LEURRE FLOTTANT XORUS FROSTY

Tests Mer > Leurres Mer > Leurres de Surface Mer

 

 

Rappel Fishandtest : Les tests sont réalisés avec modestie, simplicité et passion. Notre volonté est de valoriser le partage d'expérience, nous n’avons en aucun cas la prétention de proposer des vérités absolues. Un test, dès lors qu’il est réalisé par un être humain, est en partie subjectif, la perception des choses étant propre à chaque individu. En revanche, nous pouvons vous certifier que la totalité des tests n’est soumise à aucun sponsor ou partenaire, nous prônons en effet la neutralité et la liberté de parole.

  

  

  

  

  

Testeur : Elie B - Non sponsorisé

  

Usage du Test : Pêche du bar en surface en Bretagne Sud

  

Données constructeur :  125 mm - 16 g

  

  

  

  

 

La marque nippone Xorus est distribuée en France par Ultimate Fishing. Elle propose une gamme de leurres de surface bien connus de tous les pêcheurs de bar. Nous pouvons citer l’Asturie ou encore le Patchinko. Pour ce test j’ai décidé de vous présenter le Frosty II, un stickbait que j’ai testé sur les bars bretons.

 

 

 

CONSTRUCTION

 

 

Corps :
 
Le Frosty II possède une silhouette élancée à la manière d’un lançon ou d’une petite orphie. Il reprend la forme de son cousin le Patchinko mais en étant moins galbé que ce dernier. En effet, on trouve une bouche concave et longue à la manière d’un pencil popper.
 
La tête est fine et détaillée. Il y a des ouïes, une bouche et un oeil 3D du plus bel effet. L’arrière du leurre est nettement plus large que l’avant. Il possède des petites billes bruiteuses qui lui donne un son très doux et clair.

  

  

  

 

Transfert de masse/sonorité :
 
Contrairement à de nombreux leurres disponibles sur le marché de la pêche, le Frosty ne possède pas de transfert de masse. Cependant un lest fixe est positionné en partie arrière pour optimiser les lancers.

  

  

 

 

Coloris :
 
Avec 26 références la gamme de coloris de ce stickbait est tout bonnement folle ! De l'opaque au transparent en passant par les couleurs brillantes ou flashys, il y a du choix pour tout le monde. Dans les coloris transparents, une feuille holographique est positionnée à l’intérieur. Cela permet d’ajouter des flashs lumineux au leurre lors de l’animation. Personnellement j’ai une petite préférence pour les coloris ghost lançon, bait fish, ghost iwashi ou encore le blanc. Ces derniers sont relativement résistants aux attaques successives des bars mais pas aux éventuels chocs avec un rocher.

  

  

 

 

Armement :
 
Comme la plupart des stickbaits vendus par Xorus, le Frosty II n’échappe pas à la règle et est équipé de triples Decoy. Contrairement aux modèles classiques de stickbaits où le triple ventrale est au milieu du leurre, ici il est positionné bien en arrière ce qui est peu commun. Il y a un modèle YS25 en queue et un TS21 en partie ventrale. Celui-ci possède deux de ses branches à 180 degrés ce qui permet, lors de l’animation, que l’hameçon se plaque bien sur le leurre. Ainsi les branches de ce dernier sont bien exposées à la gueule du poisson lors de l’attaque
 
 

 

 Le Frosty II est un leurre à la construction soignée et de qualité même s’il n’est pas innovant. On peut noter l’important choix de coloris qui permet de faire face à toutes les situations.

 

 

 

PERFORMANCES

 

Pour ce test j’ai décidé d’utiliser un ensemble spinning composé d’une canne de 229 centimètres et d’une puissance de 5-25 grammes équipée d’un moulinet en taille 2500, garni de tresse en 14 centièmes.

  

  

 

 

Distance de lancer :
 
Le Frosty II se lance extrêmement loin et précisément. Sa forme profilée et son lest interne lui permettent d’atteindre des distances excellentes. Il arrive parfois qu’il rebondisse sur une vague au moment de l’impact avec l’eau ce qui l’emmêle inévitablement mais c’est assez rare.

  

  

 

 

Nage :
 
Le Walking The Dog est une très bonne animation pour ce leurre. En variant la vitesse de récupération et l’inclinaison de la canne on peut soit laisser le leurre coller à la surface ou lui relever le nez pour faire gicler beaucoup d’eau. Mais il n’y a pas qu’une seule façon d’animer le Frosty.
 
En effet je l’utilise également en l’animant à la manière d’un popper par des tirées sèches canne basse ce qui a pour but de faire plonger le leurre en émettant un petit “pop” caractéristique dû à la bouche concave. Cette animation est très intéressante pour leurrer des poissons suiveurs ou pour insister sur un spot précis.

   

 

 

 

  

Utilisation : 
 
J’ai utilisé le Frosty II pour mes pêches de bar au leurre de surface du bord le long des pointes rocheuses, sur les plages…  bref sur tous les spots que peut offrir le littoral breton de manière générale.
 
Personnellement je l’ai trouvé idéal pour cibler les poissons difficiles qui refusent d’autres leurres trop bruyants. Il m’est arrivé lors d’une soirée d’été de faire la différence avec ce Xorus. Mon spot était pêché par deux personnes qui visiblement ne le possédaient pas dans leur boîte. En partant, ces derniers m’ont dit qu’ils n’avaient rien fait. Cependant j’ai décidé d’y aller avec un Frosty. Le résultat ne s’est pas fait attendre. Au premier passage le leurre était avalé par un bar de plus 60 centimètres qui malheureusement s’est décroché à proximité du bord. La soirée s'est poursuivie et plusieurs jolis bars se sont succédés. J’ai eu beau changer de stickbait c’était ce leurre qu’ils voulaient !
 
Depuis il ne me quitte plus sur des postes régulièrement pêchés ou lors de conditions difficiles.

  

  

 

 

Efficacité :
 
Le Frosty s’est montré d’une grande efficacité lorsque la mer était d’huile, lorsque qu’il n’y avait pas ou peu de vent sur la zone de pêche. Les différents coloris que j’ai cité précédemment se sont révélés efficaces lors de ces conditions spécifiques. Par exemple, le Ghost Iwashi est une arme pour les chaudes après-midi ensoleillées. Quant au Bait Fish, il m’a fait prendre beaucoup de poissons sur les moments de bascule du soleil. Le coloris Blanc s’est révélé excellent lorsque le ciel était bas et que des nuages noirs se profilaient à l’horizon. Quant au Ghost Lançon, cela reste un intemporel. C’est le coloris passe-partout par excellence.

  

  

 

 

Conseil d’utilisation :
 
Pour utiliser le Xorus Frosty II convenablement il ne faut pas hésiter à utiliser une canne longue de 220 à 250 centimètres. Cela amplifie la distance de lancer et permet d’avoir un bras de levier suffisant pour animer le leurre et surtout pour ferrer les poissons correctement. Je vous conseille d’utiliser un moulinet à fort ratio pour vous permettre d’animer convenablement les leurres. Un ratio de 90 centimètres par tour de manivelle est une bonne base.

  

  

Le Frosty II est un excellent leurre de surface pour pêcher du bord lorsque les conditions ou les poissons sont difficiles.

 

 

 

 

RAPPORT PERFORMANCES / PRIX

 

 

Point fâcheux : le Frosty II se vend à plus de 24 euros l’unité. C’est un tarif qui place ce leurre dans le haut de gamme du marché français. Mais il est en partie justifié. Sa construction est de très bonne facture et faite avec des matériaux de qualité (hameçons venant de chez Decoy). De plus ses performances sont très intéressantes car il permet de se sortir de situations difficiles en pêche comme une mer d’huile avec absence de vent ou des poissons peu actifs. Mais cela ne justifie pas complètement le prix ; il faut croire que l’on paye aussi la marque. Posséder des leurres Xorus dans sa boîte n’est pas à la portée de toutes les bourses.

 

 

POINTS FORTS

POINTS FAIBLES

CONCLUSION