PINCE SMITH SPLITRING

Tests Truite > Accessoires

 

  

Rappel Fishandtest : Les tests sont réalisés avec modestie, simplicité et passion. Notre volonté est de valoriser le partage d'expérience, nous n’avons en aucun cas la prétention de proposer des vérités absolues. Un test, dès lors qu’il est réalisé par un être humain, est en partie subjectif, la perception des choses étant propre à chaque individu. En revanche, nous pouvons vous certifier que la totalité des tests n’est soumise à aucun sponsor ou partenaire, nous prônons en effet la neutralité et la liberté de parole.

  

  

Testeur : 

Fabrice L - Non sponsorisé

 

Usage du test :

Pêche de la truite et du carnassier en eau douce comme en mer

 

Donnees constructeur :

57 mm

   

  

Remplacer les hameçons triples d'un poisson nageur par des hameçons simples est devenu de plus en plus fréquent. Cela induit l'utilisation d'une pince à anneaux brisés. Je me suis intéressé à une pince spécialement prévue pour les petits leurres : La Smith Splitring. Elle a beaucoup de succès mais est-ce justifié ?...

  

  

CONSTRUCTION

 

Ce qui surprend au premier abord, lorsqu'on découvre cette pince Smith Splitring (split ring signifie anneau brisé en anglais…), c'est sa très petite taille ! Elle mesure 5,7 cm de long pour 1 cm de large ! C'est pour cela que certains vendeurs parlent d'une pincette et non d'une pince. Contrairement aux autres pinces à anneaux brisées, qui ont une forme « en croix » avec deux poignées, la forme, ici, est celle d'une pince à épiler. Elle est vendue dans un petit sachet plastique très fin, sans étui. Vu sa petite taille, trouvez un moyen de la ranger dans une boîte car le risque de la perdre est grand. Il y a également un petit capuchon en plastique mou qui protège l'embout de la pince. La matière utilisée est l'inox, ce qui évite la rouille. Pas de problème de ce côté-là.

 

 
Elle est composée de deux lamelles collées à leur extrémité à l'aide d'une fine soudure. Cela ne respire pas la solidité,il ne vaut mieux pas les écarter trop fort. Sur l'extrémité plate, la forme est rectangulaire avec les sommets arrondis sur 13 mm de long. On remarque un trou en son centre de 4 mm de diamètre qui est très bien vu. Il peut permettre d'y passer une ficelle ou y fixer un porte-clé par exemple. Ensuite, les deux lamelles s'écartent progressivement et la pince s'affine sur 10 mm avant de s'élargir à nouveau pour former un rectangle de même dimension que le précédent. C'est l'espace pour mettre les doigts. Sur l'une des faces est inscrit Smith en lettres capitales.

 

 
La pince se termine par un brusque rétrécissement pour atteindre une largeur d'à peine 2 mm. Les deux morceaux sont de longueur inégale. L'un comporte à son extrémité une aspérité qui a la forme d'un pavé droit à base triangulaire (c'est à dire, deux triangles rectangles à l'extérieur et 3 faces rectangulaires pour les relier dont une intégrée dans la pince). Pas de soudure ou de collage, il fait partie de la lamelle en inox. C'est ce morceau qui va écarter les anneaux brisés. L'arête qui rentre dans l'anneau est très mince mais aucun problème de solidité. La hauteur de cette aspérité est de 3 mm. L'autre lamelle est simplement une tige de 2 mm de large en son extrémité. Elle vient s'insérer exactement avant le début de l'aspérité de la première lamelle. La partie pince est rivetée afin d'éviter tout risque de coupure, du fil comme de la peau. Enfin, l'écartement maximal est de 7 mm et, du coup, 5 mm en y incluant la partie triangulaire.

 
La pince Smith Splitring est une pincette en inox de construction basique, peu robuste et de très petite taille. On peut regretter qu'il n'y ait pas un étui ou un sac pour la ranger même si un trou est prévu pour l'accrocher.

 

 

PERFORMANCES

 

Dans la description donnée pour cette pince par le constructeur, il est indiqué qu'elle est à utiliser pour les micros anneaux brisés. Il est effectivement inutile de vouloir l'utiliser pour des anneaux de grande taille. La petite partie qui s'insère dans les anneaux produira un écart beaucoup trop petit pour faire passer un hameçon de fort diamètre. De plus, les gros anneaux sont durs à écarter et vous risquez de casser la pince en deux. Comme indiqué précédemment, la solidité n'est pas au rendez-vous donc il ne faut surtout pas forcer avec elle.

 

 
Lorsqu'on l'utilise dans son domaine de prédilection, à savoir les petits anneaux brisés, cette pincette se révèle être un bel outil de précision. La tenue à 2 doigts au lieu de la main entière est à l'usage, je trouve, bien agréable. On peut poser le poignet sur la table et soulager l'articulation. De plus, l'insertion dans les petits anneaux est aisée et l'outil est vraiment bien adapté. Les deux lamelles inégales font également bien leur travail pour stabiliser l'anneau lors de l'insertion ou de la désinsertion des hameçons. Toutefois, ce n'est pas non plus un outil miracle. Si vous n'avez jamais changé d'hameçon, il vous faudra une phase d'apprentissage comme avec toute pince à anneaux brisés. Mais, à force de pratique, cela viendra et vous réussirez.

  

 

Cette pincette étant petite, l'espace pour mettre les doigts est petit. Par conséquent, si vous avez des gros doigts ou êtes un peu maladroit dans les travaux de précision, il faut garder en tête que cet outil est comparable à une pince à épiler mais plus courte. Si vous ne sentez pas la position et êtes plus à l'aise avec une pince que l'on tient avec la main entière, il en existe pour les petits anneaux brisés comme la Smith à Anneaux Brisés Small...Mais ce n'est pas le même tarif !

 
À condition de ne l'utiliser que pour les micros anneaux brisés (moins de 5mm de diamètre), la Smith Splitring est agréable à l'usage et efficace. L'utilisation à 2 doigts est un facteur important à prendre en compte surtout si vous préférez la prise à main entière des pinces classiques.

 

 

RAPPORT PERFORMANCES/PRIX

 
Même si elle n'a aucune polyvalence, cette pince, ou pincette Smith Splitring est à mon avis un outil agréable pour ouvrir les micros anneaux brisés des leurres à truite. Son manque de solidité et sa petite taille empêchent son usage sur les poissons nageurs plus grands. La prise à 2 doigts au lieu d'une main entière peut être déroutante si on n'y est pas habitué mais je pense que cela passe vite et que l'on s'y fait très bien. À 8,80 euros, il y a de quoi convaincre les récalcitrants lorsqu’on sait qu'une pince classique à micros anneaux brisés, comme la Small citée précédemment, coûte 22 euros. On ne change pas ses hameçons tous les jours alors à ce prix, pourquoi se priver !

 

POINTS FORTS

POINTS FAIBLES

CONCLUSION