FOURREAU SPOMB ROD JACKET

Tests Carpe > Bivouac - Bagagerie Carpe

 

 

 

Rappel Fishandtest : Les tests sont réalisés avec modestie, simplicité et passion. Notre volonté est de valoriser le partage d'expérience, nous n’avons en aucun cas la prétention de proposer des vérités absolues. Un test, dès lors qu’il est réalisé par un être humain, est en partie subjectif, la perception des choses étant propre à chaque individu. En revanche, nous pouvons vous certifier que la totalité des tests n’est soumise à aucun sponsor ou partenaire, nous prônons en effet la neutralité et la liberté de parole. 

 

 

 

 
Testeur:
 
Jean M. / non sponsorisé

 
Usage du Test :
 
Pêche de la carpe du bord en plan d’eau 

 
Données constructeur : 
 

Compartiment latéral pour les Spombs et Impact Spods Fox 

Sangle d’épaule amovible

Poignées de transport EVA 

100% Polyester

 

 

 

 

Il y a quelques temps, j’en ai eu assez de trimballer ma canne à spod dans un vieux fourreau individuel 13 pieds alors même que celle-ci ne mesure que 12 pieds. Je me suis laissé tenter par la nouvelle housse Spomb Rod Jacket, fabriquée et distribuée par Fox. Celle-ci semblait répondre à tous mes critères de sélection, et même un peu plus, en proposant des caractéristiques uniques en son genre. Après quelques sessions, il est temps de voir si l’essai est concluant.

 

 

 

 

construction

 

 

Encombrement : 
 
La housse individuelle Spomb Rod Jacket mesure 192cm de long et pèse 750 grammes à vide dans sa version 12 pieds. C’est un fourreau au design très fuselé et dont la largeur est de seulement 7,5 cm au niveau du talon et seulement 9 cm au niveau de la zone entre le moulinet et le scion.
L’emplacement dédié au moulinet est très spacieux (environ 55cm de long pour 23 cm de large), permettant d’y loger n’importe quel type de moulinet, même ceux disposant de grandes bobines comme les moulinets long cast les plus récents.  Enfin, la housse est légèrement plus large au niveau du scion afin que les cannes possédant des anneaux de 50mm puissent être utilisées avec cette housse.

 

 
 
 

Matériaux : 
 
Le fourreau Spomb Rod Jacket est composé exclusivement de polyester, un tissu synthétique que l’on retrouve énormément sur les bagageries carpe. La toile extérieure est assez épaisse et bien étanche pour les pluies fines et peu intenses. En cas de pluie soutenue en revanche, l’humidité risque de traverser le tissu et imprégner le rembourrage en mousse. Par expérience, une fois que ce type de produit prend l’eau au point que le rembourrage en polyuréthane (similaire aux plaques de mousse alvéolées anti-bruit) est gorgé d’eau, il est extrêmement difficile de le faire sécher correctement.
 
L’intérieur du fourreau est un tissu fin en polyester, qui sert principalement à maintenir le rembourrage en place. Malheureusement ce type de tissu est également difficile à faire sécher s’il prend l’humidité.

 

 

 
 
La double fermeture éclair principale est très large est semble très solide, tandis que la fermeture zippée de la petite poche externe est tout à fait standard. Sa taille s’apparente par exemple aux fermetures que l’on peut retrouver sur des vestes ou des manteaux. Bien qu’elle ne semble pas particulièrement fragile, cela reste une petite déception à mon sens.
Les poignées de transport sont en EVA, un matériau de plus en plus plébiscité par les marques pour son confort d’utilisation.

 

 

 

Rangement :
 
La housse Spomb Rod Jacket est dotée d’une petite poche de rangement au niveau de l’emplacement réservé au moulinet. Cette pochette dont les dimensions intérieures sont d’environ 23x15 cm permet d’y stocker un Spomb Large et un marker, ou même 2 Spomb Medium. Cette poche peut sembler gadget mais s’avère plutôt pratique pour transporter un Spod de rechange, ou simplement stocker votre Marker ou votre Spod si vous utilisez une seule canne pour ces 2 outils.
 
Le rangement de la canne se fait en y insérant d’abord le scion. Un point que j’apprécie avec ce fourreau car il n’est pas possible de se tromper, la fermeture éclair n’allant pas jusqu’en haut de la housse. J’ai possédé par le passé des housses qui nécessitent que la canne soit rentrée dans un sens précis mais dont la fermeture allait d’un bout à l’autre du fourreau. Il était donc facile de se tromper et de galérer quelques instants avant de trouver le bon sens d’insertion, ce qui n’est pas le cas avec le fourreau Spomb Rod Jacket. 
 
En conclusion de cette partie Construction, je dirais que je suis un peu mitigé. La poignée de transport EVA et la sangle de transport sont de très bonne facture, le design est accrocheur et moderne et la poche de rangement est très simple mais bien pensée. En revanche, la faible épaisseur du rembourrage et la qualité très standard de la toile me laissent sur ma faim, d’autant que ce sont des composantes très importantes quand il s’agit d’une housse de protection.

 

 

 

performances

 

 

Facilité de transport :
 
Le fourreau Spomb Rod Jacket est fourni avec une sangle de transport amovible, ce qui est un bon point en soi. Celle-ci est de bonne qualité, très large et profilée de manière à épouser la forme de l’épaule. Son rembourrage est bien épais et confortable à l’utilisation. Le point dommageable et qui vient à mon sens anéantir les efforts fournis sur la qualité de la sangle concerne les points d’ancrage auxquels il faut l’attacher.
 
D’une part, il y a 2 points d’ancrage, dont un équipé d’une attache rapide, qui ne servent à rien, notamment celui situé à l’extrémité de la housse proche du scion. Je pense que le point d’ancrage équipé de l’attache rapide sert à accrocher la housse à un fourreau complémentaire mais je n’ai aucune confirmation là-dessus et je n’ai trouvé aucune information à ce sujet.
 
D’autre part, les points d’ancrage réellement utiles à la sangle de transport sont mal étudiés. Si ces derniers sont correctement placés sur la longueur du fourreau pour garantir un bon équilibre lors du transport, ils sont situés bien trop bas sur les côtés pour garantir un transport optimal. En effet, le point d’ancrage aurait dû être situé quelques centimètres plus haut, au plus proche de la fermeture principale. Dans l’idéal, il aurait même fallu en installer un second, symétrique au premier pour pouvoir accrocher la sangle de chaque côté de la fermeture.

 

 

 
 
Ce mauvais placement n’empêche pas le transport de la housse à l’épaule, en revanche cela à pour effet de tordre la toile, celle-ci appliquant ensuite une tension sur les blanks de la canne. Du fait de la faible largeur et du rembourrage peu épais du fourreau (j’y reviendrai dans le prochain paragraphe), il arrive que cette torsion de la toile fasse remonter un brin au-dessus de l’autre, au lieu de garder chaque brin de la canne juxtaposé comme cela devrait l’être.
 
La poignée EVA en revanche est assez confortable et est parfaitement positionnée pour garantir un bon équilibre de la housse lors du transport, ce qui est un point primordial pour moi.

 

 

 

Protection des affaires : 
 
Comme évoqué dans la partie construction, la toile polyester utilisée est une toile plus ou moins imperméable que l’on retrouve sur beaucoup de matériels de bagagerie dédiés à la carpe. Elle est assez résistante mais à mon sens pas suffisamment imperméable. En cas de gros orage ou de pluie très intense, la toile, puis le rembourrage, puis la doublure, vont s’imprégner d’eau, et tous ces éléments risquent d’être compliqués à faire sécher complètement, notamment le rembourrage.
 
Le rembourrage justement, est également à pointer du doigt à mon sens. Il est extrêmement fin, très basique et à mon sens très insuffisant pour protéger correctement une canne qui peut coûter plusieurs centaines d’euros. Selon moi, il aurait fallu utiliser une mousse de meilleure qualité plutôt que ce rembourrage basique et peu épais.
 
L’autre point négatif est directement lié à la conception même du fourreau. Comme je vous en parlais plus haut, le design est par endroit très fin et très fuselé. Cela a pour effet, à mon sens, de trop serrer les blanks entre eux par endroits de même que certains anneaux appliquent une tension forte sur la toile de la housse. Je ne saurais dire si à long terme cela peut poser des problèmes de casse ou de déformation des anneaux de la canne, en revanche il est certain que c’est une situation que je n’aime pas et qui ne m’inspire pas du tout confiance. Je pense personnellement que lorsque la toile d’un fourreau est tendue à cause de la pression d’un anneau ou de la canne, cela pourrait causer des petits dommages au niveau du blank ou des anneaux, qui pourraient se transformer en dommages plus importants avec le temps ou à force d’utilisation.

 

 

rapport performances / prix

 
 
Le prix public conseillé de la housse Spomb Rod Jacket est de 27,99 € pour la version 12 pieds. Sur le papier, le prix est intéressant et cette housse possède des arguments qui plaident en sa faveur (design, poche supplémentaire, sangle de transport). Malheureusement, les lacunes au niveau de la protection des affaires sont bien trop importantes pour que les quelques points forts du produit ne suffisent à les combler. Il ne faut pas oublier qu’une des fonctions fondamentales d’un fourreau reste la protection des cannes qu’il contient et malheureusement c’est à mon sens le plus gros point faible du Spomb Rod Jacket. En ce sens il est impossible pour moi de parler d’un bon rapport Performances/Prix tant les performances ne sont pas à la hauteur des attentes placées en ce produit.

 

 

 

POINTS FORTS

POINTS FAIBLES

CONCLUSION