Test leurre Megabass Giant Dog-X

Tests Mer > Leurres Mer > Leurres de Surface Mer

   

  

Testeur : MARC - Non sponsorisé

Usage du test : Pêche des carnassiers en topwater en eau salée et en eau douce

Données constructeur : 9.8cm - 14.17g

 

   

 Le Giant dog-X est un stickbait bruiteur qui mesure presque 10 cm (98 mm) et pèse 14 g environ. J’ai utilisé ce leurre dur de surface de la marque Megabass principalement en mer. J’ai pu le tester en eau douce également avec succès mais en ayant moins de marge d’utilisation qu’en eau salée. Il est destiné à être animé selon le fameux « walking the dog » qu’il réalise assez aisément. La marque japonaise a développé un leurre indiscutablement séduisant pour le pêcheur tout en ne laissant pas en reste bon nombre de carnassiers. Et heureusement, car c’est de toute évidence ce que l’on attend d’un bon leurre.

 

 

CONSTRUCTION

 

Ce topwater possède une silhouette de petit poisson très réaliste grâce notamment à sa forme effilée. Les coloris apparaissent de bonne qualité. En effet, il faut l’utiliser de très nombreuses heures pour commencer à constater une quelconque altération de la décoration. Les signes d’usures sont principalement causés par l’armement du leurre, quel qu’il soit. Ce phénomène paradoxal et difficile à contrer, n’arrive hélas pas qu’à ce modèle ni à cette marque. Pour autant, l’attrait du leurre demeure efficace même s’il apparaît un peu usé. Avec une douzaine de coloris, le choix du leurre, sans être énorme, demeure bien suffisant pour affronter toutes les situations de pêche. Personnellement j’utilise des coloris naturels ou ghost en eau salée et naturels ou fire tiger en eau douce. De plus, je trouve ce leurre très réussi esthétiquement parlant.

megabass giant dog x leurre

Sa conception apparaît robuste ; En effet, il encaisse les chocs accidentels sur des pierres sans se rompre. Les éclats du coloris n’apparaissent qu’en situation de choc violent. Les yeux très réalistes de ce leurre tiennent très bien, je n’ai jamais déploré de décollement ou de dégradation de ce côté. Lorsque vous tenez en main ce stickbait, il vous séduit quel que soit son coloris, c’est bien la preuve que souvent les leurres attrapent d’abord les pêcheurs avant de tenter les fishs ! Les billes bruiteuses et d’équilibre du leurre ne souffrent d’aucun défaut, l’ensemble remplit parfaitement son rôle.

  

leurre de surface megabass

 

Côté armement, le Giant dog-X est doté classiquement de deux triples dont la taille est bien adaptée à la morphologie du leurre. Ces triples très piquants, qui ne pardonnent pas grand-chose au poisson, n’ont pourtant pas des branches solides, il m’est arrivé d’en casser en les enlevant à la pince de la gueule du poisson. Pour parer ce problème, je les remplace désormais par des hameçons simples forts de fer tout aussi efficaces sur les attaques des prédateurs. Je ne déplore pas plus de pertes de poisson par décrochage que l’armement d’origine. De plus, ce dispositif permet un décrochage plus aisé d’un poisson moins blessé et maintenu moins longtemps hors de l’eau. Le modèle Giant dog-X SW est quant à lui doté d’hameçons plus robustes et étamés mer. Ce modèle qui est également plus lourd (16,5g), ne nécessite pas de changement d’armement. Ce dernier se lance évidemment plus loin que son petit frère (notamment contre le vent) mais se tient aussi plus bas sur l’eau.

  

Leurre megabass dog

 

Ce magnifique leurre est donc l’aboutissement d’une conception particulièrement attentive et sérieuse, même s’il subit l’usure du temps d’utilisation avec ses hameçons. A sa prise en main, ce stickbait vous donnera l’envie de l’essayer sur vos spots favoris. L’armement proportionné à la taille du leurre reste fragile (hors modèle SW) mais ne nécessite pas forcément d’être changé, c’est selon les préférences de chacun. Néanmoins, s’il est difficile de demander au leurre d’être inaltérable, le concepteur pourrait utilement forcer un peu la dose de vernis de ce stickbait pour prolonger la vie des coloris.

 

 

PERFORMANCES

   

Ce leurre se lance facilement grâce aux billes de masse placées en position de queue. Dans ces conditions, le centre de gravité du leurre est bien décentré et il part comme un missile malgré ses petits 14 grammes. Ce positionnement des billes concoure également à la précision des lancers. Il a même la faculté de ricocher à la surface dans certaines situations (inclinaison et vitesse d’arrivée sur l’eau). Cette particularité pourra être utilisée en eau douce sous la ripisylve (végétation) par les meilleurs lanceurs. En revanche, et c’est bien normal, avec 14 grammes, l’atterrissage du leurre à la surface est loin d’être discret. A mon sens, ce n’est pas un véritable défaut dans la mesure où lors de son animation, il n’a pas vocation à être discret, mais bien à se faire remarquer (il est vrai dans un autre style) !

    

Concernant sa capacité à être opérationnel immédiatement après le lancer, ce stickbait peut prétendre offrir un bon rendement de mise en action puisqu’il ne s’emmêle que rarement dans l’armement. D’ailleurs, c’est l’atterrissage du leurre qui détermine cette situation plutôt que le lancer (remontée à la surface dans le fil ou ricochets du leurre). D’autre part, l’armement avec des hameçons simples contribue nettement à améliorer ce rendement par rapport aux triples. Dans le même registre, les hameçons simples captent beaucoup moins d’algues lorsqu’elles sont en suspension sur les zones pêchées. Ce phénomène n’est pas à négliger car lorsque des algues sont accrochées au topwater, il devient beaucoup moins attrayant pour le poisson en raison d’une nage entravée.

   

test leurre megabass giant dog x

  

Rapide ou lente, l’animation du leurre en « walking the dog » n’est pas difficile avec ce leurre. Il est facile d’obtenir des slides plus ou moins longs. Ce leurre ne passe pas du tout sous la surface contrairement à d’autres marques.

  

De toute évidence, cette animation est conditionnée à l’association de matériel adaptée. En effet, il faut répondre à plusieurs impératifs en plus de ceux habituels (notamment poids de leurre adapté à la fourchette de poids préconisée par le constructeur de la canne) que sont : l’action du scion, la longueur de la canne, son équilibre et la légèreté de l’ensemble spinning. En effet, pour imprimer un bon WTD, il faut un rythme de poignet régulièrement saccadé. Pour cela, il est nécessaire en premier lieu que le scion de la canne soit souple mais suffisamment réactif. En second lieu, la longueur de la canne sera située préférentiellement entre 2,10 et 2,25 mètres pour offrir un levier de lancer suffisant et permettre un meilleur contrôle des jolis poissons. Enfin, l’équilibre et la légèreté de l’ensemble (canne plus moulinet) utilisé permettra un confort d’animation optimal. Dans le cas contraire, la mise en œuvre du WTD peut vite devenir désagréable physiquement. Personnellement, j’utilise une canne Tenryu 73 m et un moulinet Daiwa Ninja 3000A qui conviennent très bien pour les bars de toutes tailles.

  

Ce stickbait offre le maximum de son potentiel de nage sur une surface lisse voire un peu agitée. Il est beaucoup moins à l’aise dans des conditions plus difficiles. Lors des pauses, il se maintient en oblique à la surface en ne laissant dépasser que la tête en raison du poids des billes internes.

   

avis leurre megabass giant dog x.

  

Mais quels sont les effets sur les poissons ? J’ai principalement pu constater celui exercé sur le Labrax (bar) et il est sans appel ! Que les poissons soient actifs ou non, il les fait se déplacer vers lui. La taille du leurre apparaît adaptée aux proies recherchées quelle que soit la taille de ces derniers. Grâce à un  WTD rapide et le bruit des billes internes, ils viennent voir cet intrus sans hésitation dès lors qu’ils sont à distance raisonnable. Dans ces conditions, soit le bar effectue des attaques infructueuses se caractérisant par des bouillons à la surface plus ou moins spectaculaires, soit l’attaque sur le leurre est directe et le ferrage immédiat. Les deux situations sont également souvent observées sur une même animation ! Chacun sait combien il est important de faire confiance au leurre utilisé pour prendre du plaisir à la pêche, et bien le Giant Dog-X possède toute ma confiance lors de ma prospection du bar ! Je l’utilise d’avril à décembre avec le même succès. Il est tout de même important que les poissons se tiennent au maximum à 4-5 mètres de fond tout au plus.

   

megabass leurre dog x

 

En eau douce, ce top water est connu pour son efficacité sur les blackbass mais je n’ai pas eu l’occasion de le tester sur ce poisson. Il trouve également sa place pour tenter le brochet et les perches avec une animation plus lente et de nombreuses pauses, même les perches de 15 cm n’hésitent pas à l’agresser. Néanmoins, c’est une pêche plus limitée à la période allant du début de l’été à l’automne, ce qui rend son utilisation plus restrictive qu’en eau salée.

     

Le Giant Dog-X de Megabass est un leurre facile à animer avec du matériel adapté et sur une surface plutôt calme. Il contribue à rendre la pêche au leurre de surface encore plus exaltante grâce à son efficacité sur les bars notamment. En effet, grâce à une animation séduisante et une sonorité optimale, il déclenche l’agressivité des carnassiers lorsqu’ils sont présents à distance raisonnable. Ce topwater semble maîtriser son sujet dans le domaine du bar pour mon plus grand plaisir et je lui fais particulièrement confiance lors de mes sorties lorsque les conditions de son utilisation sont réunies.

 

 

RAPPORT PERFORMANCES/PRIX

 

Il est toujours difficile de constater que de manière récurrente, les leurres bien finis avec une conception robuste sont onéreux. Le Giant Dog X de Megabass est vendu entre 34 à 36 euros pièce. Evidemment, le minimum exigé dans ces conditions c’est qu’il soit en mesure de faire effet sur les carnassiers tant convoités pour satisfaire le pêcheur qui croit en lui. Fort heureusement, il atteint cet objectif.

  

Ce leurre est donc un leurre onéreux mais efficace, notamment en eau salée selon mon test. Un armement plus robuste (hors SW) ainsi qu’un effort du concepteur sur la couche de vernis pourraient être exigés compte tenu du prix. Néanmoins, il n’est pas essentiel d’en posséder beaucoup pour faire face à de nombreuses situations de pêche et pour réussir, son WTD et sa sonorité étant indéniablement efficaces. Il faudra donc faire attention à ses nœuds de raccords et les sources d’accrochage environnantes pour ne pas y laisser son porte-monnaie à chaque sortie !

 

 

POINTS FORTS

POINTS FAIBLES

CONCLUSION