Fluorocarbone Colmic Seaguar Secol Power-F

Tests Truite > Fils Truite

 

Rappel Fishandtest : Les tests sont réalisés avec modestie, simplicité et passion. Notre volonté est de valoriser le partage d'expérience, nous n’avons en aucun cas la prétention de proposer des vérités absolues. Un test, dès lors qu’il est réalisé par un être humain, est en partie subjectif, la perception des choses étant propre à chaque individu. En revanche, nous pouvons vous certifier que la totalité des tests n’est soumise à aucun sponsor ou partenaire, nous prônons en effet la neutralité et la liberté de parole.

 

 

Testeur :

Maxence D / situation non sponsorisé

 

Usage du Test :

Pêche de la truite / Lacs de montagne, rivières petites à moyennes

  

Données constructeur :

0,185mm / 3,5 kilos/ 7,7 lbs/ Bobine de 50 mètres

 

 

Ma passion pour la pêche à la truite me pousse en permanence à me remettre en question et à peaufiner mes techniques de pêche, comme beaucoup de passionnés. Pour utiliser de petits leurres, allant de de 0,5 à 2 grammes sur une canne sensible, le fluorocarbone me paraissait, malgré une mauvaise réputation chez certains, être le compromis le plus judicieux. C’est pourquoi, je vais vous présenter mon test concernant le Seaguar de la marque Colmic qui est prévu à la base pour la pêche au coup et qui est censé permettre une nage très naturel des appâts, un fil 100/100 fluorocarbone. Petite précision sur le fluorocarbone, ce sont des fils pratiquement invisibles sous l’eau puisque leur indic de réfraction de la lumière est extrêmement proche de celui de l’eau. Il est également moins élastique que du nylon et donc plus sensible.

 

Commençons avec les tests réalisés dans le Labo FISHANDTEST.

  

Le protocole FISHANDTEST consiste à analyser plusieurs échantillons d'un même produit sur deux machines :

- Un dynamomètre certifié pour mesurer la résistance à la rupture et l'allongement à la rupture

- Un micromètre certifié pour mesurer le diamètre

    

Les courbes qui suivent sont le résultat des mesures de rupture et d'élasticité relevées par le Dynamomètre :

 

 

Voici l’ensemble des mesures relevées à partir du dynamomètre et du micromètre :

 

  Echantillon 1 - 0.184mm – 24.4 N - 2.49kg – 42.00%

  Echantillon 2 - 0.185mm – 25.4 N - 2.59kg – 42.26%

  Echantillon 3 - 0.184mm – 24.8 N - 2.53kg - 42.67%

  Echantillon 4 - 0.186mm - 25.4 N - 2.59kg – 43.82 %

 

La moyenne des mesures révèle le profil moyen suivant pour le Colmic Seaguar Secol Power-F:

0.185 mm –  25.0 N -  2.55kg - 42.69 % (allongement à la rupture)

 

Le diamètre annoncé par le constructeur étant 0.185mm et nos mesures effectuées par le micromètre démontrent un diamètre de 0.185mm. Nous sommes donc en présence d’une conformité parfaite entre les donnés constructeur et les données LABO.

Cependant, Colmic annonce une résistance linéaire de 3.5 kg et nos mesures réalisées lors des essais de tractions ont dévoilé une résistance moyenne de 2.55 kg, soit 0.95 kg en-dessous des données fournies par la marque.

 

Données COLMIC: 0.185 mm –  3.50 kg

Données FISHANDTEST : 0.185 mm – 2.55 kg

 

En résumé, nous constatons grâce à nos mesures une exactitude parfaite entre les mesures effectuées en LABO et les données annoncées par le constructeur concernant le diamètre du fluorocarbone Seaguar. Quant à la résistance, les données relevées par le dynamomètre démontrent un écart de 27 % avec les données constructeur.

 

Il faut donc retenir de ce test LABO que le diamètre du fil est parfaitement conforme, nous apprécions particulièrement la véracité de cette donnée. Mais la résistance est largement plus faible que les données transmises par le fabricant. Nous regrettons cet écart très important.

 

Laisson à présent la parole à maxence pour son retour terrain

 

  

Performances de résistance

 

Pour ce fluorocarbone, j’ai opté pour le diamètre de 0,185mm car il s'agit  d’une taille qui possède une résistance annoncée par le constructeur et une épaisseur qui sont en phase avec mes attentes.

 

Je pratique la pêche à la truite en lacs de montagne, réservoirs mais aussi en petits ruisseaux encombrés. Et malgré une utilisation intensive avec des frottements contre les rochers et contre les arbres, le Seaguar perd quelque peu son côté lisse au toucher au bout d’un certain temps mais cela reste dérisoire. Depuis le début de la saison, j’utilise ce fil et je n’ai déploré aucune casse lors des combats même les plus intrépides. De même qu’en action de pêche, les frottements n’ont pas eu raison de sa durabilité. Les seules déconvenues du Seaguar ne sont pas dûes à ses performances mais à celle du Pêcheur .Lors d’accrocs dans les arbres, le fil a laissé quelques leurres perchés. Le constructeur vante d’ailleurs la résistance à l’abrasion et cette dernière est bien réelle.

  

 

Abordons maintenant les nœuds, lorsqu’on fait notre noeud comme pour tous les fils, on l’humidifie légèrement avant avec la bouche. Effectivement, si vous ne réalisez pas cette opération, le fil s’échauffe et laisse des traces de brûlure, fragilisant fortement ce dernier. Pour le Seaguar, j’ai quand même fait le test quelques fois en réalisant un noeud sans que le fil ne soit humidifié. De visu et en action de pêche, je n’ai ressenti aucune différence de résistance mais mieux vaut être prudent et mouiller le fil.

 

 

Performances techniques 

 

Fabriqué à 100% en fluorocarbone, le Colmic Seaguar n’est certes pas invisible à l’oeil humain dans l’eau mais très discret. Quant aux poissons, je pense qu’au regard du nombre de poissons sortis avec ce fil, ces derniers ne lui prêtent que peu d’attention. On pourrait penser que le fil prenne une teinte jaunâtre au fil du temps mais ce dernier n’a subi aucune décoloration tout au long de mon usage.

 

J’utilise ce composant en bas de ligne de 2 mètres dans le prolongement de ma tresse et au lancer, on n’entend aucun bruit jusqu’au départ de la tresse. La glisse du Seaguar dans les anneaux est donc excellente et les distances obtenues sont correctes.

 

 

Au toucher, ce filament semble parfaitement lisse et sans aspérités. Jamais ce petit fluorocarbone ne m’a fait défaut en terme de perruques, ce qui est assez rare puisque j’ai régulièrement rencontré ce problème sur des produits plus bas de gamme.

  

Comme beaucoup de pêcheurs à la truite au leurre, j’utilise des cuillères tournantes qui sont des leurres qui mettent le plus à rude épreuve le fil si on n’utilise pas d’agrafes. Pour ma part, j’utilise des agrafes simples et le fluoro ne vrille pas de manière visible à l’œil nu et ni au toucher.

 

  

Le Seaguar étant assez raide, il permet une animation convenable du leurre. De plus, muni d’une canne adaptée, les touches se font sentir dans l’avant bras à la moindre  petite tape. Il est vraiment agréable de sentir l’ensemble de l’activité subaquatique allant de la touche au substrat en passant par les vibrations de notre leurre.

 

Attention, ce fluorocarbone n’est disponible qu’en bobines de 50 mètres, c’est un détail à prendre en compte si vous connaissez votre consommation mensuelle de fil.

 

  

Rapport performances/prix

 

Avec un prix de 18€ pour 50 mètres, et en utilisant des bas de ligne de 2 mètres cela peut chiffrer assez vite si on change de bas de ligne à chaque session suite à des casses ou autres. Mais d’un autre côté, on ne doit pas oublier que c’est un fil relativement résistant à l’abrasion, qui ne subit aucune décoloration et qui permet une grande résistance au noeud. Si vous êtes soigneux dans vos lancers même en milieu encombré un bas de ligne de 2 mètres tient facilement 1 mois et dans ce cas là, le prix est convenable.

 

Pour ma part, je trouve tout de même cette somme onéreuse pour un fluorocarbone.

 

 

POINTS FORTS

POINTS FAIBLES

CONCLUSION