MOULINET DAIWA EMBLEM CARP 45 SCW QD

Tests Carpe > Moulinets Carpe

 

 

 

Rappel Fishandtest : Les tests sont réalisés avec modestie, simplicité et passion. Notre volonté est de valoriser le partage d'expérience, nous n’avons en aucun cas la prétention de proposer des vérités absolues. Un test, dès lors qu’il est réalisé par un être humain, est en partie subjectif, la perception des choses étant propre à chaque individu. En revanche, nous pouvons vous certifier que la totalité des tests n’est soumise à aucun sponsor ou partenaire, nous prônons en effet la neutralité et la liberté de parole. 

   

 

 

 

 


Testeur:
 
Arnaud J. Non sponsorisé
 
 
Usage du Test :
 
Pêche de la carpe à longue distance en plan d’eau 
 
 
Données constructeur :
 
Capacité : 530m – 35/100
Ratio : 4.9/1
Récupération cm / tour de manivelle : 104
Roulements : 6+1
Puissance du frein : 15kg
Poids : 615gr
Taille moulinet : 4500

 

 

  

 

 

Pas facile de passer après la fameuse série Daiwa Emblem que ça soit l’Emblem X, le Pro ou les mythiques Z. Ayant vraiment adoré ces moulinets que je qualifie “d’increvables”, la sortie de la nouvelle gamme d’Emblem qui a purement et simplement remplacé les modèles précédemment cités fut pour moi une source d’enthousiasme et d’excitation. Alors à leur sortie, fin 2019, je me suis empressé de les acquérir et j’ai opté pour le modèle Emblem Carp 45Scw QD car sa longue bobine ressemblant à la gamme Basia me faisait de l’œil. Regardons ensemble les caractéristiques de ce moulinet après plusieurs mois d’utilisation.

  

  

 

 

 

 

Commençons par le test de la force maximale du moulinet Daiwa Emblem 45 Scw QD dans le Labo FISHANDTEST.

Lors du test de la force maximale d’un frein sur Dynamomètre, quatre phénomènes peuvent se produire :

1. Le galet ou le rotor vient au contact de la bobine (uniquement pour les moulinets spinning)

2. La régularité du frein devient chaotique

3. La bobine arrête de tourner

4. La molette de frein est serrée à la main à son maximum

 

 

 

Selon le protocole FISHANDTEST, le seuil de force max d’un moulinet lorsque l’une des quatre situations évoquées ci-dessus est rencontrée.

Lors du test du Daiwa Emblem 45 Scw QD, le premier seuil à avoir été atteint est celui du frein serré au maximum. Cette limite apparaît à partir de 14.91 kg de force de frein.

La force Max du moulinet Daiwa est donc de 14.91 kg, en adéquation avec ce que la marque annonce (15kg). Cette puissance est plutôt incroyable mais complétement inutile en situation de pêche, même sur des pêches fortes en milieu encombrés. En effet, à ce niveau de puissance, un élément extérieur au moulinet aura probablement lâché avant de l’atteindre (mono filament, canne.. Etc) 

Concernant le poids de ce moulinet, Daiwa nous annonce un poids de 615g et notre balance de pesée nous affirme un poids de 616.67gr. Encore une donnée correctement respectée par le fabriquant

A présent, testons la régularité du frein offerte par ce moulinet sur le dynamomètre motorisé du Labo FISHANDTEST. Les courbes qui suivent sont les résultats de quatre tractions sur dynamomètre, chacune étant soumise à une force de frein différente.

 

 

  

 

 

 

 

Analyse des courbes obtenues:

● 0.5 kg de frein - oscillation des mesures de 45 g

● 1 kg de frein - oscillation des mesures de 226.79 g

● 1.5 kg de frein - oscillation des mesures de 104.32 g

● 2 kg de frein - oscillation des mesures de 86.18g

 

La précision du réglage de frein pour ce moulinet Daiwa reste acceptable même si pour un moulinet de cette gamme, nous pourrions nous attendre à une meilleure prestation. En effet, la précision moyenne est de 115.57g. Nous remarquons cependant que plus nous augmentons dans la puissance du frein du moulinet, plus celui-ci est précis. Il est important de noté (mais Arnaud le rappelera dans son test) que le moulinet Daiwa Emblem 45 Scw Qd possède la technologie Quick Drag permettant une grande liberté du frein rapidement ce qui explique aussi les difficultés à obtenir des mesures sur les plus faibles résistances. 

 

 

 

 
Laissons maintenant la parole à Arnaud pour la suite du test.

 

  

 

 

 

 

construction

 

 

Molette de frein :
 
Daiwa nous propose, pour son moulinet Emblem Carp 45 Scw Qd, une molette en plastique remarquablement bien moulée. En effet l’accès au frein est très aisé et la molette est facilement enclenchable pour la desserrer ou pour la resserrer. Au centre de celle-ci le logo QD apparaît signifiant la technologie « Quick Drag » qui permet au frein de passer en position ouverte en un quart de tour. Nous reviendrons sur cette technologie plus en détail.

 

 

 

 

 

Manivelle et poignée : 
 
La poignée est des plus agréables. En effet, Daiwa a accordé une attention toute particulière aux finitions de celle-ci. Plus compacte mais aussi plus large que sur la précédente gamme d’Emblem, la poignée du Daiwa Emblem Carp 45 Scw Qd est recouverte d’un caoutchouc fin optimisant la tenue en main de celle-ci. La marque japonaise a en revanche abandonné son système de repli de la poignée via un bouton, au profit d’une technologie qu’on retrouve régulièrement sur les moulinets de pêche aux carnassiers. En effet, il suffit de desserrer un petit peu l’écrou de la poignée et de la tourner en sens inverse de votre façon de mouliner pour que celle-ci se replie. C’est même plus pratique que le bouton car plus facilement ajustable.

 

 

 

 

 


Bâti + Rotor + Pick up : 
 
Le Moulinet Daiwa Emblem Carp 45 Scw Qd n’appartient pas à la qualité des moulinets poids plumes. Et finalement heureusement car il n’est pas fait pour ça. Celui-ci est un mastodonte et même si à titre personnel je préfère des gros moulinets sur des cannes courtes, dans le cas de ce moulinet cela s’avère contre-productif. Il est clairement conçu pour être en compagnie de cannes de 12 ou 13’. Le bâti est en plastique moulé et très épais. Il possède une forte excroissance à l’arrière qui contient tout la mécanique du moulinet. Concernant le rotor, celui-ci est surdimensionné. 2 tétines sont présentes sur celui-ci. Elles sont placées sur la bobine, ce qui doit permettre d’éviter à notre mono filament de venir se glisser dessous. Le rotor se prolonge jusqu’au pick-up qui est lui aussi classé dans la catégorie des mastodontes. Son système d’ouverture est très fiable et je n’ai jamais subi de fermeture intempestive de sa part.

 

 

 

 

 

Design :
 
Daiwa fait le pari de la sobriété avec sa nouvelle gamme de moulinets. Ils sont tous entièrement noir et l’aspect (pour peu qu’il soit un minimum entretenu) est vraiment sympa. Si vous utilisez du fil de couleur claire, votre bobine vous paraitra encore plus grande et c’est toujours bon pour le moral et la fierté. On regrettera cependant le fait que le moulinet soit entièrement en plastique.

 

 

 

  

 

 

 

 

 

performances

 

 

Frein :
 
Si vous n’êtes pas habitué à la technologie Quick Drag, sachez-le tout de suite que vous aurez besoin d’un temps d’adaptation. En effet, quand on entend qu’il faut seulement un quart de tour pour libérer ou bloquer le frein, ce n’est pas une blague. Et j’aurai même tendance à dire que le quart de tour est même trop loin de la réalité. En effet, la définition d’un frein micrométrique prend tout son sens avec le moulinet Daiwa Emblem Carp 45 Scw Qd. L’ajustement de votre frein s’effectue au millimètre. Je me rappelle des premières carpes que j’ai eu le plaisir de sortir avec, et bien que celles-ci étaient d’un poids relativement modeste, je subissais le combat car mon frein était trop desserré. Heureusement pour moi il n’y avait pas d’obstacles car je n’aurais rien pu faire. Avec le temps, la gestion du frein est devenue un réflexe et ce n’est plus un problème. Concernant la puissance supposée du frein et comme vous avez pu le découvrir dans notre test effectué en laboratoire, celle-ci est carrément surpuissant par rapport aux réels besoins lorsque l’on pêche la carpe. Et si jamais vous souhaitez utiliser votre frein au maximum de son potentiel, votre ligne ou votre axe auront déjà très certainement rendu l’âme avant d’arriver à ce maximum.

 

 

 

 

 


Mécanique : 
 
Comme je vous l’ai déjà précisé auparavant, le moulinet Daiwa Emblem Carp 45 Scw Qd est un mastodonte. Cependant les moulinets possédant de longues bobines sont parfois fragiles notamment au niveau de l’axe. Et ce moulinet ne fait pas exception à la règle. Tout comme ses grands frères, les Basia, je ne recommande pas l’utilisation de ce moulinet lors des pêches fortes. Le Daiwa Emblem 45 Scw Qd est clairement voué à la pêche du bord. Ses 104cm de récupération sont parfaits et apportent une fluidité et une rapidité lorsqu’il faut ramener votre ligne. Enfin je tiens à vous souligner un problème qui m’est arrivé à l’utilisation, 2 fois de suite mais qui ne s’est jamais reproduit. Comme précisé précédemment, sur le rotor du moulinet, une pièce en plastique vient se fixer sur la bobine empêchant ainsi l’emmêlement de votre ligne. Hors lors d’un combat, ce morceau de plastique a sauté de son axe, bloquant ainsi la bobine et l’empêchant de tourner. Le moulinet ne fonctionnait plus. J’ai dû donc en démonter une partie pour trouver d’où venait le problème et remboiter le tout. Cette mésaventure est importante à mes yeux car outre le fait d’avoir perdu un poisson, un moulinet de cette gamme-là ne devrait pas subir ce genre de désagrément.

 

 

 

 

 

Lancer : 
 
Le moulinet Daiwa Emblem Carp 45 Scw Qd est conçu pour lancer loin. Et ses capacités à le faire ne sont pas négligeables. Bien entendu, posséder le bon moulinet ne suffit pas pour catapulter votre montage hors horizon. Avec le bon fil, la bonne canne et la bonne technique, vous aurez encore plus de facilité. Il est vendu avec 2 bobines : une bobine profonde où vous pourrez ranger aisément plus de 500m de nylon en 35/100 et une  bobine pleine plutôt destinée à accueillir un monofilament plus fin dans le but de vous éviter de devoir garnir plus de 1000m de fil. Vous pouvez accueillir tous les diamètres de fils là ou certains moulinets n’apprécient pas des diamètres trop petits mettant en cause le bon enroulement de celui-ci. En parlant d’enroulement, le rangement du fil dans la bobine est parfait et avec la technologie SCW (signifiant Slow Cross Wrap : Enroulement lent par spires croisées), la sortie du fil du moulinet s’effectue sans encombre. En prenant le temps d’observer l’enroulement de votre fil lors de la récupération, on peut observer la précision de ce type d’enroulement tout en finesse. Et c’est vraiment appréciable. Enfin pour terminer, si vous faites partie de la même catégorie de pêcheur que moi, qui apprécie posséder plusieurs jeux de bobines pour s’adapter aux différentes situations rencontrées, on ne peut qu’être rassuré de constater que les bobines vendues en suppléments sont disponibles pour une somme inférieure à 30€

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

rapport performances / prix

 

 

Le moulinet Daiwa Emblem Carp 45 Scw Qd est une semi révolution. En effet, il démocratise les bobines longues autrefois réservées à des moulinets très haut de gamme. Cependant, et comme on pouvait s’en douter, cela entraîne une fragilité du moulinet qui est difficilement utilisable en condition de pêches fortes. Malgré le fait qu’il dispose de plusieurs technologies intéressantes comme le SCW ou le frein Quick Drag, il n’est pas doté de réelles révolutions. Porter le nom Emblem n’est pas chose aisée et le seul point en commun que la nouvelle génération a avec l’ancienne c’est la prépondérance de plastique moulé (en réalité probablement de l’ABS) alors que le tarif est plus important que les Emblem Pro ou les Emblem X. Pour les amateurs de pêche en plan d’eau du bord à longue distance, ce moulinet conviendra parfaitement à votre jeu de canne 12 ou 13’.

 

 

 

POINTS FORTS

POINTS FAIBLES

CONCLUSION