SACOCHE MEIHO VS B60 70

Tests Mer > Accessoires Mer

 

 

 

Rappel Fishandtest : Les tests sont réalisés avec modestie, simplicité et passion. Notre volonté est de valoriser le partage d'expérience, nous n’avons en aucun cas la prétention de proposer des vérités absolues. Un test, dès lors qu’il est réalisé par un être humain, est en partie subjectif, la perception des choses étant propre à chaque individu. En revanche, nous pouvons vous certifier que la totalité des tests n’est soumise à aucun sponsor ou partenaire, nous prônons en effet la neutralité et la liberté de parole.

 

  

 

 

 

Testeur :
 
Nicolas J - Non Sponsorisé
 
 

Usage du Test : 
 
Pêche du bord en Bretagne Sud
 
  

Données constructeur :  
 
31 x 22 x 12 cm

  

  

  

  

 

Le choix de sac ou sacoche de pêche sur le marché actuel est immense. Il y en a pour tous les goûts et de toutes les marques. Mais il est plus difficile de trouver « LE » sac qui correspond à nos attentes et nos besoins. Meiho est connu principalement pour la qualité de ses rangements plastiques mais aussi pour ses accessoires et fournitures de pêche. Distribué en France par Ultimate fishing, j’ai choisi la sacoche Meiho Vs B60 70 pour ses caractéristiques, mais aussi pour chercher si la qualité, souvent mise en avant chez Meiho, est vraiment au rendez-vous.
 

 

 

 

 

construction

 

 

Configuration :
 
La sacoche mesure 31 cm de long par 22 de haut et 12 de large. La VS B60 70 se fixe à la taille par une ceinture et une bandoulière clipsable en soutien supplémentaire peut être ajoutée.
 

Cette Meiho est composée de deux compartiments :

- Le premier, qui est également le plus grand, est équipé de deux poches zippées.

- Le deuxième, plus petit, est à l’avant du sac. On y retrouve à l’intérieur des poches filets élastiques de différentes tailles permettant d’y glisser toute sorte de matériel (pince, bobine…).

  

La sacoche Meiho se ferme à l’aide d’une fermeture éclair. On trouve également deux poches filets réglables à l’extérieur sur chaque extrémité qui permettent d’y glisser de plus gros objets comme un chiffon, bouteille et autres. Une fente se trouve entre la sacoche et le coussin. Facile d’accès, elle est idéale pour un téléphone ou un permis de pêche par exemple, mais attention : elle n’est pas fermée.

  

La sacoche Meiho Vs B60 70 possède plusieurs autres éléments pratiques comme un rangement pour une pince sur la ceinture, des poignées plastiques sur le dessus de la sacoche pour faciliter la rotation autour de la taille, une multitude de sangles de serrage, des élastiques à l’avant de la sacoche pour serrer ou y glisser du matériel (gants, chiffon, fish grip et autres). De plus elle est vendue avec deux boîtes, la VS 3010 Nddm et VS 3020 Nddm permettant de ranger différents types de leurres.

  

  

 

 

Fixation et transport :
 
Elle est fixée par une bandoulière amovible et une ceinture. La bandoulière est accrochée à la sacoche grâce à deux clips « attache rapide ». Celle-ci est réglable et munie d’un renfort coulissant pour soulager les épaules du poids du sac. La ceinture, elle, est cousue puis reliée par une sangle de réglage directement au sac. Ensuite, elle se ferme à l’aide d’une plus grande boucle « attache rapide ». Sa taille importante facilite l’ouverture et la fermeture. Quant à la ceinture, elle se règle simplement en serrant sur chaque extrémité des sangles.

  

  

 

 

Matériaux utilisés et solidité :
 
Le B60 70 est faite à base de plusieurs tissus et de plusieurs matériaux. On passe du tissu standard au filet avec un revêtement plastique. Sur ce point le sac est très technique. Malgré cela, il en résulte de gros points noirs. Après trois mois d’utilisation, le tissu aux endroits sensibles se déchire, le revêtement intérieur imperméable se dégrade et se décompose, les bagues en métal sur les extrémités rouillent, etc… Bref, la fragilité de cette sacoche Vs B60 70 est désastreuse !

  

  

 

 

Le constat est implacable. Certes Meiho a conçu un sac utile, pétri de bonnes idées, agréable avec un look satisfaisant et discret mais la résistance n’est pas du tout au rendez-vous !!!

 

 

 

performances

 

 

Transport du matériel :
 
Sur le terrain, la sacoche Meiho Vs B60 70 permet d’amener une sacrée quantité de matériel. En dimension, cela représente en taille maximum une boîte Meiho VS 3020 Nddm et en profondeur maximum un combo boîtes VS 3010 Nddm (pochette avant) et VS 3020 Nddm (pochette principale). Pour rappel, ces deux boîtes sont fournies avec le sac. Personnellement, je configure la sacoche de la manière suivante : 2 VS 820 Nddm, 2 sachets de leurres souples, 1 petite boîte (petit matériel), 2 bobines de fil, 2 tubes d’attractant, couteau, ciseaux, chiffon. Cette configuration me permet d’amener ce dont j’ai besoin tout en comblant la place disponible dans le sac. Si vous souhaitez utiliser les boîtes fournies, il faut savoir qu’elles peuvent accueillir différents types de leurres (spinnerbait, poisson nageur, jig …).

 

 

 

 

Confort :
 
Le confort est présent du début à la fin d’une session de pêche. Même après plusieurs heures à marcher en forêt ou en bord de mer. Une fois bien accroché, serré, le sac ne bouge plus et se ressent très peu même avec un peu de poids à l’intérieur.
 
Le coussin en mousse qui sépare le corps du sac permet de ne ressentir aucune gêne, aucun frottement. La mousse en question garde sur le moment les formes et reste donc bien calé dans le bas du dos ou au niveau de la taille.

 

 

 

 

Durabilité :
 
On en vient à la partie négative. Testé pendant plus de 5 mois en bord de mer, estuaire ou rivière au rythme de 2 à 3 pêches par semaine, on s’aperçoit vite des défaillances. En effet, le revêtement imperméable a commencé, peu de temps après l’achat, à se décoller en petits morceaux. Très vite, on se retrouve sans protection et prenant donc l’eau lors d’averses.
 
Au bout de la troisième utilisation, c’est la fermeture avant qui a commencé à fonctionner très mal en s’ouvrant aléatoirement. Très embêtant car c’est source d’énervement et de perte de temps surtout quand des affaires peuvent tomber lors d’une session à cause de ce dysfonctionnement.
 
Il y a également un problème de corrosion sur les pièces métalliques de la sacoche, ou encore un déchirement du tissu dans les coins du sac au niveau de la fermeture. Ceci dit quelques points positifs persistent comme le tissu extérieur qui résiste au frottement des rochers ou plantes agressives comme des ronciers.

  

  

 

 

 

La franchise nippone spécialisée en plasturgie et hautement reconnue dans ce domaine propose, malheureusement, un produit fonctionnel mais pas du tout résistant dans le temps même pour une utilisation plus que banale.

 

 

 

 

rapport performances / prix

 

 

À l’ensemble des problèmes cités auparavant, on peut rajouter un autre point noir : Le prix. La sacoche Meiho Vs B60 70 est vendue au prix de 155 € ! Cela pourrait être justifié par la marque pour sa technicité ou pour les matériaux utilisés mais on est aussi en droit d’exiger résistance et durabilité ! Certes, la sacoche est agréable, confortable et pratique, mais vu la somme à débourser, on n’en attendait pas moins. Le fait qu’elle tombe en lambeaux au bout de quelques mois, c’est plus que décevant. Ce sac est simplement un bon produit sur une durée très limitée. Dommage à ce prix...

 

 

 

POINTS FORTS

POINTS FAIBLES

CONCLUSION