De bonnes vibes !" />

LEURRE SOUPLE REINS FAT ROCKVIBE SHAD 12 5 CM

Tests Carnassiers > Leurres Carnassier > Leurres souples

 

 

 

Rappel Fishandtest : Les tests sont réalisés avec modestie, simplicité et passion. Notre volonté est de valoriser le partage d'expérience, nous n’avons en aucun cas la prétention de proposer des vérités absolues. Un test, dès lors qu’il est réalisé par un être humain, est en partie subjectif, la perception des choses étant propre à chaque individu. En revanche, nous pouvons vous certifier que la totalité des tests n’est soumise à aucun sponsor ou partenaire, nous prônons en effet la neutralité et la liberté de parole.

  

 

 

 

 

Testeur : Fabrice L - Non sponsorisé
 
Usage du Test : Pêche des carnassiers en rivières et plans d'eaux
 
Données constructeur : 12,5 cm
 
Données mesurées par le testeur : 12 cm - 14 g

                                   

 

 

                             

La marque nippone Reins est bien implantée en France notamment grâce à ses leurres souples au premier rang desquels le Rockvibe. Celui-ci ayant déjà été testé sur notre site, j’ai décidé de vous parler de son grand frère bodybuildé : le Fat Rockvibe que j’ai utilisé en 4 et surtout 5 pouces.

 

 

 

 

construction

 

 

 

Type :
 
Indiscutablement ce Reins Fat Rockvibe est un shad et n’est donc pas un leurre à utiliser lorsque vous recherchez une grande finesse dans l’animation.

  

 

 

 

 

Conception :
 
Elle est simple et on peut la résumer en un corps et une queue. En effet, le réalisme n’est absolument pas recherché dans la forme de ce leurre. Il n’y a pas d’yeux, pas de nageoires dessinées ou en surimpression ni de détails anatomiques. Pour la pêche aux leurres, ce n’est d’ailleurs pas forcément un défaut. Rentrons un peu plus en détail sur les parties composant ce Reins :
 
- Le corps : Il est « saucissonné ». Comme s’il y avait plusieurs bourrelets qui ressortaient. Sa forme est allongée et pas cylindrique comme on pourrait le croire au premier abord. En effet, il est plus large que haut. Ainsi, sur la version 5 pouces (5 pouces = 12,5 cm), la largeur est de 1,9 cm alors que la hauteur est de 1 cm. L’avantage de cette forme, c’est que vous allez pouvoir utiliser des têtes plombées texanes alors qu’il n’y a pourtant aucune encoche prévue pour. Cela a tout de même pour conséquence de ne pas masquer la pointe de l’hameçon.
 
- La queue : Elle est composée d’une transition annelée (qui, à l’occasion, sera un plus pour maintenir un peu plus longtemps de l’attractant) qui lui donne plus de solidité et d’un paddle presque rond et large ; comptez presque 2,5 cm pour la version 5 pouces.
 
Le moulage présente quelques traces et n’est pas particulièrement soigné.

  

  

 

 

 

Matière :
 
Le plastique est dense, souple et un peu fragile. Toutefois, c’est l’apanage des leurres souples et ce Fat Rockvibe ne démérite pas dans ce domaine. Il y a tout de même moyen de prendre plusieurs poissons (même des brochets) avant qu’il ne soit inutilisable et je change d’armement à plusieurs reprises avant que mon leurre ne rende l’âme.
 
Ce shad est pourvu d’un attractant discret. Je ne peux pas vous dire s’il a une réelle efficacité mais au moins il n’y a pas d’odeur désagréable de plastique. Par contre, il n’est pas salé et vous pouvez donc laisser vos têtes montées sans risque de les voir rouiller (si elles sont de qualité tout de même).

  

  

 

 

Offre :
 
L’offre de couleurs disponibles est pléthorique. Je n’ai pas eu le courage de compter ! Vous pouvez trouver de l’uni, du bicolore, du pailleté, du naturel, du flashy… Bref impossible de ne pas dénicher le coloris que vous recherchez.
 
Il est vendu dans un blister rigide avec compartiments individualisés de 6 unités dans sa version 4 pouces, 5 unités en 5 pouces et il existe également une version 6,5 pouces (16,5 cm) vendue par 3. Il y a même des packs avec une couleur différente par modèle.
 
On trouve même une version extra soft en 10 cm spécialement prévue pour la pêche à la verticale.

  

  

 

Le Reins Fat Rockvibe est un leurre souple de conception peu mimétique d’un poisson fourrage voire même un peu grossière mais conçue avec un plastique suffisamment souple et solide. De plus, l’offre de coloris est exceptionnelle. 

 

 

 

 

performances

 

 

J’ai utilisé ce leurre avec une canne spinning de 2,13 m  en puissance 7 - 28 g avec un moulinet en taille 2500, tresse de 14/100 et bas de ligne en fluorocarbone ou en titane. J’ai aussi utilisé un ensemble casting en configuration équivalente.

  

  

Lancers :
 
Il se lance bien ce Reins Fat Rockvibe. En effet, sa densité importante permet d’atteindre de bonnes distances et la précision est tout à fait satisfaisante.

  

 

 

 

Conseils d’utilisation :
 
Ce shad est très polyvalent. Suivant la taille utilisée et le poisson recherché, vous pouvez l’utiliser en 
 
- Linéaire simple ou en dents de scie à l’aide d’une tête plombée. Je vous conseille une 5/0 en 5 pouces et une 3/0 en 4 pouces.
 
- Texan car sa forme allongé se prête bien à ce type d’armement, avec ou sans palette additionnelle.
 
- Weightless c’est-à-dire avec un hameçon simple (texan ou pas) en affleurant la surface.
 
- Trailer d’un rubber jig, d’un spinnerbait voire d’un chatterbait. Je suis moins fan du dernier. Je trouve qu’un gros paddle dénature un peu la nage et les vibrations de la lame mais ce n’est qu’un avis personnel car certains le font avec succès.
 
- Verticale à la recherche du sandre.

  

  

 

 

Animation et Efficacité :
 
Comme nous le verrons dans la partie suivante, le prix a limité (disons plutôt empêché) l’utilisation de ce Fat Rockvibe en trailer d’un leurre métallique. Un leurre additionnel à plus de deux euros pièce, je trouve cela un peu cher! J’ai essayé tout de même et n’ayant pas vu de plus-value importante, je suis repassé à des modèles moins coûteux. Mais si l’argument économique ne vous effraie pas, il vous donnera entière satisfaction dans ce domaine.
 
Au risque de me répéter, il faut reconnaître que sa polyvalence est bluffante. L’ensemble des usages que j’ai décrit précédemment est possible et donne satisfaction. Bien évidemment, cela reste un shad et le jour où les approches discrètes en finesse sont à privilégier, il ne sera pas à son aise.
 

 

 

 

 

 

 
Lorsqu’on le ramène, la queue se met vite en mouvement. C’est tout de même plus vrai dans la version 5 pouces que dans la version 4 pouces que je trouve un peu lente à se mettre en place. Le weightless, par exemple, a bien fonctionné dans la grande taille et a été plus délicat dans la petite. Le paddle a plus de difficulté à osciller.
 
Le Fat Rockvibe mise tout sur son fort wobbling (oscillations de la queue de gauche à droite). C’est encore plus visible avec un texan où le corps tout entier a une forme de S à chaque battement de la caudale. Le rolling (le corps montre ses flancs) est lui très limité.
 
Ce Reins fonctionne tout aussi bien sur le brochet que sur le sandre. Certains l’utilisent aussi pour le silure mais je n’en ai pas pris avec. Il peut aussi cibler les grosses perches. La pêche que je préfère pratiquer avec lui est le linéaire (simple et en dents de scie) où j’aime beaucoup voir ses fortes oscillations. Pour ma part, je l’apprécie surtout en début de saison et à partir de l’automne voire lors des temps orageux l’été.

  

  

  

 

Le Fat Rockvibe est un leurre souple ultra polyvalent qui permet de pratiquer la majorité des animations possibles. Il cible tous les carnassiers lorsque les approches discrètes ne sont pas de mise. Une préférence pour la version 5 pouces qui est un peu plus pêchante que la 4 pouces.

 

 

 

rapport performances / prix

 

 

Avec ce Fat Rockvibe, Reins nous propose un shad qui permet de pratiquer le linéaire, les pêches en texan, le weightless ou d’être utilisé en trailer d’un leurre métallique. Sa densité permet de jolis lancers et une nage efficace, dans sa version 5 pouces, en toutes circonstances. L’offre de coloris est incroyable, impossible de ne pas trouver votre bonheur. Malheureusement, il y a un hic à cette liste de louanges : c’est le prix. 11,99 euros la pochette de 5 leurres en version 12,5 cm c’est très onéreux pour une conception aussi basique. La marque japonaise ne nous avait pas habitué à ce tarif surtout qu’à ses débuts (qui datent un peu), il était très abordable.

 

 

 

POINTS FORTS

POINTS FAIBLES

CONCLUSION