X LAYER CURLY MEGABASS

Tests Mer > Leurres Mer > Leurres Souples Mer

 

  

Rappel Fishandtest : Les tests sont réalisés avec modestie, simplicité et passion. Notre volonté est de valoriser le partage d'expérience, nous n’avons en aucun cas la prétention de proposer des vérités absolues. Un test, dès lors qu’il est réalisé par un être humain, est en partie subjectif, la perception des choses étant propre à chaque individu. En revanche, nous pouvons vous certifier que la totalité des tests n’est soumise à aucun sponsor ou partenaire, nous prônons en effet la neutralité et la liberté de parole.

  

  

Testeur : 

Elie B - Non sponsorisé

 

Usage du test :

Pêche des carnassiers en atlantique

  

Données constructeur :

80mm / 3g - 125mm / 11g - 170mm / 22g

   

 

Megabass à toujours su innover en matière de leurre. Avec une gamme de leurres souples composée en grande majorité de craws, slugs, finess et shads il manquait un modèle de softbait vieux comme le monde à la marque : Le twist. Ainsi en 2018 le X Layer Curly est apparu au catalogue du distributeur français Ultimate Fishing pour le plus grand plaisir des pêcheurs français. Dans ce test nous traiterons les aspects positifs et négatifs de cette nouvelle création made in Japan !

 

 

CONSTRUCTION

 

Le X Layer Curly est un twist tout ce qu’il y a de plus banal mais à la sauce japonaise de Yuki Ito. Il est disponible en 3 tailles: - La taille 3.5” qui est idéale pour les pêches légères du bord en mer pour les poissons roches mais qui se révèlera être un atout de choix lorsque les bars chassent de petites proies sur les bordures. 

- La taille 5” est le passe partout de la gamme. On vise majoritairement le bar avec cette taille en linéaire du bord ou en bateau mais aussi à gratter le fond.

- La taille 7” est la big size de la gamme. Elle sera a utilisé de préférence en automne lorsque les bars se nourrissent de grosses proies avant l’hiver. Je n’ai pas eu l’occasion de l’essayer en bateau pour le lieu mais je pense que les 175mm ne leur feront pas peur en pêchant à l’ascenseur.  

Chaque taille est disponible en 13 coloris allant du plus flashy comme le Pink Glitter au plus naturel comme le Wakasagi. On notera quand même une nette majorité de coloris vert ou bleu transparent très naturels.

 

  

 


Le corps du leurre se divise en 2 parties: 

- Le corps qui est dense et assez large. Il représente environ ⅗ du leurre.
- La queue qui est très fine en forme de virgule très mince.

Le corps du Curly X Layer comporte des stries comme sur le corps de son frère le X Layer ce qui permet de faire tenir de l’attractant en gel. Néanmoins ce choix n’est pas le meilleur je n’ai pas remarqué de réel différence avec ou sans ajout d’attractant. En effet le X layer Curly est pourvu à l’origine d’attractant : le Flavour X, inhérent à la marque Megabass à l’instar du Trump chez Sawamura. C’est un très bon attractant qui permet notamment au poisson de bien garder le leurre en gueule afin d’optimiser le ferrage. Comme nombre de bons leurres il est fragile mais nettement moins que certains autres modèles. Il a tendance s’élargir  là où l’hameçon passe. En cas de déchirure sérieuse du leurre on peut le réparer avec une colle spéciale. Les couleurs sont également très résistantes puisqu’elles sont intégrées dans la masse et non peintes.

 

 

PERFORMANCES

 

Le X Layer Curly est un leurre qui se lance très bien du fait de sa masse importante. Que ce soit avec ou sans plomb le Curly X Layer part loin et précisément. Il se peut parfois que la queue vienne se piquer dans l’hameçon à l’impact du leurre sur l’eau mais cela reste très rare. Il se met en action dès son entrée à l’eau. La queue se met à onduler directement. Lorsqu’il nage le Curly reste très droit il n’a pas de rolling comme de nombreux autres leurres. La queue est indépendante du corps elle ondule et le corps quant à lui ne bouge pas. La finesse de l’appendice vibratoire permet au leurre d’être efficace à très faible vitesse et même à l’arrêt lorsqu’il coule. 

  

 
On peut aussi bien le monter classiquement sur une tête plombée que sur un hameçon texan malgré le fait qu’il ne possède pas de fente pour recevoir ce type d’armement. Pas besoin d’animations compliquées pour faire parler les talents du X Layer Curly. On est loin d’un leurre de type Power Fishing pour pêcher vite, c’est tout le contraire ! Un simple linéaire lent au ras du fond sera très attractif pour les bars. C’est un leurre idéal pour pêcher lentement les bordures connues où l’on soupçonne la présence de poisson. Il s’adapte également très bien pour pêcher à vue ou à gratter le fond. Pour pêcher lentement il faut pêcher léger généralement, je trouve que c’est un leurre qui nage très bien avec des poids de têtes plombées compris entre 2.5g et 5gr. En dessous le leurre n’est pas bien équilibré et au dessus il nage trop vite.

  

 
Le Curly est très intéressant pour pêcher dans le courant en laissant dévaler le leurre ligne tendue sans mouliner. Par exemple au niveau des zones de courants (pile de pont, digue) il suffit juste de lancer le leurre en amont du courant comme on le ferait pour pêcher la truite et de le laisser tomber dans les turbulences en maintenant la tension dans la ligne pour faire onduler la queue. Comme dit plus haut, le Curly X Layer est très intéressant pour pêcher les bordures notamment en estuaire lorsque l’eau est relativement teintée. On peut ainsi pêcher entre les goémons lentement et méticuleusement pour décider les bars présents sur la zone. C’est la même approche que la pêche à vue mais sans voir le poisson. J’utilise principalement la taille 3.5” qui malgré sa faible longueur (90 millimètres) fait mordre très régulièrement de jolis poissons qui refuse des leurres de plus grosses tailles. J’affectionne particulièrement les coloris Wakasagi, Ayu et Sparkle Berry monté sur une VJ36 de chez Decoy.

 

 

RAPPORT PERFORMANCES/PRIX

 

Il faudra débourser pas moins de 15€ si vous voulez vous procurez une pochette du fameux grub de chez Megabass. Bien qu’il soit très efficace, disponible en de très nombreux coloris et aromatisé au Flavor X, le X Layer Curly reste comme tous les bons leurres, fragile. Son spectre de pêche reste relativement cantonné aux pêches lentes et à vue, il ne fera donc pas l’affaire des pêcheurs avident de Power Fishing et de pêches rapides.

 

POINTS FORTS

POINTS FAIBLES

CONCLUSION