SAC CARRYALL SHIMANO GRAND TRENCH GEAR

Tests Carpe > Bivouac - Bagagerie Carpe

 

 

Rappel Fishandtest : Les tests sont réalisés avec modestie, simplicité et passion. Notre volonté est de valoriser le partage d'expérience, nous n’avons en aucun cas la prétention de proposer des vérités absolues. Un test, dès lors qu’il est réalisé par un être humain, est en partie subjectif, la perception des choses étant propre à chaque individu. En revanche, nous pouvons vous certifier que la totalité des tests n’est soumise à aucun sponsor ou partenaire, nous prônons en effet la neutralité et la liberté de parole. 

 

 

 

 


Testeur:  Marveen Santoli / non sponsorisé

 
Usage du Test : Sessions longues en grands lacs ou fleuve

 
Données constructeur : 


• Base OCD (Organised Compact Design)
• Compatible OCD (Organised Compact Design) de l’extérieur
• Adapté au chariot
• Rabat déperlant
• 2 poches internes en mesh
• Poches accessoires d’accès rapide

 

 

 

Après de nombreuses années de bons et loyaux services, mon carry-all a rendu l’âme. Il m’a donc fallu lui trouver un remplaçant qui s’adapte bien à mon organisation. Mes besoins étaient simples, il fallait que je puisse mettre ma boite à pêche ainsi que tout le matériel que j’emporte pour faire face aux imprévus lors de mes sessions qui nécessitent un bateau pour accéder aux postes. En résumé, il me fallait un carry-all avec un grand espace de stockage qui se loge facilement dans le bateau pour son transport le tout avec un minimum d’encombrement. Après plusieurs recherches, mon choix s’est porté vers le Sac Carryall Shimano Grand Trench Gear. Suite à différentes sessions durant lesquelles il a été malmené, voyons ensemble s’il est à la hauteur de mes attentes.

 

 

 

construction

 

 

 

Encombrement :
 
Le premier point qui m’a attiré avec le Sac Carryall Shimano Grand Trench Gear est sa forme rectangulaire, sans poche externe. Cela permet de le ranger plus facilement dans un bateau ou encore sur un chariot de transport. Ses dimensions sont de 63 cm de longueur pour 27 cm de largeur sur une hauteur de 40 cm. Le tout pour un poids à vide de 2.7kg. Un sac peu encombrant et relativement léger ce qui le rend maniable lors des sessions qui nécessitent d’être mobile.

 

 

 

 

 

Matériaux : 
 
Le Sac Carryall Shimano Grand Trench Gear est conçu dans un tissu d’une bonne qualité lui permettant de bien résister aux berges abrasives sans s'abîmer. Les coutures de ce sac bénéficient de la technologie « powerstitch » censée accentuer leur résistance et longévité en réduisant un maximum les risques de rupture de celles-ci. Le Sac Carryall Shimano Grand Trench Gear est muni d’un rabat déperlant qui résiste à l’humidité et qui vient recouvrir les fermetures permettant de l’ouvrir. Des fermetures particulièrement résistantes et qui glissent très (trop) bien. Enfin, chacun des 2 espaces de rangement est muni d’une poche en mesh qui est également très résistante. En effet, même avec des bobines de fil, qui à cause de leurs rebords peuvent effilocher la maille de ces poches, celles-ci résistent et ne s’abîment pas. 

 

 

 

 

Rangement : 
 
Comme je l’ai précisé plus haut, le Sac Carryall Shimano Grand Trench Gear est rectangulaire et ne possède pas de rangement extérieur. Un point intéressant pour moi car cela facilite son rangement. Je tiens aussi à préciser que ce sac, comme tous ceux de cette gamme, est conçu sur un concept appelé « Organised Compact Design » qui permet d’accueillir les trousses de rangement de cette gamme vendues par Shimano afin que vous puissiez vous organiser à votre guise.  
 
Sans ces trousses, vous avez donc un sac disposant de 2 grands espaces de stockage. Le premier, plutôt destiné à accueillir votre boite de pêche ainsi que quelques pots d’appâts, a de généreuses dimensions. Pour vous donner une idée, j’arrive à ranger dans cette poche une Armoury TackleBox de RidgeMonkey, ainsi qu’une dizaine de pots de pop-ups ou pâtes d’enrobage. Ensuite, la seconde, qui elle est plutôt destinée à recevoir les trousses de la gamme « Organised Compact Design » qui me sert à mettre mon matériel destiné aux imprévus. Avec de grandes dimensions correspondant pour la longueur et la largeur à celles de la première poche et d’une hauteur plus importante, j’arrive à ranger par exemple, une pompe à pied pour mon bateau, un filet d’épuisette de rechange, une « popote », une trousse à marqueur sondeur et spomb, ou encore une petite table à biwy. Par-dessus tout ça j’ai encore réussi à disposer un sac de graines de 5kg. Cette poche me sert vraiment de “fourre-tout” . Enfin, pour compléter cet espace de rangement que je trouve important, 1 poche en mesh est présente dans chacune des poches. Ces espaces permettent aussi d’accueillir pas mal de petites affaires encombrantes comme des bobines de têtes de ligne ou encore une lampe frontale.

 

 

 

 

 

 

La fermeture servant à séparer les 2 poches de rangement principales a une glisse parfaite qui se transforme en faiblesse si la poche du dessus est trop remplie. En effet, si elle n’est pas parfaitement fermée, le poids du matériel se trouvant dans la poche supérieure peut faire effet de bascule et l’ouvrir sans que cela ne soit voulu. Cela n’est pas problématique dans toutes les conditions mais lorsque cela arrive sous une grosse averse, la frustration est palpable. Pour finir, j’aimerais vous parler de l’extérieur du Sac Carryall Shimano Grand Trench Gear qui, même démuni de poches de rangements, se voit attribuer un atout vraiment intéressant. En effet, une multitude d’élastiques permettent de venir y loger des piques. Cela permet un gain de place que je trouve non-négligeable et, qui puis est, se veut très pratique pour les pêcheurs utilisant des piques comme supports. J’ai réussi à transférer tout ce qui se trouvait dans mon ancien carry-all dans le Sac Carryall Shimano Grand Trench Gear, le tout pour un sac moins lourd et plus facile à caler sur un bateau ou un chariot de transport.

 

 

 

 

  

 

performances

 

 

Facilité de transport :
 
2 systèmes de transport sont présents sur le Sac Carryall Shimano Grand Trench Gear. Le premier est classique, avec une sangle permettant son transport à l’épaule. Les extrémités de cette sangle sont munies d’un anneau qui vient se fixer dans des mousquetons fixés sur le Sac Carryall Shimano Grand Trench Gear. Ces anneaux et mousquetons sont solidement amarrés grâce à des épissures qui garantissent une meilleure résistance à la traction. Cette sangle de transport est munie d’un rembourrage confortable pour les longs trajets. Le second système me plait particulièrement pour l’usage que je fais de ce sac (à savoir des sessions qui nécessitent le transport du matériel sur le bateau), il s’agit de 2 poignées situées sur les extrémités du sac.  Je trouve ce système particulièrement agréable pour le dos lors des manipulations pour ranger le sac à un endroit. Bien que cela ne soit pas novateur, mon dos apprécie grandement ces poignées. Pourtant, mes mains l’apprécient beaucoup moins ! En effet, il n’y a aucun rembourrage sur ces poignées. Lorsque vous soulèverez le Sac Carryall Shimano Grand Trench Gear par celles-ci, vous serez en contact direct avec un tissu tressé très peu confortable bien que résistant. Quel dommage de ne pas avoir mis de rembourrage à cet endroit. Abordons maintenant le point qui me contrarie le plus sur le Sac Carryall Shimano Grand Trench Gear. Comme je vous l’ai expliqué plus haut, je n’utilise pas les trousses de la gamme « Organised Compact Design ». De ce fait, il arrive que le chargement de mon sac ne soit pas réparti de manière homogène ce qui engendre un basculement important (jusqu’à 45°) du Sac Carryall Shimano Grand Trench Gear lorsque je le soulève par la sangle de transport. Un effet accentué par les anneaux situés aux extrémités de celle-ci. J’ai vraiment eu des crises de nerfs le peu de fois où j’ai dû transporter le Sac Carryall Shimano Grand Trench Gear à l’épaule. Si vous envisagez de l’acheter pour des pêches nécessitant de le transporter à l’épaule, je vous conseille vivement d’investir dans les trousses adaptées pour vous faciliter la vie. Je trouve que le Sac Carryall Shimano Grand Trench Gear se veut paradoxal quant à son transport. En effet, les poignées situées aux extrémités permettent de le déplacer sur de courtes distances sans se faire mal au dos mais en ayant mal aux mains. De plus, la sangle de transport permettant de le porter confortablement à l’épaule nécessite l’investissement des trousses de la gamme « Organised Compact Design » pour pouvoir en profiter pleinement.
  
  

 
  

 

 

 

 
Protection des affaires : 
 
Au niveau de la protection des affaires, le Sac Carryall Shimano Grand Trench Gear se démarque grâce à son rabat particulièrement étanche. Même si l’intégralité du sac ne profite pas de sa protection, le haut en profite et cela permet de ranger dans cette partie, les éléments craignant particulièrement l’humidité comme le PVA par exemple. Du point de vue de la résistance à l’abrasion, le Sac Carryall Shimano Grand Trench Gear propose quelque chose de performant et résistant aux éléments abrasifs. Enfin, pour la protection contre les chocs, je dois dire que j’ai été surpris par l’épaisseur des contours du Sac Carryall Shimano Grand Trench Gear qui garantit une protection plus importante que la majorité des sacs de ce type que l’on rencontre sur le marché.

 

 

 

 

 

 

 

rapport performances / prix

 

 

Beaucoup de choses positives caractérisent le Sac Carryall Shimano Grand Trench Gear. Notamment le rabat étanche ou encore les élastiques à l’extérieur permettant de ranger les piques. Malgré l’effet de bascule lorsque le chargement du Sac Carryall Shimano Grand Trench Gear n’est pas équilibré ou encore l’absence de rembourrage au niveau des poignées à main qui entache légèrement les performances du produit, le prix public conseillé de 84.95€ reste correct si on s’abstient des trousses de la gamme « Organised Compact Design ». Enfin, la compacité générale du Sac Carryall Shimano Grand Trench Gear finit de compléter un ensemble idéal pour les pêcheurs mobiles à l’aide d’un chariot de transport ou d’un bateau.

 

 

 

POINTS FORTS

POINTS FAIBLES

CONCLUSION