LEURRE REINS PALPUNTIN

Tests Mer > Leurres Mer > Leurres Métalliques Mer

 

  

Rappel Fishandtest : Les tests sont réalisés avec modestie, simplicité et passion. Notre volonté est de valoriser le partage d'expérience, nous n’avons en aucun cas la prétention de proposer des vérités absolues. Un test, dès lors qu’il est réalisé par un être humain, est en partie subjectif, la perception des choses étant propre à chaque individu. En revanche, nous pouvons vous certifier que la totalité des tests n’est soumise à aucun sponsor ou partenaire, nous prônons en effet la neutralité et la liberté de parole.

  

  

Testeur : 

Elie B - Non sponsorisé

 

Usage du test :

Pêche en rockfishing en Atlantique des poissons pélagiques

  

Données constructeur :

 2 / 3.5 / 5 / 7 / 9 / 11g - Coulant - Silencieux

   

 

 

La marque japonaise Reins est connue depuis de nombreuses années pour ses leurres eau douce autant pour le black bass que pour les autres percidés ! Néanmoins la marque propose également une importante gamme de leurres destinés à la mer et notamment aux pêches fines du bord. Nous retrouvons ainsi de nombreux leurres souples mais également des casting jigs comme le Palpuntin qui fera l’objet de ce test !

 

 

CONSTRUCTION

  

Le Reins Palpuntin est un Casting Jig c’est à dire un jig qui se lance (casting en anglais veut dire lancer) Il est disponible en 6 grammages: 2, 3.5, 5, 7, 9 et 11 grammes qui permettent de couvrir une grande partie des postes et situations de pêches rencontrés, que ce soient des zones très calmes aux courants puissants ou encore lorsque les poissons sont focalisés sur de toutes petites proies. Le Palpuntin est relativement compact, il est assez court et épais. Il est composé de 2 faces. Une face lisse bombé et une face anguleuse composée de 3 petites faces. Ce type de configuration bi face se retrouve chez la majorité des castings jigs du marché. C’est grâce à cela que le leurre nage. De chaque côté du jig se trouve un oeil tout noir au niveau de l’extrémité supérieur, très résistant, il finalise parfaitement l’esthétique du jig.

  

  
Le Palpuntin est équipé d’un anneau d’attache à chaque extrémité très résistant, tout comme l’anneau brisé. Cependant le triple d’origine est très fragile. C’est certes un Owner ST 11 de très bonne facture mais il est fin de fer et donc se tord facilement. L’armement du Palpuntin est dédié au marché japonais où ils pêchent quasiment exclusivement de façon très fine les chinchards avec des cannes et des lignes légères. Contrairement à la l’hexagone où l’on peut prendre de tout du bord en pêchant avec des petits castings jigs. Du chinchard bien sûr mais aussi des maquereaux, des orphies, du lieu ou encore du bar ! C’est pourquoi j’ai préféré changer l’armement de base en mettant un double assist hook en tête et un simple en queue du leurre. Cela peut sembler démesuré comme armement pour un si petit leurre mais ainsi je rate nettement moins de touches.

 

  

En effet la majorité des poissons avalent leur proie par la tête, d’où la nécessité d’y placer un hameçon. De plus cela me permet aussi d’assurer les combats sur les gros maquereaux et les jolis bars que l’on trouve à la belle saison sur la côte atlantique et qui se ferait un plaisir d’ouvrir le triple d’origine. J’ai customisé les hameçons en ajoutant  des fibres brillantes, cela augmente le volume du leurre mais également les signaux visuels et permet d’avoir des touches nettement plus franches. Le Palpuntin est disponible en une dizaine de coloris, cette gamme comprend de nombreux classiques comme le Gold, l’Iwashi, le Shirasu ou encore le Katakuchi. Personnellement j’ai choisi 2 coloris : l’Iwashi et le Shirasu qui sont des coloris bleus et blancs imitant parfaitement les petites sardines et les autres poissons fourrages de petite taille que l’on retrouve sur la côte à la belle saison. Ces coloris sont relativement bien résistants aux dents des carnassiers mais nettement moins face aux roches donc faites attention lorsque que vous ramenez le leurre au bord.

 

 

PERFORMANCES

Comme tous les metals jigs du marché, le Palpuntin se lance très bien entre 40 et 60 mètres suivant le matériel utilisé et le grammage du leurre. C’est une vrai balle, on est ainsi très précis avec ce lui. Dès sa tombée à l’eau, il papillonne à la descente en imitant une proie morte tombant au fond. Ce comportement le rend attractif tout de suite notamment sur les chasses où le leurre a besoin d’entrer en action le plus vite possible. 

  


Au niveau de l’animation le Palpuntin fonctionne très bien en linéaire classique, l’arrière du jig chasse de droite à gauche faisant miroiter les flancs. On peut l’animer en stop & go ou en dent de scie également. Cette dernière animation est celle que je préfère pour pêcher les zones étendues car elle me permet de peigner toute la couche d’eau et ainsi de déclencher les poissons actifs. La nage erratique qu’elle procure au jig imite une proie en difficultée et donc facile à capturer pour les prédateurs.  Il ne faut pas hésiter à ajouter une petite plume ou un petit leurre souple devant le jig. Lorsque les poissons sont éparpillés ou difficiles, 2 proies isolées sont toujours plus intéressante et visible qu’une seule. Mais attention avec cette technique, les doublés sont extrêmements fréquents et il faut donc penser à monter votre bas de ligne avec une diamètre plus fort qu’habituellement. Un 25 centièmes sera idéal pour contrer les rushs de deux poissons bleus. Personnellement j’ai utilisé la taille 5g mais elle n’est clairement pas adaptée par vent ou courant assez fort, il faut plutôt utiliser les tailles supérieures de 7 et et 9 grammes pour être plus versatile. C’est très certainement un bon jig en mer mais qui n’a pas fait sa place massivement encore dans les boîtes des pêcheurs eau douce. Et pourtant les perches et sandres ne restent pas indifférent à ce petit metal jig animé de façon erratique...

  

 

RAPPORT PERFORMANCES/PRIX

  

Le Palpuntin coûte 8€. C’est assez cher pour un petit casting jig où on est obligé de changer l’armement pour pouvoir l’utiliser. Néanmoins la qualité et la finition japonaise se payent. De plus c’est un jig efficace et polyvalent au niveau des animations. Ces coloris étant d’une très grande résistance, c’est un investissement sur du long terme ! Avec ce jig on en a pour son argent le prix est certes un peu élevé mais les arguments pour le justifier sont là !

  

POINTS FORTS

POINTS FAIBLES

CONCLUSION