TAPIS DE RECEPTION NASH CARP CRADLE MARK 3

Tests Carpe > Réception - Pesée

 

  

Rappel Fishandtest : Les tests sont réalisés avec modestie, simplicité et passion. Notre volonté est de valoriser le partage d'expérience, nous n’avons en aucun cas la prétention de proposer des vérités absolues. Un test, dès lors qu’il est réalisé par un être humain, est en partie subjectif, la perception des choses étant propre à chaque individu. En revanche, nous pouvons vous certifier que la totalité des tests n’est soumise à aucun sponsor ou partenaire, nous prônons en effet la neutralité et la liberté de parole.

  

  

Testeur : 

Jean M - Non sponsorisé

 

Usage du test :

Pêche de la carpe 

  

Données constructeur :

102 x 70 x 43 cm - 5,8 kg - Hauteur ajustable des pieds, et mini coupelles anti-boue - Couvercle de rétention fixé par velcro - Goupilles de verrouillage des pieds - Hauteur de pieds de 38 à 49 cm

 

   

Le soin apporté aux poissons est un aspect essentiel de la pêche de la carpe et de toutes les pêches en no-kill en général. En ce sens, les marques ont développé des produits destinés à accueillir nos captures dans des conditions de confort et de sécurité optimales. Le tapis de réception est donc un élément indispensable de la panoplie du bon carpiste, et aujourd’hui nous allons nous attaquer à un type de tapis qui a gagné en popularité ces dernières années : le carp cradle. C’est lorsque mon tapis classique en microbilles de polystyrène s’est déchiré il y a environ 4 ans, que je me suis résolu à investir dans un tapis de réception plus élaboré et plus sécurisant pour les poissons. Après plusieurs années de bons et loyaux services, il est donc l’heure de tirer un bilan de mon utilisation du Nash Carp Cradle Mark 3.

 

 

CONSTRUCTION

 

Comme son nom l’indique, le Nash Carp Cradle Mark 3 est un tapis de réception de type « cradle » ce qui signifie littéralement berceau. Typiquement, ce type de tapis se compose d’un cadre rectangulaire équipé de 4 pieds et d’une large pièce en toile qui fait office de bassine, ce qui est le cas du tapis qui nous intéresse aujourd’hui. En premier lieu, intéressons-nous au cadre qui est réalisé en aluminium, un matériau plébiscité par les fabricants de matériel de pêche pour sa robustesse et sa légèreté. Ce cadre est pliable en son centre, ce qui permet de réduire l’encombrement et de faciliter le transport. L’articulation est réalisée à l’aide d’élastiques comme on peut retrouver sur un biwy par exemple. Les élastiques utilisés sont larges, costauds et inspirent la confiance. De plus, ils sont protégés par un tube en plastique souple et épais, dans le but d’éviter que les parties en métal n’appliquent une tension trop forte et viennent cisailler les élastiques lorsque le tapis est replié. Autour du cadre en aluminium on retrouve la partie en toile du carp cradle, élément très important pour la sécurité du poisson. Sur le tapis de réception Nash Carp Cradle Mark 3, la toile est réalisée avec une sorte de PVC tissé pas totalement lisse mais qui est respectueux du mucus des poissons. Contrairement à d’autres carp-cradles du marché qui sont pourvus de trous d’évacuation d’eau, le Nash Carp Cradle Mark 3 est complètement étanche et agit comme une véritable baignoire. La toile utilisée est très résistante, et les coutures sur la partie la plus large du tapis, sont installées sur une bande de tissu de renfort. C’est ce même tissu qui est utilisé pour réaliser les lanières des bagageries Nash. On retrouve ces bandes de tissu sur les poignées de transport du tapis de réception Nash Carp Cradle Mark 3 mais aussi sous la toile afin de la renforcer et éviter que celle-ci ne se déchire, notamment si on y applique un poids important (suite à la capture d’un big fish par exemple !). Concernant les poignées de transport, celles-ci sont pourvues d’une bande velcro qui permet de maintenir le cradle en position fermée.

  

 
La toile qui entoure les barres en aluminium est légèrement rembourrée afin d’amortir les chocs et éviter qu’un poisson un peu énervé ne vienne se cogner contre ces barres. La zone centrale du cadre, où l’on retrouve l’articulation de pliage, est protégée par un pad en mousse amovible qui assure une protection supplémentaire pour les poissons mais aussi pour le carp cradle en lui-même, cette partie étant plus fragile et sensible aux intempéries du fait des frottements entre les 2 parties du cadre. Autre élément de confort pour nos chères carpes : les rabats de protection. Ceux-ci sont réalisés à l’aide de la même toile que le reste du carp cradle, et sont munis chacun de 4 bandes velcro pour les fixer au cadre du tapis, tout ceci dans le but de plonger les poissons dans l’obscurité, et agir comme un couvercle pour qu’ils ne puissent pas sauter du tapis. A noter qu’une petite poche est cousue sur la partie extérieure de la toile principale afin d’y loger un flacon de désinfectant.

  

 
Une fois le cadre et la toile passés en revue, il ne nous reste plus qu’à décortiquer les pieds de ce Nash Carp Cradle Mark 3, qui sont eux-aussi réalisés en aluminium. Chaque paire de pieds est en forme de H et est équipée de 2 pieds dont la hauteur est réglable indépendamment de l’autre. Au niveau de la charnière, chaque paire de pieds est dotée d’une goupille de verrouillage assurant plus de rigidité et de sécurité à votre tapis. Le réglage des pieds se fait à l’aide de manettes à ressorts assez classiques dans le monde du carpfishing, qui sont équipées de butées de fin de course. Impossible donc de sortir un pied de son logement, ce qui reste appréciable. Chaque pied est pourvu d’une coupelle anti-boue montée sur une rotule inclinable, suffisamment rigide pour que le positionnement de la coupelle soit conservé en toutes circonstances. Enfin, ces coupelles sont profilées de telle sorte qu’elles viennent se clipser contre la barre en aluminium lors du rangement, toujours dans le but de minimiser l’encombrement du tapis. Un des plus gros défauts du Nash Carpe Cradle Mk3 reste cependant l’absence de housse de transport. Celle-ci est pourtant indispensable si on souhaite garder son coffre de voiture propre et sec après une session poissonneuse. Certes, lorsque le tapis est plié, la face de la toile au contact des poissons (donc la plus mouillée) est à l’intérieur et les rabats de protection peuvent contenir l’eau, toutefois cela ne remplace pas une vraie housse de transport qui va également bloquer les mauvaises odeurs en plus de retenir l’eau d’un tapis pas encore sec.

 

 

PERFORMANCES

 

A mon sens, la qualité d’un tapis de réception doit être analysée au regard de 3 grands axes de performances, à savoir la protection du poisson, sa solidité et enfin la facilité d’utilisation. Pour la question de la protection du poisson, c’est un sans-faute. En effet, il suffit de l’utiliser quelques fois pour se rendre compte que le tapis de réception Nash Carp Cradle Mark 3 a été développé en pensant avant tout au bien-être des carpes. Tout d’abord, la toile utilisée est respectueuse du mucus et ne présente pas de rugosité qui pourrait venir créer des lésions sur le corps des poissons, notamment au niveau des écailles. Le fait que la toile soit dépourvue de trous d’évacuation et agisse comme une bassine est également un bon point pour le confort des poissons. La toile est suffisamment tendue pour que le poids soit bien réparti tout en gardant une bonne profondeur afin d’éviter qu’un poisson trop téméraire ne puisse sauter du tapis. Toujours en relation avec la protection des captures, les éléments de détails comme les rabats supérieurs, les pads en mousse et le rembourrage autour des barres en aluminium sont autant d’éléments qui témoignent de cette volonté de créer un véritable berceau pour carpes. 

  

  
La stabilité du Nash Carp Cradle Mark 3 est aussi un point essentiel dans sa conception. L’ensemble reste rigide et très stable, quel que soit le poids appliqué sur la toile. Aucun risque de voir ce cradle s’affaisser, ou d’avoir une barre qui se tord suite à une mauvaise manipulation, les barres aluminium utilisées sont très robustes. La toile en elle-même est également très résistante, notamment grâce aux bandes de renfort. Ces dernières permettent de gagner en rigidité et en robustesse aux endroits où la tension et le poids exercé pourraient mettre à mal la durée de vie du tapis. Comme pour l’aspect confort et protection, le diable se cache dans les détails et ce sont ces derniers qui apportent une vraie plus-value au Carp Cradle Mark 3. Les coutures renforcées sont par exemple un point de détail qui apporte un réel gain de solidité et allonge la durée de vie de votre tapis, tout comme les tubes en plastique positionnés autour des élastiques. Pour rester au niveau de la zone de jonction, il y a un élément dont je ne vous ai pas parlé mais qui conditionne grandement la rigidité et la solidité du carp cradle : l’emboitement du cadre. Si la partie mâle de l'emboîtement est trop courte, ou si son diamètre est trop petit par rapport à la partie femelle, vous risquez d’avoir du jeu entre les deux parties et d’avoir un cadre qui n’est pas stable. Ici, l'emboîtement est très solide et parfaitement ajusté. Cela est un gage de qualité et de solidité, mais qui présente son revers de la médaille qui apparaît au moment du rangement et du pliage.

  

  
Si elle apporte un vrai plus en matière de solidité, cette articulation cristallise tous les reproches relatifs à la praticité du carp cradle. Le système de pliage est pourtant relativement simple, avec une seule goupille par paire de pieds et une articulation centrale à déboiter. Malheureusement, du fait que les 2 éléments sont emboîtés fermement, il est très difficile de les désolidariser, à moins de mettre le tapis debout et d’appuyer sur le cadre avec son pied, tout en tirant vers le haut. A savoir qu’en procédant ainsi, les pieds ont tendance à se déplier, vous obligeant à répéter l’opération. Avec un peu d’habitude, il est facile de passer outre ces problèmes, toutefois il est dommage de devoir galérer pour plier un tapis qui jusque là était parfait. Une fois plié, le Nash Carp Cradle Mark 3 est un produit pratique à transporter et à stocker grâce à sa conception totalement plate et ses poignées de transport, malgré l’absence de housse qui est fort regrettable. Bien que son poids de 5,8 kg ne le place pas parmi les tapis de réception les plus légers du marché, cette valeur n’est pas excessive et il offre à mon sens un bon rapport poids/solidité. En action de pêche, là où nous en avons le plus besoin, les différentes caractéristiques du tapis vous permettent de laisser un poisson barboter tranquillement le temps de préparer la séance photo en ayant le dos tourné, sans craindre une catastrophe. Les pieds réglables sont faciles à utiliser et permettent une utilisation sur des postes très pentus, là où l’utilisation d’un tapis classique est tout simplement inimaginable. Comme je l’évoquais précédemment, les coupelles anti-boue sont bien conçues et sont très faciles à mettre en place du premier coup. Enfin, la toile n’étant pas rembourrée, le tapis est très facile à faire sécher du fait qu’il n’y a pas de phénomène d’absorption et de rétention d’eau comme on peut l’observer sur des tapis rembourrés en mousse.

 

 

RAPPORT PERFORMANCES/PRIX

 

Le Nash Carp Cradle Mark 3 est clairement à classer parmi les tapis de réception haut de gamme, son prix de 119,00 € sans la housse de transport le plaçant parmi les carp cradles les plus chers du marché. Certes le niveau de performances est élevé et le soin apporté à chaque détail est impressionnant, mais ces performances ne justifient pas un tel écart de prix avec les produits de marques concurrentes qui sont pour l’immense majorité livrés avec un sac de transport. La housse de transport Nash étant vendue près de 50 €, il vous faudra débourser entre 160 et 170 € pour avoir un carp cradle complet. Encore une fois, la qualité du produit n’est pas à remettre en cause, et ce Carp Cradle Mk3 est à mon sens un des carp cradle les plus aboutis du marché mais n’apporte rien de révolutionnaire qui pourrait justifier un prix aussi élevé.

 

POINTS FORTS

POINTS FAIBLES

CONCLUSION