit chauffage fait son job mais avec beaucoup de difficulté.  Durant cette session, j'ai multiplié les touches de nuit et donc ouvert régulièrement la porte du biwy pour aller aux cannes. Ce que je redoutais s'est bel est bien produit. Le chauffage n'est pas assez puissant pour véritablement réchauffer l'abri lorsque de l’air extérieur parvient à rentrer. De plus, au bout d'un certain temps, la flamme des bougies rétrécit et la chaleur dégagée est moins importante. Il faut donc changer ses bougies bien avant l’estimation fourni par Nash de 4H. Un changement toutes les 3 heures s’impose. La température n'est pas assez élevée pour être confortable et je suis contraint à rester complètement habillé dans le bedchair.

 

 
En revanche côté sécurité tout est idéal. Aucun risque d’asphyxie et même en cas de renversement du chauffage. De plus le risque de feu est quasi nul notamment dû à la matière du Chauffage Nash Bank Life Bivvy Heater, en fonte, qui ne brûle pas. En résumé, le Chauffage Nash Bank Life Bivvy Heater relève plus à mon avis d'un chauffe-main que d'un véritable chauffage.

 

 

RAPPORT PERFORMANCES/PRIX

 

Le Chauffage Nash Bank Life Bivvy Heater a été pensé sur le modèle d’un pot en terre cuite et le fabricant ne s’en cache pas. De faible encombrement et d'un look sobre, tout parait idéal. Le côté “performances” quant à lui est moins élogieux, car même si du point de vue économique le chauffage est avantageux, la performance est par ailleurs bien loin de mes attentes. Avec un temps de chauffe trop long et une puissance trop faible, le chauffage ne vous permettra pas d’être à l'aise dans votre abri, à moins que vous recherchiez une source de chaleur pour vous chauffer les mains après une remise à l'eau d'un poisson ou une séance d’amorçage humide.

 

POINTS FORTS

POINTS FAIBLES

CONCLUSION