Test FLOAT TUBE SEVEN BASS AIR

Tests Navigation > Float-tubes

  

  

Testeurs : FISH AND TRIPS - Non sponsorisés sur les float-tubes

Usage du test : Pêche des carnassiers

Données constructeur : 139*110cm - Charge max 113kg

 

  

Il y a une vingtaine d’années, le monde de la pêche a vu arriver le float-tube, un outil initialement destiné aux moucheurs, mais qui a rapidement su conquérir les leurristes, et depuis peu, nos amis carpistes.

Nous distinguons trois catégories pour classifier ces embarcations. La première (dont il sera question plus bas) représente les float-tubes que l’on qualifie de "légers" : ils sont faciles à transporter, peu encombrants, dépourvus de rames et standards. Les seconds sont plus imposants, plus lourds et possèdent de gros boudins. Ils sont souvent munis d'assises et de dossiers gonflables avec une barre de maintien, possèdent des rames et peuvent parfois recevoir un support moteur. Enfin, les derniers sont très imposants, plats, supportent une charge maximale très élevée et sont munis de rames ainsi que d’un support moteur. Ils sont clairement destinés à une utilisation sur de grands espaces.

Aujourd’hui, je vais vous présenter la monture avec laquelle j'ai débuté, j'ai nommé : le SEVEN BASS AIR. Ce dernier fait partie de la première catégorie, à savoir, les float-tubes dit « légers ». Peut-être un peu trop...

 

 

CONSTRUCTION DU SEVEN BASS AIR

  

Le float-tube « AIR » est composé de deux boudins indépendants qui viennent se joindre à l'arrière, il s'agit d'un modèle en forme de V.

   

Fabriqué dans une toile Cordura de 900 deniers, il restera un basique quant à la matière principale composant le produit. Nous allons d’ailleurs rapidement regretter ce choix…

  

Ses deux boudins de faible volume apporteront une assise trop basse. Concernant l'assise et le dossier, ils sont gonflables et très inconfortables pour des gabarits « adultes ». Pour avoir essayé plusieurs float-tubes, il s'agit du produit avec lequel j'ai eu le plus de contrariétés quant aux douleurs dorsales et ce, après un court temps d'utilisation !

      

 

Les poches latérales sont d'une taille standard et permettront de ranger les objets du quotidien sans trop de soucis.

    

En ce qui concerne les fermetures éclairs et les diverses coutures, SEVEN BASS nous livre un produit fiable et bien fini.

    

Pour les éventuels points d'attache, si vous voulez fixer une épuisette, une pince, une bourriche ou tout autre accessoire, ils sont trop peu nombreux.

 

 

PERFORMANCES DU SEVEN BASS AIR

  

Le revêtement en cordura s’avère un véritable frein à la vitesse de déplacement sur l'eau, un très gros inconvénient.

    

Les boudins du AIR indépendants supportent une charge tout juste supérieure à 110KG ! Si vous êtes un gros gabarit (+de 90kg), oubliez tout de suite le produit. L’assise est constituée d'une chambre gonflable, elle est trop « molle » et a tendance à se dégonfler durant la session. Le dossier est également gonflable et réglable, on regrettera fortement l'utilisation de ces petites « bouées » en guise d'assise et de dossier.

 

SEVEN BASS nous livre un produit d'entrée de gamme avec une fiabilité tout de même correct en matière de résistance. Les gros points noirs seront : l'assise bien trop basse et la matière cordura (deux gros freins au déplacement sur l'eau), ainsi que l'assise, un vrai fléau pour le dos.

 

 

RAPPORT PERFORMANCES/PRIX DU SEVEN BASS AIR

  

Pour avoir utilisé et comparé plusieurs embarcations, le SEVEN BASS AIR est clairement un float-tube destiné à un usage débutant ou pour les petits gabarits (enfants, ados, adultes de petites corpulences).

 

Si vous ne remplissez pas ces critères, ce dernier ne vous donnera certainement pas l'envie de passer beaucoup de temps sur l'eau.

 

Cela dit, il restera un compagnon de route fiable pour vos sorties occasionnelles. 

 

Comptez environ 250 euros si vous voulez bénéficier du pack float tube / sac de transport / pompe/ palmes.

 

   

 

POINTS FORTS

POINTS FAIBLES

CONCLUSION